En ligne pour l’achat local

Les consommateurs souhaitent acheter des produits et services locaux, et cet engouement s’observe même dans un cyberespace sans frontières. Mais les entreprises québécoises tardent à établir leur présence en ligne et à profiter des avantages qui y sont associés. 

Chercher un produit en ligne, l’ajouter à son panier, entrer son adresse et ses informations de paiement. Puis guetter le facteur.

Acheter en ligne est devenu une pratique tellement courante qu’on ne se rend pas compte de la vitesse à laquelle les habitudes d’achat ont été bouleversées.

Prenons deux minutes pour constater à quel point l’achat en ligne est devenu la nouvelle norme pour les Québécois. L’Académie de la transformation numérique a révélé que près de 80 % des Québécois ont réalisé un achat en ligne en 2020. C’est 15 % de plus qu’en 2019, une croissance portée essentiellement par les personnes de 55 ans et plus, qui ont débarqué en masse sur Internet pendant la pandémie.

N’ayant ni endroit physique ni occasion pour sortir leur portefeuille au plus fort du confinement, les deux tiers de ce beau monde ont dépensé plus en ligne en 2020 que l’année précédente. Et les commerçants québécois qui y étaient présents en ont profité. Selon la Banque de développement du Canada, 14 % des petites et moyennes entreprises (PME) qui tiraient au moins la moitié de leurs ventes du commerce en ligne avant la pandémie ont vu leur chiffre d’affaires augmenter durant la crise, contre 8 % seulement chez celles qui réalisaient moins de 50 % de leurs ventes en ligne.

Les PME québécoises traînent de la patte

Pourtant, les PME du Québec ne se bousculent pas pour entrer dans la danse. C’est moins d’une PME sur deux qui prévoit offrir ses produits et services sur Internet, une hausse famélique de 3 % par rapport aux intentions pré-pandémiques.

Certes, bon nombre d’entrepreneurs se sortent à peine la tête de l’eau. Après avoir affronté les vagues de confinement, se lancer à l’assaut des géants mondiaux de la vente en ligne peut paraître un vrai défi. Mais il ne faut pas se conter d’histoires : les habitudes de consommation ont changé pour de bon pour une partie de la population. Pour que les commerçants puissent continuer à faire croître leurs activités et rester en contact avec leurs clients, la numérisation de leur petite entreprise avec un site Web et leur propre boutique en ligne peut les aider à affronter la concurrence et leur donner l’occasion de prospérer.

Comment GoDaddy peut aider

Le Créateur de sites Web et de boutiques de GoDaddy couvre les aspects qui doivent faire partie d’une stratégie de mise en ligne. Il faut un site simple, bien pensé, qui reflète l’expérience client vécue en boutique. L’outil de création de sites Web compte plusieurs modèles personnalisables qui couvrent une variété de biens, de services et de domaines, pour qu’il n’y ait pas deux sites pareils. Et il n’y a pas le feu : on peut prendre son temps, se tromper et faire des changements si on change d’idée. On peut créer un site Web professionnel gratuitement et profiter d’une période d’essai d’un mois; aucun engagement ni carte de crédit n’est requis.

Des outils pour vous faire voir

C’est fait, le site est beau, il est bon, il a l’air professionnel et il met votre entreprise de l’avant. Bref, il est prêt à être lancé. Chaque site conçu avec le Créateur de sites Web de GoDaddy vient avec des outils tels que l’optimisation de mots-clés pour les moteurs de recherche et le marketing par courriel, pour l’aider à se tailler une place dans le cyberespace.

Pour maximiser la découvrabilité d’un nouveau site, GoDaddy offre en option des services essentiels pour une entreprise qui s’implante en ligne, comme un tableau unique à partir duquel gérer tous ses réseaux sociaux. Ou ce qu’il faut pour créer des campagnes par courriel et autres activités de marketing numérique. Et il va sans dire que GoDaddy assure la prise en charge de la protection du nom de domaine personnalisé et des services de surveillance de la sécurité des sites Web, pour vous aider à protéger votre entreprise et vos clients.

Le commerce en ligne est là pour de bon

La pandémie n’a fait qu’accélérer le déplacement des ventes vers le Web. Même le secteur des aliments et des boissons, qui a été touché par les fermetures, a cherché à se créer une présence numérique pour ses entreprises et a vu ses ventes en ligne doubler.

Il est donc pas trop tard pour ceux qui veulent réclamer leur petit coin du Web. Même qu’il y a un bon vent de dos qui souffle pour les entreprises d’ici. Le gouvernement du Québec est sérieux dans son Offensive de transformation numérique et y a consacré les ressources financières appropriées. Surtout, aujourd’hui plus que jamais, les propriétaires de PME au Québec disposent d’outils abordables et faciles à utiliser pour créer et gérer leur présence en ligne.

Quand la mer est hospitalière, on doit se mouiller. Peu importe que ce soit en canot, en chaloupe, en voilier ou en paquebot, iI suffit de ne pas manquer le bateau.


Ce contenu a été produit par Mishmash Studio de marques en collaboration avec l’annonceur. Les journalistes de L’actualité n’ont pas été impliqués dans la production de ce contenu.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.