De l’histoire punchée

La nouvelle série documentaire MTL, à Télé-Québec, raconte le passé de Montréal. Rencontre avec son animateur, Jean-Philippe Wauthier.

De notre partenaireLogo partenaire

Question bête en commençant : MTL, ça se prononce « m-t-l » ou « Montréal » ?
Ce n’est pas bête : je me suis posé à la question moi-même et j’aurais eu de la misère à répondre avec certitude avant le lancement ! C’est m-t-l.

OK ! Et qu’est-ce que c’est exactement, MTL ?
Pour célébrer Montréal, il faut connaître son histoire. MTL est donc une série documentaire qui nous fait revivre les 374 années qui ont précédé la 375e grâce à des segments courts et punchés. L’anecdote fonctionne beaucoup de nos jours, et l’histoire, quand tu y penses, ce sont des anecdotes mises bout à bout ! C’est vraiment le genre d’émission qui te donne plein de « saviez-vous que… » à lancer dans les soupers.

Quand même, l’histoire est un sujet où il y a beaucoup de nuances et de notes de bas de page…
On a choisi d’aborder l’essentiel sans aller dans les moindres détails, comme le feraient des mordus. Chaque épisode présente deux thèmes. Par exemple, il y en a un sur la température de la ville, où on parle du froid avec Dany Laferrière. Un autre traite du boulevard Saint-Laurent… Ça donne l’occasion de jaser avec des personnalités qui l’ont vécu, de discuter de son évolution avec des historiens et de sortir de super images d’archives.

C’est donc l’occasion de renouer avec un passé oublié ?
Exactement ! L’histoire de Montréal est remplie de faits méconnus ! À la lecture de chaque scénario, je me disais : « Comment ça se fait qu’on ne sache pas ça ? » Par exemple, on apprend que les immenses résidences de Westmount étaient à l’origine les maisons de campagne de riches négociants de fourrure anglais, ou encore, qu’à l’é poque, la famille Molson a largement contribué au développement économique de la ville grâce à la construction d’un chantier maritime, d’un hôpital public, d’une banque… Dans un autre épisode, on découvre qu’en 1875, lors du premier match de hockey officiel au Victoria Skating Ring (par très loin de l’actuel Centre Bell), les joueurs de l’Université McGill portaient un équipement très rudimentaire : un short et des bas de laine, et que le match s’est arrêté à la 2e période à cause d’une bagarre ! C’est le genre de trucs qu’on n’apprend pas dans les cours d’histoire, mais qui font partie de l’ADN de Montréal. Soudainement, tu peux faire des liens entre le passé et ce que tu vois et vis aujourd’hui. C’est très satisfaisant !

Une série sur l’histoire de Montréal pour fêter Montréal… Est-ce que les gens qui ne sont pas de la région vont aussi y trouver leur compte ?
En faisant le tournage, j’ai appris et compris que l’histoire de Montréal, ce n’est pas juste l’histoire d’une ville. C’est aussi celle du Québec, du Canada, de l’Amérique et, à certains égards, de la France et de l’Angleterre. Ça concerne tout  le monde et ça peut intéresser tout le monde.

MTL : l’expérience immersive 

La série MTL se poursuit en ligne à travers une expérience numérique. Son site Web met notamment en lumière une trentaine d’histoires méconnues liées à la ville. Ce contenu est également offert sur l’application mobile, qui invite en outre les utilisateurs à raconter leurs propres histoires d’amour avec Montréal et propose du contenu historique géolocalisé.
Pour décrypter l’ADN de la métropole, rendez-vous sur mtllaserie.telequebec.tv

MTL est diffusée à Télé-Québec les jeudis à 20 h.

Dans la même catégorie