L’Université TÉLUQ : entrez dans une université différente

Au printemps dernier, pandémie oblige, les établissements d’enseignement ont dû fermer leurs portes. Mais s’il y a un établissement qui n’a pas été pris de court, c’est bien l’Université TÉLUQ, car l’enseignement à distance y fait ses preuves depuis longtemps.

De notre partenaireLogo partenaire

Alors que le contexte actuel a forcé les établissements scolaires à massivement et rapidement se tourner vers l’enseignement à distance, l’Université TÉLUQ, qui fait partie du réseau de l’Université du Québec, s’y voue depuis sa création, en 1972.

Lucie Laflamme, directrice générale de l’Université TÉLUQ Photo : Guillaume D. Cyr
Une pionnière de la formation à distance

« Dès le départ, nos programmes et nos cours ont été pensés pour être donnés à distance, et surtout conçus pour offrir une expérience optimale à nos étudiants, explique Lucie Laflamme, directrice générale de l’Université TÉLUQ. Rien n’est improvisé : nos professeurs travaillent de concert avec des équipes pluridisciplinaires de technopédagogues, qui comprennent notamment des spécialistes en communication écrite, en design d’édition pédagogique, en sciences de l’éducation et en intégration multimédia. Nos équipes académiques et administratives travaillent de concert autour de l’étudiant et de son projet de formation. Notre objectif : l’accompagner dans sa réussite, à son rythme et selon sa réalité.»

L’Université TÉLUQ mise sur la flexibilité à plusieurs égards. Les étudiants peuvent entamer un programme ou un cours à tout moment de l’année. S’ils disposent du temps nécessaire, ils peuvent aussi choisir de condenser leurs cours en quelques jours ou quelques semaines. Les cours sont aussi conçus pour être donnés de façon asynchrone, c’est-à-dire que les étudiants n’ont pas à se connecter selon un horaire prédéterminé.

Choisir cette voie, c’est donc s’accorder la liberté de poursuivre des apprentissages à partir de n’importe quel endroit et à n’importe quel moment, autant le soir que très tôt le matin ou la fin de semaine. « Et si nos étudiants ont des questions ou ont besoin de soutien, ils peuvent joindre personnellement leurs professeurs, leurs personnes tutrices ou chargées d’encadrement », ajoute Lucie Laflamme.

À chacun son rythme

Cette souplesse d’horaire convient particulièrement bien aux gens qui ont d’autres obligations, que ce soit d’ordre familial ou professionnel, comme c’est le cas d’Elsie Lolo, diplômée en relations du travail à l’Université TÉLUQ : « J’ai choisi cette formule parce que le programme se donne entièrement à distance. Je peux même choisir, dans une certaine mesure, le moment où je passe les examens », explique la femme de 40 ans qui est ainsi parvenue à concilier ses études avec son rôle de mère chef de famille et son poste de directrice adjointe dans un CPE.

Photo extraite du portrait reportage L’université de chez Elsie

« Nos étudiants ont en moyenne 35 ans et la moitié a des enfants, illustre la directrice générale. Et la grande majorité est déjà sur le marché du travail. Ils effectuent donc un retour aux études en vue de progresser dans leur carrière ou pour se réorienter. D’ailleurs, une part de l’expérience professionnelle peut être reconnue et créditée, tout comme les cours universitaires qu’ils auraient déjà suivis par le passé. »

Une formule éprouvée

Un certificat en psychologie ou en traduction, un baccalauréat en administration ou en communication, une majeure en sciences de l’environnement, une maîtrise en éducation ou un DESS en santé mentale, voilà autant d’exemples de programmes offerts à l’Université TÉLUQ qui peuvent ouvrir sur de nouvelles possibilités d’avancement, professionnel comme personnel.

Au total, c’est plus de 100 programmes et plus de 400 cours du 1er au 3e cycle qui sont offerts à l’Université TÉLUQ, qui non seulement fait ainsi figure de pionnière dans le domaine de l’enseignement à distance, mais sait aussi conjuguer son offre à la réalité et aux aspirations des quelque 18 000 étudiants qu’elle accueille chaque année.


Ce contenu a été produit par Mishmash Studio de marques en collaboration avec l’annonceur. Les journalistes de L’actualité n’ont pas été impliqués dans la production de ce contenu.

 

Laisser un commentaire