Voyage au coeur du Québec

Le photographe Victor Diaz Lamich a sillonné le Centre-du-Québec à la recherche de ses beautés cachées. Un périple de 10 000 kilomètres sur la route (et dans les airs) qui lui a permis de capter l’essence de la région. 

Lorsque le confinement a été annoncé, en mars dernier, le photographe Victor Diaz Lamich, qui roule normalement sa bosse dans les festivals, a vu ses contrats partir en fumée, les uns après les autres. « Comment continuer à créer, à avancer et, pourquoi pas, vu les circonstances, comment faire œuvre utile ? », s’est-il alors demandé.

Il s’est donc allié à l’un de ses amis, le comédien Patrick Baby, lui aussi affecté par la crise, pour sillonner le Centre-du-Québec à la recherche de ses beautés cachées. S’en est suivi un périple de 10 000 kilomètres sur la route (et dans les airs), pour capter l’essence de la région.

Quelques mois après le début de cette aventure, il présente ses clichés dans une exposition au Musée national de la photographie de Drummondville. Ces derniers sont en vente au profit de la Fondation Sainte-Croix/Heriot qui œuvre pour l’hôpital de la région.

Voici une sélection de ses œuvres, que vous pouvez retrouver en intégralité ici.

Photo : Victor Diaz Lamich

Aux aurores sur le chemin de la Commune, à Notre-Dame-de-Pierreville.


Photo : Victor Diaz Lamich

La rivière Saint-François vue des airs, à Trenholm.


Photo : Victor Diaz Lamich

La brunante vue du chemin Lachapelle, dans le secteur de Saint-Nicéphore, à Drummondville.


Photo : Victor Diaz Lamich

Une grange située dans la campagne de Durham-Sud.


Photo : Victor Diaz Lamich

Reconnu comme réserve de la biosphère par l’UNESCO, le lac Saint-Pierre s’étend de Montréal à l’estuaire du Saint-Laurent.


Photo : Victor Diaz Lamich

La traversée de la rivière Nicolet, à Saint-Léonard-d’Aston.


Photo : Victor Diaz Lamich

Vue sur le pont Laviolette qui relie Trois-Rivières à Bécancour.


Photo : Victor Diaz Lamich

L’embouchure de la rivière Nicolet au crépuscule.


Photo : Victor Diaz Lamich

Un troupeau de vaches près de la municipalité de Saints-Martyrs-Canadiens.


Photo : Victor Diaz Lamich

Le calme plat, à Durham-Sud.


Photo : Victor Diaz Lamich

Terres agricoles à Chesterville. L’agriculture est le principal gagne-pain des travailleurs de cette municipalité.


Photo : Victor Diaz Lamich

Lorsque le pilote d’hélicoptère du photographe est passé de 3000 à 1000 pieds du sol, ce qui n’était qu’un petit U est devenu cet imposant fer à cheval sur la rivière Saint-François, à L’Avenir.


Photo : Victor Diaz Lamich

Journée d’été au champ, à Saint-Nazaire-d’Acton.


Photo : Victor Diaz Lamich

De nombreuses chutes ponctuent le paysage de Kingsey Falls, là où l’importante papetière Cascades a vu le jour.

Laisser un commentaire

Merveilleux..le Québec est en lui-même une beauté incomparable et le photographe a réussi à le prouver. Félicitations…

Répondre

Félicitation pour ces très belles photos. C’est vrai que c’est beau le Québec, il faut le découvrir. C’est simplement d’arrêter de rouler que sur les autoroutes. En prenant les petites routes secondaires, on découvre plein de beautés.

Répondre

Vous vous souvenez de moi, à la marina de Nicolet?, désolée pour la tournure qu’à pris la séance de photos ! Le proprio est venu m’engueuler chez moi, j’ai essayé en vain de lui expliquer, il n’a rien voulu savoir. Vous faites un travail magnifique, bravo à vous!

Répondre

Je vous serai éternellement reconnaissant Mme Duval. Ce fut une brève rencontre mais ô combien magnifique de vous entendre nous raconter votre vie en ce coin de pays. Mille fois merci encore pour cette main tendue de bonne foi et pour si belle cause. Si le cœur vous en dit, venez voir l’expo au Musée national de la photographie à Drummondville. Sur ce, je vous salue bien bas…Victor et Patrick

Les plus populaires