Voyager dans les archives d’Alan Lomax

Pendant 60 années, jusqu’en 1996, l’ethnomusicologue américain Alan Lomax (1915-2002) a promené son micro à travers le monde. Véritable passionné, il aura consacré sa vie à documenter la musique folk de tous les peuples qu’il a rencontrés. Depuis peu, une partie de ses imposantes archives sont accessibles en ligne.

Véritable passionné, l’ethnomusicologue américain Alan Lomax aura consacré sa vi
Photo : US Library of Congress

Lomax a fixé sur bandes du blues du Texas, des airs traditionnels du Turkménistan et des chansons folkloriques d’Irlande. Entre autres. On lui doit en quelque sorte la première anthologie de ce que l’on appelle aujourd’hui la « musique du monde ». Si Jelly Roll Morton, Woody Guthrie et Muddy Waters sont passés devant ses micros, la vaste majorité des musiciens étaient cependant peu connus, enregistrés dans leurs maisons ou leurs églises.

Écouter les enregistrements de Lomax, c’est être assis à côté d’un bluesman du sud des États-Unis dans les années 1950 ou au cœur d’une soirée flamenco en Espagne.

Sur le site Cultural Equity, on peut fouiller ses archives par nom d’artiste, par style ou par séance d’enregistrement. La façon la plus agréable de s’y plonger, cependant, reste une carte géographique sur laquelle sont pré­cisées les différentes escales de Lomax. En pas­sant d’un État américain à un autre et d’un pays à un autre, on a un peu l’impression de voyager avec lui. Il suffit de fermer les yeux. C’est magique.

Laisser un commentaire