Véronic DiCaire : Une vidéographie

De chanteuse pop aux albums vite oubliés à reine de l’imitation encensée par la France, Véronic DiCaire, 36 ans, s’apprête à partir à la conquête de Las Vegas. Histoire d’une ascension vertigineuse, en quelques clips.

Tout a commencé à l’été 2008, quand Véronic DiCaire a assuré la première partie du spectacle de Céline Dion au Québec. La Franco-Ontarienne avait toujours imité pour amuser son entourage : « Des fois, pendant mes spectacles, entre les chansons, je faisais des imitations pour faire rire le public ou les techniciens qui m’accompagnaient, dit-elle. C’était plus fort que moi. » Mais en faire un métier ne lui avait pas traversé l’esprit, elle qui avait toujours rêvé d’une carrière internationale de chanteuse.

Or, cet été-là, au Centre Bell, le public se déchaîne à l’entendre reproduire à la perfection les voix de Marie Carmen, d’Isabelle Boulay, de Céline Dion et de plusieurs autres. Et il en redemande. C’est le début d’une fulgurante ascension.

 

À l’été 2010, Véronic DiCaire retrouve sur scène son complice, le chanteur et imitateur Marc Dupré, le temps d’un époustouflant duo d’imitations, dans le cadre du festival Juste pour rire. C’est lui qui a recommandé Véronic à son beau-père, René Angélil. Alors qu’ils travaillaient ensemble sur la conception du troisième album de Véronic, Marc a craqué pour le talent d’imitatrice de la jeune femme.

« On a eu une première rencontre chez moi, raconte Marc Dupré. On devait écrire des chansons… mais on a fait tout sauf ça ! On s’est vite amusé à imiter du monde. On a fait ça pendant deux heures. Finalement, quand elle est partie, il n’y avait aucune chanson, mais beaucoup de plaisir et de rires. Véronic a vraiment un talent unique. C’est une observatrice incroyable. Et ça demande une technique vocale parfaite, un registre vraiment impressionnant pour être capable d’aller chercher toutes les sortes de voix. »

 

L’un des plus grands admirateurs de Véronic DiCaire s’appelle… Alain Delon. Sur un plateau de télévision, en France, en octobre 2010, le monstre sacré du cinéma français n’a pu contenir son trouble devant la prestation de la Franco-Ontarienne. Le clip vidéo de ce moment a été vu des centaines de milliers de fois sur Internet ! Un moment décisif dans la carrière de l’imitatrice, selon son conjoint et imprésario, Rémon Boulerice : « Sur le plan business, en Europe, il y a eu l’avant Delon et l’après Delon. Que Véronic DiCaire le fasse pleurer d’émotion a été pour les Français un moment déterminant. »

 

Ils ont été plus de 125 000 spectateurs à voir son one woman show au Québec ; en France, plus de 225 000. Véronic DiCaire a notamment tenu l’affiche de l’Olympia de Paris, pas une fois, pas deux, mais 12 fois, en 2011 et 2012. Un exploit ! Les ovations qu’elle y a reçues ont fait trembler les murs de cette salle mythique où se sont produits les plus grands de la chanson française.

« Une fois, en France, une dame d’un certain âge a insisté pour venir me parler après le spectacle, raconte l’imitatrice. Elle m’a dit : “Vous savez, jeune fille, moi, j’ai eu la chance de voir Édith Piaf sur la scène de l’Olympia dans ses dernières années. Et ce soir, vous m’avez fait revivre ce moment-là.” »

 

Les producteurs de la téléréalité X Factor, sur les ondes de la chaîne française M6, ont donné un sérieux coup de pouce à la notoriété de Véronic en la recrutant comme membre du jury de la deuxième saison, au printemps 2011. Ses expressions franco-canadiennes, son naturel et sa bonne humeur ont charmé les téléspectateurs… tout comme ses imitations, dans un numéro à grand déploiement monté spécialement pour l’émission.

 

Fin 2012, Véronic coanime — avec Michel Drucker — Céline Dion : le grand show, une émission spéciale en direct à la télévision française. Sous les yeux épatés de Céline, son idole de jeunesse, Véronic reprend l’un des grands succès de Whitney Houston. Un avant-goût du répertoire anglo-saxon qu’elle a perfectionné pour son nouveau spectacle à Las Vegas.

 

Cap sur Las Vegas ! À compter du 20 juin, l’imitatrice présentera Voices, un spectacle solo entièrement revisité, à l’hôtel-casino Bally’s, à raison de trois à quatre représentations par semaine. Elle enchaînera des numéros sur le country, les divas, les reines de la pop, les chanteuses-pianistes et les années 1980, entre autres. Une cinquantaine de voix en tout !

Les Américains n’ont qu’à bien se tenir. « Je suis sûr à 100 % que ça va fonctionner pour elle, dit Marc Dupré, qui participe à la conception de ses spectacles. Des Véronic DiCaire, aux États-Unis, y en a pas. J’ai vu à peu près tout ce qui se fait à Las Vegas, et je n’ai vu personne faire de l’imitation comme elle le fait. »

Alors, comment prononce-t-on « Véronic DiCaire » à l’anglaise ?