Les MRC de l’Outaouais : des milieux de vie uniques à découvrir

Si les quatre municipalités régionales de comté (MRC) de l’Outaouais ont en commun la nature, les grands espaces et la chaleur de leurs habitants, chacune possède un charme et des attraits particuliers. Survol des MRC de l’Outaouais. 

Petite Nation / Photo : Myriam-Baril-Tessier
Collines-de-l’Outaouais

Dans les Collines-de-l’Outaouais, les paysages et les villages sont aussi charmants et poétiques que le joli nom de cette MRC dont 18 % du territoire est constitué du parc de la Gatineau. Elle compte sept municipalités, et chacune recèle des lieux uniques à découvrir et des trésors à admirer… ou à déguster!

Chacune de ces municipalités a ses charmes : boutiques, galeries d’art, cafés, haltes gourmandes ainsi que de multiples attraits patrimoniaux parsèment le territoire et contribuent à la qualité de vie de ses résidents.  

Que l’on soit jeunes ou moins jeunes, visiteurs ou résidents, les Collines-de-l’Outaouais sont attrayantes pour tous ceux qui aiment cultiver l’art de vivre, grâce au mélange de nature, d’histoire et de culture. Pour s’y installer à long terme ou pour y démarrer un projet entrepreneurial, les Collines-de-l’Outaouais offrent à tous la chance de s’épanouir et de profiter d’une qualité de vie où nature rime avec proximité.

Pour se ressourcer pendant quelques heures, quelques jours, ou pour adopter un nouveau mode de vie, c’est le territoire par excellence pour ceux qui aspirent au bonheur.

Collines-de-l’Outaouais / Photo : Myriam-Baril-Tessier
Petite Nation

Aussi appelée Petite Nation, la MRC de Papineau, qui compte 24 municipalités, peut se vanter de compter sur son territoire deux des attraits les plus connus de l’Outaouais : Fairmont Le Château Montebello et le Parc Oméga. Alors que l’établissement hôtelier est célèbre pour son luxe et son prestige, le parc animalier, situé à cinq minutes de là, est un incontournable pour les amoureux de la faune canadienne et de la nature. 

Ce n’est pas tout : en Petite Nation, on compte aussi de nombreux parcs naturels, dont trois font partie du réseau de la Société des établissements de plein air du Québec, ainsi qu’un site important du patrimoine québécois : le lieu historique national du Manoir-Papineau, ancien manoir seigneurial construit en 1848 pour Louis-Joseph Papineau. Un endroit qui fascine non seulement par l’histoire qu’il raconte, mais aussi par la beauté de son architecture.

Côté plaisirs et gourmandises, de nombreux producteurs locaux offrent des délices pour tous les goûts. On y trouve, entre autres, ChocoMotive, un économusée du chocolat, ainsi que des fromageries et des bières locales.

En plus de profiter des beautés de leur territoire et d’une riche vie communautaire et culturelle, les citoyens de Petite Nation ont la chance d’être à proximité de trois centres importants, soit Montréal, Gatineau-Ottawa et Mont-Tremblant, un avantage indéniable pour les affaires et les visites familiales.

Petite Nation / Photo : Myriam-Baril-Tessier
Pontiac

Place de choix pour les amateurs de plein air, le Pontiac a beaucoup à offrir aux amoureux des grands espaces, de chasse et de pêche, de randonnée et de cyclotourisme.

Sur le Cycloparc PPJ, aménagé sur une ancienne voie ferrée, les amateurs de vélo pourront pédaler sur 92 kilomètres, en terrain assez plat, tout en admirant la beauté des paysages, des champs, des forêts et de la rivière des Outaouais.

Au Parc Aventure des Chutes Coulonge, à Mansfield-et-Pontefract, une forêt de pins blancs centenaires accueille les visiteurs. Les plus audacieux ne voudront pas rater la tyrolienne qui leur permet de franchir le canyon, pour voir le paysage d’un autre œil, ou encore vivre l’expérience de la Via Ferrata, accrochés le long de la paroi rocheuse, à 600 mètres au-dessus de la rivière.

Région bilingue où se côtoient les cultures anglophone et francophone, le Pontiac est situé à proximité de Gatineau-Ottawa et de la frontière ontarienne. Il offre un potentiel de développement intéressant pour les entrepreneurs qui souhaiteraient profiter de ses avantages, tout comme pour les familles qui veulent profiter de la nature, de la tranquillité ainsi que de l’ambiance communautaire sympathique qui y règne. Tous sont les bienvenus sur ce territoire qui gagne à être mieux connu.

Pontiac / Photo : @FIVE2NINE
Vallée-de-la-Gatineau

Avec ses nombreuses pourvoiries et ses 3 200 lacs dont certains sont de véritables joyaux, la nature est une force dans la Vallée-de-la-Gatineau. L’un de ces lacs, le lac des Trente et Un Milles , est situé au cœur d’un magnifique parc régional, un lieu de prédilection pour pratiquer des activités de plein air en famille. 

Pas étonnant que le camping, qu’il soit rustique, familial ou insolite avec des tentes suspendues entre les arbres, soit une activité en pleine croissance dans ce coin de l’Outaouais. Les amateurs de kayak, quant à eux, peuvent profiter des eaux vives de la rivière Gatineau, et les cyclistes ont un immense plaisir à parcourir la Véloroute des Draveurs, qui s’étend sur 72 kilomètres.

L’été, avec les villégiateurs, la population double et l’effervescence s’empare du territoire. Un marché public débordant de produits locaux est d’ailleurs ouvert chaque vendredi à Gracefield et à Grands-Remous, pour satisfaire les gourmands.

Au-delà du tourisme, les familles, les agriculteurs et les entrepreneurs trouveront dans la Vallée-de-la-Gatineau une belle qualité de vie dans l’une de ses 17 municipalités, au cœur d’espaces verts et de communautés dynamiques, accueillantes et soudées, dont le potentiel de développement est immense.

Vallée-de-la-Gatineau / Photo Myriam-Baril-Tessier

Ce contenu a été produit par Mishmash Studio de marques en collaboration avec l’annonceur. Les journalistes de L’actualité n’ont pas été impliqués dans la production de ce contenu.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.