Une question de feeling

SARA TAVARES / XINTI 4 Quarters/Select

Balancé était un véritable petit bijou, caressant, chaloupé. Xinti (prononce­r « Tchin’-ti »), lui, renvoie au feeling proprement dit. Voilà commen­t la chanteuse portugaise d’origine cap-verdienne Sara Tavares reprend un peu la même formule et nous livre un autre opus mûri, tout en douceur. C’est sensuel sans être aguicheur, contemplatif sans jamais être mièvre.

La musicienne se laisse bercer, s’inspire au gré du vent. Avec, à la console, l’esthète Jean Lamoot – qui n’a pas son pareil pour trouver le parfait équilibre acoustique -, on a meublé l’espace de guitares et de percussions légères avec un peu d’ukulélé, de vibraphone, de flûtes en bambou et… beaucoup de goût. L’auteure parle d’errance et de lumière intérieure. On a les pieds sur terre et le cœur en apesanteur.

Cette fille de Lisbonne peut rappeler la manière soul créole de la Guadeloupéenne Tanya St-Val ou le côté bucolique et rêveur du Congolais Lokua Kanza, mais elle a trouvé son identité moderne, loin du fado et de la morna. Et elle s’épanouit comme une enfant d’Afrique dans son urbanité lusophone.

Laisser un commentaire