Des au revoir bien préparés

Personne n’aime penser à son propre décès. Pourtant, l’étape des arrangements préalables se révèle cruciale pour laisser vos proches sur la meilleure note possible, tant sur le plan émotif que financier. 

Photo : Roger Vaillancourt

Parce qu’ils ne sont pas à l’aise de se projeter au moment de leur mort, plusieurs omettent de planifier leurs propres arrangements funéraires. Ou alors, parce qu’ils ne veulent pas bousculer leur entourage avec ces questions, ils optent pour les formules qui leur apparaissent les plus simples, sans vraiment y réfléchir.

« Les rituels liés au départ d’un individu sont extrêmement importants pour ceux qui restent », soutient Marie-Philippe Mercier Lambert, coordonnatrice des communications au cimetière Notre-Dame-des-Neiges à Montréal. « Ils sont essentiels au processus de deuil, en permettant de rendre hommage à l’être cher et de lui faire des adieux en bonne et due forme. »

Photo : Mathieu Dupuis
Des choix bien pensés

En plus de faciliter le processus de deuil de ceux qui restent, prendre des décisions concernant ses propres arrangements funéraires comporte des avantages notables sur le plan financier. « Il est normal que les gens aient besoin d’être rassurés lorsque vient le moment de débourser pour un service qui ne leur sera rendu que bien des années plus tard, note Mme Mercier Lambert. Mais cela leur garantit de payer moins cher, car ils sont ainsi protégés contre l’augmentation des prix. »

Au cimetière Notre-Dame-des-Neiges, les sommes versées sont en effet réservées jusqu’au moment du décès, de manière à couvrir les services prévus au contrat.

En étant par ailleurs doté d’installations pour la crémation (pouvant aussi accueillir des cercueils surdimensionnés), le cimetière permet de restreindre les frais et les délais liés aux déplacements.

« S’acquitter de cette responsabilité financière évite qu’elle ne revienne à nos proches, à qui on ne souhaite évidemment pas d’avoir à prendre des décisions difficiles. Cette étape permet aussi de faire une multitude de choix, concernant par exemple les célébrations ou la sépulture, pour s’assurer que nos dernières volontés soient respectées », ajoute Marie-Philippe Mercier Lambert.

Un lieu d’exception

Fort de ses 167 ans d’existence, le cimetière Notre-Dame-des-Neiges propose un accompagnement complet empreint d’empathie qui, conjugué à la beauté des lieux, assure une expérience mémorable. Ce havre de nature et d’histoire a été désigné lieu historique national du Canada en 1999. Maurice Richard, Émile Nelligan, La Bolduc, Jean-Paul Riopelle, Camillien Houde et Alphonse Desjardins font partie des nombreuses personnalités qui y sont inhumées. Notre-Dame-des-Neiges leur assure, comme à tous ceux qu’il accueille, un dernier repos dans la plus grande des dignités.

Photo : Marie-Philippe Mercier Lambert
Découvrez
le cimetière Notre-Dame-des-Neiges
cimetierenotredamedesneiges.ca

Ce contenu a été produit par Mishmash Studio de marques en collaboration avec l’annonceur. Les journalistes de L’actualité n’ont pas été impliqués dans la production de ce contenu.

Laisser un commentaire

J’aborderai bientôt la septantaine et je commence à me poser ces questions sur comment pourrais-je alléger ce qu’auront à gérer mes proches.
Le peu d’argent que je laisserai, je souhaite tellement qu’il leur revienne et qu’il ne serve pas à ce qui ne m’apportera rien.
Je sais qu’il m’aime, et j’ai aimé être avec eux, mais là, faut se quitter.
Y a-t-il un moyen, une manière pour qu’ils me disent aurevoir sans tout ce flafla .. qui est correct pour ceux/celles qui en ont besoin, mais moi, ça me laisse froid …. c’est le cas de le dire.

Répondre

Le commentaire de M. Gaétan Dupont me rejoint. Je suis d’accord qu’un rituel est essentiel pour ceux qui restent. Toutefois je trouve que les choix qui s’offrent à nous sont très coûteux donc inaccessibles pour plusieurs. Pour ma part, je compte trouver un moyen de prévoir une cérémonie sobre, sans « fla-fla », abordable et empreinte de chaleur humaine. J’ai du temps d’y penser… enfin je l’espère!

Répondre