Des villes en santé

Une grande ville à échelle humaine

Vibrante, accueillante et verte, la métropole de l’Outaouais offre de très nombreux attraits et services qui en font une destination de choix pour de plus en plus de gens d’ici et d’ailleurs, que ce soit pour jouer aux touristes ou pour y vivre.

Photo : Myriam Baril-Tessier

Quatrième ville en importance de la province avec son territoire de 348 km2 et sa population de plus de 290 000 habitants, Gatineau est plutôt méconnue. On y trouve pourtant une extraordinaire qualité de vie qui ferait pâlir d’envie tant les urbains en mal de grand air que les ruraux qui s’ennuient de la frénésie de la ville.

« C’est simple: ma ville réunit le meilleur de tous les mondes! », lance le magicien bien connu Daniel Coutu, un natif de Gatineau que l’on peut voir régulièrement dans des émissions jeunesse à ICI Radio-Canada Télé. « Je bénéficie de tous les avantages de la campagne – notamment un accès à la nature à quelques pas ou coups de pédale et des paysages à couper le souffle – conjugués aux petits et grands bonheurs que l’on peut se permettre en ville, comme un bon café dans le Vieux-Hull, une bouffe de qualité avec ma blonde ou un spectacle dans nos salles intimes. De plus, en étant littéralement collé sur l’Ontario, on profite du meilleur de la culture anglophone et de son vaste bassin de créateurs et de créatrices. Comme père aussi, je suis bien servi, car la ville se préoccupe des familles et leur offre toute une gamme de services: parcs, piscines, cours et activités, centres de plein air, réseau de 11 bibliothèques publiques… En un mot: c’est une grande ville à échelle humaine », résume Daniel Coutu.

Selon lui, il faut briser une fois pour toutes ce cliché qui dit qu’on doit occuper un poste dans la fonction publique pour habiter et apprécier cette ville: « Je suis un artiste et un entrepreneur, et non seulement Gatineau me soutient de plein de manières, mais c’est une ville vraiment le fun pour un gars comme moi », affirme-t-il.

Une ville qui bouge, à longueur d’année

Gatineau fourmille d’activités douze mois par année avec ses festivals et événements. La rivière des Outaouais offre deux plages pour les baigneurs et on pratique la voile dans les secteurs Aylmer et Hull. Quant aux nombreux sentiers pédestres et pistes cyclables (250 km!), ils permettent de prendre un bain de forêt urbaine, que ce soit à pied, à vélo ou en ski de fond ; il y a même un accès au parc de la Gatineau, le poumon vert de l’Outaouais qui s’étend sur 360 km2. Ses musées sont des lieux où s’émouvoir et apprendre, et ses bonnes tables mettent en valeur les mets et boissons issus des fermes, microbrasseries et distilleries locales, avec une touche à saveur internationale.

Pour les parents friands de plein air pendant la saison froide, le Domaine des flocons du Bal de Neige, qui sera présenté du 3 au 20 février 2023 au parc Jacques-Cartier, est un paradis de neige où on peut notamment glisser sur des tubes et admirer des sculptures de neige (illuminées le soir!). La ville compte aussi deux patinoires extérieures: celle du ruisseau de la Brasserie (en milieu urbain, éclairée en soirée) et celle du parc du Lac-Beauchamp, aménagée sur un lac et où on peut louer de l’équipement pour pratiquer divers sports d’hiver.

Les amateurs d’art seront quant à eux heureux d’apprendre que la Galerie Montcalm de Gatineau présentera, du 18 mai au 23 août 2023, une importante exposition consacrée à Jean Paul Riopelle, dont on fêtera le centenaire de naissance l’an prochain. Il sera possible d’y admirer une cinquantaine d’estampes originales du grand maître québécois.

Photo : Richère David

Une population très diversifiée qui ne cesse de croître

Avec Montréal et Québec, Gatineau est une importante terre d’accueil pour les immigrants. La diversité fait partie de l’ADN de la ville; le taux de sa population immigrante a d’ailleurs fait un bond de 37 % de 2006 à 2016. La municipalité compte le plus fort pourcentage d’anglophones (11,5 %) au Québec; 13,5 % de sa population est composée de minorités visibles et on recense plus de 88 communautés culturelles sur le territoire, au deuxième rang derrière Montréal.

Autre donnée éloquente qui démontre l’attrait de Gatineau comme milieu de vie ces dernières années: selon l’Institut de la statistique du Québec, la population gatinoise a crû de près de 26 600 personnes de 2012 à 2021, une augmentation de plus de 7 %. C’est aussi l’un des seuls endroits au Québec où on continue de construire de nouvelles écoles – quatre depuis 2019! Ville dynamique et proactive, Gatineau s’adapte constamment à ses habitants et à leurs besoins.

Ce je-ne-sais-quoi…

Cela dit, au-delà de tous ces attraits, il y a un élément fondamental qui confère un charme singulier à cette ville: ses habitants sont particulièrement gentils, chaleureux et accueillants. Daniel Coutu abonde : « Oui, le monde est fin à Gatineau ! Même les humoristes de passage chez nous le disent: le meilleur public du Québec, il est ici. On a une bonne nature, on s’en fait même une fierté ! »

Que ce soit pour la visiter ou pour y vivre, Gatineau est une ville à s’offrir !


Ce contenu a été produit par Mishmash Studio de marques en collaboration avec l’annonceur. Les journalistes de L’actualité n’ont pas été impliqués dans la production de ce contenu.