Ericsson et HEC Montréal : quand l’intelligence numérique vient accroître la productivité de l’entreprise

L’École des dirigeants de HEC Montréal offre aux entreprises des programmes de mise à niveau adaptés à leurs réalités.

Prasad Garigipati, responsable de l’accélérateur en intelligence artificielle mondial chez Ericsson à Montréal

En 2019, l’entreprise de télécommunications Ericsson a lancé son accélérateur en intelligence artificielle mondial à Montréal afin de réaliser des projets de recherche et développement qui portent notamment sur le réseau 5G. Pour faciliter l’adoption de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique dans toute l’organisation, l’équipe de direction d’Ericsson a fait appel à l’École des dirigeants de HEC Montréal afin qu’elle crée un programme de mise à niveau sur mesure pour le personnel. Prasad Garigipati, responsable de l’accélérateur en intelligence artificielle mondial chez Ericsson à Montréal, nous parle de cette collaboration.

En quoi l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique représentent-ils des occasions d’affaires pour les entreprises?

«Dans toutes les industries, je pense que la motivation première doit être d’augmenter la productivité. Lorsqu’on est dans cet état d’esprit, on essaye de regarder les possibilités de mieux faire les choses. Par exemple, avec une grande quantité de données, on peut faire des prévisions et détecter des problèmes. C’est le genre d’opportunités que nous offrent l’intelligence artificielle et l’apprentissage machine et il faut les saisir.»

Comment s’est déroulée votre collaboration avec l’École des dirigeants de HEC Montréal pour déployer cette formation de 12 semaines à temps partiel?

«Lorsque nous avons décidé de renforcer les compétences de nos employés en apprentissage automatique et en intelligence artificielle, nous avons discuté avec des gens de HEC Montréal parce qu’ils ont de l’expérience dans la création de ce genre de programmes. De plus, ils ont apporté leur expertise quant aux compétences d’affaires, bien sûr, mais aussi en ce qui concerne le volet technique. L’équipe de l’École des dirigeants HEC Montréal s’est également montrée très accommodante et a su adapter le contenu du programme pour répondre à nos besoins.»

Pourquoi trouviez-vous important que certains de vos gestionnaires suivent cette formation?

«Nous avons pris la décision de commencer par former 75 de nos gestionnaires afin qu’ils comprennent l’importance pour leurs employés d’investir du temps dans ce programme et qu’ils puissent mieux les soutenir ensuite. Il faut dire que nos gestionnaires étaient aussi très curieux d’acquérir des connaissances sur l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique.»

Comment vos employés techniques se sont-ils investis dans cette formation?

«Au total, près de 200 employés techniques ont participé à cette formation. Nos gestionnaires ont adapté la gestion des projets de l’entreprise, qui devaient continuer à avancer, tout en tenant compte des exigences de cet ambitieux programme. Mais je pense que l’engagement de nos employés a été le principal facteur du succès de ce programme. Plusieurs d’entre eux ont même accepté de prendre de leur temps personnel, qu’ils auraient pu passer avec leur famille ou leurs amis, pour acquérir ces nouvelles compétences. Leur volonté d’apprendre et de partager leurs connaissances avec leurs collègues est vraiment ce qui a été le plus beau dans toute cette expérience. Maintenant, ils ont de précieux outils en main et sont prêts à saisir les opportunités en intelligence artificielle et en apprentissage automatique pour qu’Ericsson continue de progresser.»

Pour en savoir plus:
https://www.hec.ca/ecole-des-dirigeants/formations/formations-sur-mesure-pour-entreprises/services-entreprises.html

Ce contenu a été produit par Mishmash Studio de marques en collaboration avec l’annonceur. Les journalistes de L’actualité n’ont pas été impliqués dans la production de ce contenu.

Laisser un commentaire