L’Alto Adige : terre de vins et de diversité

Région méconnue du nord de l’Italie, l’Alto Adige regorge de paysages et de vignobles grandioses. Un coin de pays qui gagne à être découvert, tant pour la diversité de ses vins blancs de style germanique que pour le caractère authentique de ses vins rouges. 

Crédits photo : Vini Alto Adige / Florian Andergassen

L’Alto Adige est une région alpine de l’Italie qui partage ses frontières avec l’Autriche et la Suisse. Là-bas, la richesse des vins est à la hauteur des sommets alpins qui se dressent, vertigineux, au-dessus des collines et des vallées où prospèrent des vignes centenaires.

Même si les vins de la région représentent seulement 0,7 % de la production totale de l’Italie, l’Alto Adige regroupe, sur un petit territoire, une incroyable diversité de vins d’exception. Vingt variétés de cépages, blancs comme rouges, y sont cultivées, dont plusieurs le sont uniquement dans ce coin du pays.

Crédits photo : Vini Alto Adige / Florian Andergassen

Du côté des vins rouges, deux cépages indigènes font la réputation de la région : le Schiava et le Lagrein. Planté dès le 16e siècle, le Schiava (aussi appelé Vernatsch) est un cépage dont la renaissance est récente. Dégusté à l’apéritif ou avec des plats italiens, ce vin léger laisse une sensation de fraîcheur en bouche, avec une finale florale qui tire sur la violette. Le Lagrein, pour sa part, a fait son retour après avoir presque disparu dans les années 1970. Ce cépage produit un vin tannique et épicé qui se marie à merveille avec viandes et fromages. Les amateurs de desserts seront ravis de goûter au Moscato Rosa, cépage à l’origine d’un vin aromatique et complexe marqué par un intense parfum de pétale de rose.

Du côté des vins blancs, qui dominent la production régionale, le Pinot Grigio, le Pinot Bianco et le Gewürztraminer occupent le devant de la scène. La réputation de ces cépages, qui représentent plus de 30 % des vignobles de la région, n’est plus à faire. Mais des joueurs plus modestes valent aussi le détour. Le cépage Kerner, par exemple, est le « poète » des vins blancs de l’Alto Adige, avec son bouquet fruité et ses subtiles notes de noix de muscade. Il se déguste aussi bien seul qu’avec un plat de poisson et des légumes.

Crédits photo : Vini Alto Adige / Florian Andergassen

Dans cette région tout en contraste, chaque cépage a ses préférences. Les vallées accueillent les variétés tardives qui aiment se chauffer au soleil, comme le Merlot ou le Cabernet Sauvignon. Sur les flancs escarpés des Préalpes, on trouve des variétés qui préfèrent les sols bien drainés et les climats vigoureux, telles que le Müller-Thurgau, un cépage de vin blanc vif et aromatique. Les viticulteurs locaux choisissent d’ailleurs avec soin les variétés de vignes à implanter en fonction du sol, du climat et de l’altitude. Si bien que la majorité des vins produits dans la région ont obtenu la dénomination d’origine contrôlée, ou DOC, un gage indéniable de qualité.


Ce contenu a été produit par Mishmash Studio de marques en collaboration avec l’annonceur. Les journalistes de L’actualité n’ont pas été impliqués dans la production de ce contenu.