Chalet préfabriqué: moins cher, plus vert

Écologiques, superbement conçus et offerts à des prix raisonnables, les chalets usinés constituent une solution beaucoup plus intéressante que certains pourraient le croire a priori. Exit les préjugés : voici un tour d’horizon d’un marché en pleine effervescence depuis quelques années.

Emmanuel B. Cosgrove est cofondateur et directeur général d’Écohabitation, un organisme indépendant qui offre de l’accompagnement dans la réalisation de projets d’habitations durables. Il a lui-même choisi d’aller vers le préfabriqué pour son chalet de 1 600 pieds carrés situé à Chelsea, en Outaouais.

« D’abord, la qualité architecturale de la maison m’a vraiment convaincu. Ensuite, j’ai vu qu’il était possible, avec une résidence préfabriquée, d’avoir une excellente performance énergétique, qui atteint presque le standard passif », clame-t-il.

L’argument écologique revient souvent lorsqu’il est question de chalets préfabriqués. En usine, les matériaux sont optimisés, ce qui n’est pas le cas sur un chantier de construction. On réduit ainsi le gaspillage, tout comme les rebuts de construction. En gros, l’empreinte sur l’environnement d’une maison usinée se trouve minimisée.

Mais les chalets préfabriqués ont longtemps eu mauvaise presse. On remettait en cause leur qualité. « C’est absolument faux! », s’insurge Roger-Bruno Richard, architecte et professeur à l’Université de Montréal qui se spécialise dans la conception et le développement de systèmes constructifs industrialisés (SCI) – l’appellation qu’il préfère pour les maisons usinées.

Pour lui, c’est sans équivoque : « Une construction en usine plutôt qu’en chantier est préférable, affirme-t-il. La raison principale, c’est qu’en rassemblant les tâches en usine, on peut réduire les coûts de production. »

« On peut surtout offrir un produit de qualité supérieure, poursuit-il. La construction sur un chantier ne permet pas de recourir à de l’outillage de haute technologie. La construction conventionnelle a moins évolué au cours des dernières années que celle en usine. »

Travailler en usine signifie aussi être à l’abri des intempéries. Ainsi, on érigera la résidence plus rapidement. Et puis, en isolant une maison sans la pluie, la neige, le vent ou le froid, qui sont les aléas d’un chantier normal, on s’assure d’une étanchéité exemplaire.

Attention, toutefois, si le terrain sur lequel vous voulez construire est très près de l’eau, ou encore à flanc de colline. « Un chalet préfabriqué en usine est livré dans des boîtes qui sont transportées dans des remorques. Ce n’est pas toujours possible de se rendre dans des endroits reculés ou difficiles d’accès », prévient Roger-Bruno Richard.


Ce contenu a été produit par Mishmash Studio de marques. Les journalistes de L’actualité n’ont pas été impliqués dans la production de ce contenu.