Le Québec à la fine pointe de la recherche en Oncologie

Des essais cliniques avant-gardistes contribuent à propulser la recherche sur le cancer. Pour les patients québécois qui n’ont pas d’autres options de traitement, l’accès à ces essais constitue une avenue supplémentaire à explorer.

Cumulant environ 150 essais cliniques actifs à travers le Canada en 2020, auxquels ont participé plus de 4 000 patients à l’échelle du pays, Bristol Myers Squibb (BMS) Canada joue un rôle de premier plan dans le développement de traitements novateurs pour ses patients.

Reginald Dias, Chef de Direction, Opérations cliniques, BMS Canada

« Au Québec et au Canada, nos équipes de recherche mettent notamment l’accent sur des traitements immuno-oncologiques qui activent le système immunitaire pour l’aider à distinguer les cellules cancéreuses et les attaquer », explique Reginald Dias, qui supervise les opérations cliniques de BMS Canada, dont le siège social est établi à Montréal. « Notre objectif consiste à tester de nouveaux traitements susceptibles de répondre à un besoin non comblé des patients et ainsi contribuer à l’avancée des traitements offerts aux patients canadiens tout en faisant progresser l’innovation au Canada », poursuit M. Dias.

BMS Canada prend part à chacune des étapes de la recherche clinique, y compris aux essais précoces.

« Ces essais nous offrent généralement plus de souplesse en matière d’inclusion et d’exclusion, ce qui signifie qu’un plus grand nombre de patients atteints du cancer sont admissibles et peuvent tirer parti de la recherche, même ceux ayant épuisé toutes les autres options de traitement », explique M. Dias.

UN PARTENAIRE CLÉ DE L’ÉCOSYSTÈME QUÉBÉCOIS DES SCIENCES DE LA VIE

Au cours des cinq prochaines années, BMS Canada souhaite développer et renforcer ses partenariats avec les communautés scientifiques de partout au pays et continuera d’appuyer le Québec à titre de chef de file dans le domaine de la recherche clinique précoce.

« Les infrastructures et les connaissances scientifiques locales comportent des avantages considérables pour les patients. En plus d’assurer le maintien d’une expertise locale, ces ressources permettent aux patients québécois de prendre part à des essais cliniques qui contribuent à rendre ces innovations disponibles plus rapidement », explique M. Dias. Malgré l’incidence de la pandémie sur la recherche, BMS Canada poursuit ses efforts parce que les initiatives de recherche sur le cancer ne doivent pas ralentir. « Nous souhaitons poursuivre notre collaboration avec tous nos partenaires pour établir des pratiques exemplaires en recherche clinique qui seront bénéfiques pour les patients atteints de cancer à l’échelle du Québec et du Canada », conclut M. Dias.


Ce contenu a été produit par Mishmash Studio de marques en collaboration avec l’annonceur. Les journalistes de L’actualité n’ont pas été impliqués dans la production de ce contenu.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.

C’est la première fois que je vois apparaître de la publicité parmi les articles proposés par l’Actualité. A moins que je n’aie pas remarqué qu’il y en a eu d’autres. Dans la version électronique du moins, je trouve que ça devrait être indiqué plus clairement.

Répondre