Alto Adige : des bons vins tirés des montagnes

Situés au creux des Alpes et des Dolomites, les vignobles de l’Alto Adige puisent leur unicité dans le climat et le terroir singuliers où ils se sont enracinés il y a des milliers d’années. Les contrastes entre les imposantes montagnes et les lacs turquoise, le soleil du jour et la fraîcheur de la nuit rendent la culture laborieuse, mais confèrent aux vins un caractère sans pareil.

Crédits photo : Vini Alto Adige / Johannserhof Ernte

La production vinicole de la région est fortement influencée par 300 jours d’ensoleillement annuel et des dénivelés allant jusqu’à 1 000 mètres au-dessus du niveau de la mer. Dans ces Alpes italiennes, la vallée de l’Adige accueille aussi des vents chauds constants et d’importantes précipitations étalées de mai à novembre. Ce microclimat, avec ses grandes variations de températures diurnes et nocturnes, joue sur la consistance du raisin. Il en résulte des vins droits et profonds dont la qualité leur a valu leurs propres appellations contrôlées. Cette classification démontre notamment les caractéristiques singulières du terroir de l’Alto Adige.

Le fruit, costaud par sa capacité à mûrir malgré les écarts de chaleur et les intempéries, a aussi cette force exceptionnelle de pousser sur 5 500 hectares de sol façonné par plus de 150 types de roches différents. Sol volcanique porphyrique, roche ignée de quartz et de mica, calcaire, dolomite et marne sableuse : la vingtaine de cépages cultivés et vendangés à la main sont des emblèmes de la morphologie des sols qui caractérise les flancs de l’Alto Adige.

Les vins – majoritairement blancs – tirés des montagnes sont souvent décrits comme frais et salins. On applaudit le savoir-faire des producteurs qui sont parvenus à embouteiller le caractère minéral, alpin et revigorant des grands espaces de la région. Les rouges démontrent tout autant de fraîcheur et de vivacité, notamment le Pinot Nero, le Schiava et le Lagrein qui trouvent un regain de vie dans ce terroir escarpé.

Crédits photo : Vini Alto Adige / Florian Andergassen

Bien qu’ils représentent un pourcentage modeste de la production vinicole issue de l’Italie, les vins de l’Alto Adige ont la particularité d’être élaborés en défiant les lois de la gravité et du climat. Un labeur nourri par une passion transmise d’une génération à l’autre, au sein d’une communauté de viticulteurs prônant une agriculture responsable et des vins authentiques qui racontent leurs origines.


Ce contenu a été produit par Mishmash Studio de marques en collaboration avec l’annonceur. Les journalistes de L’actualité n’ont pas été impliqués dans la production de ce contenu.