Les proches-aidants, de précieux alliés

Pour les gens qui offrent jour après jour du soutien à un parent, un enfant, un partenaire ou un ami aux prises avec une maladie ou un handicap, cet engagement va de soi : c’est un geste naturel qui part d’une profonde affection. Pourtant, donner des soins et donner de soi peut s’avérer éprouvant.

Les médecins spécialistes sont bien placés pour savoir que les proches aidants représentent un maillon essentiel dans le réseau de la santé et le maintien de notre filet social, mais aussi que ces gens dévoués ont, eux aussi, besoin de soutien. C’est pour cette raison qu’en 2012, ils ont créé la Fondation de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, dont la mission est d’améliorer de façon très concrète la vie de ces personnes en soutenant financièrement des projets de répit dans toutes les régions du Québec. Ces services se traduisent par du dépannage de jour, de soir et de fin de semaine, des camps d’été et de relâche ou encore de l’aide à domicile afin de permettre aux proches aidants de reprendre leur souffle.

Renforcer sa présence et ses liens sur le terrain

Beaucoup de chemin a été parcouru au cours des 10 dernières années pour appuyer la cause des proches aidants. Pour refléter cette évolution, les médecins spécialistes du Québec souhaitent contribuer davantage à la reconnaissance, au soutien et au développement des ressources en proche aidance.

Parce qu’ils croient fermement que la refonte de notre système de santé passe par des initiatives locales, les médecins spécialistes ont décidé, dans le cadre du 10e anniversaire de leur Fondation, d’entamer un tournant pour renforcer leurs liens et leur présence sur le terrain. Ce tournant prendra d’abord la forme d’un exercice d’innovation sociale réalisé en collaboration avec des acteurs de la proche aidance, du réseau de la santé et des communautés locales.

Dr Vincent Oliva

Le Dr Vincent Oliva, président du conseil d’administration de la Fondation, précise la nature de cette démarche : « Accompagnés par des organismes phares en la matière, nous souhaitons nous rapprocher des différents acteurs en proche aidance et leur offrir l’espace nécessaire pour contribuer positivement aux réflexions qui forgeront leur réalité de demain. »

Développer des ressources ciblées

Par ailleurs, au-delà de ses activités courantes, la Fondation veut appuyer les organismes dans le développement de ressources destinées à deux clientèles pour lesquelles l’offre de services semble insuffisante.

La Fondation souhaite d’abord soutenir les jeunes proches aidants. Le Dr Oliva souligne l’importance d’appuyer ce groupe : « Nous avons choisi de nous concentrer sur les jeunes proches aidants âgés de 14 à 24 ans, car nous estimons que cette clientèle est plus susceptible de se sentir isolée, de développer une dépendance, de subir de l’intimidation ou de connaître des problèmes de santé mentale. » À ce titre, une enquête de Statistique Canada parue en 2012 a révélé que 1,9 million de Canadiens âgés de 15 à 29 ans auraient accordé un certain niveau de soins à un proche.

La Fondation souhaite également promouvoir et protéger la santé mentale des proches aidants. « Les proches aidants sont plus à risque de perdre leur emploi, d’éprouver des difficultés financières, d’avoir une vie amoureuse et sociale peu active, de se priver de vacances, et bien plus encore. Ils sont donc plus à risque de développer des problèmes liés à leur santé mentale », poursuit le Dr Oliva.

Au moyen de ces initiatives, les médecins spécialistes souhaitent, humblement, contribuer à trouver des solutions qui auront un effet durable pour mieux appuyer et soutenir les proches aidants dans leur rôle essentiel pour le réseau de la santé, et entamer ainsi un tournant novateur grâce à la Fondation.


Ce contenu a été produit par Mishmash Studio de marques en collaboration avec l’annonceur. Les journalistes de L’actualité n’ont pas été impliqués dans la production de ce contenu.