Vivre à Gatineau : le plein air en ville

Accueillante, prospère, multiculturelle : c’est Gatineau. Ville de 290 000 habitants en pleine expansion, elle offre une qualité de vie exceptionnelle à ceux qui aiment profiter de tous les avantages d’un centre urbain de premier plan tout en ayant accès à des espaces verts, à deux pas de chez eux. 

Photo : Richère David

Voisine immédiate de la capitale du Canada, Gatineau a tout pour séduire à la fois les familles, les touristes, les entreprises et les nouveaux arrivants à la recherche d’un milieu de vie sain et agréable. Les immigrants forment d’ailleurs 11 % de sa population, ce qui fait de Gatineau la deuxième ville d’accueil des néo-Canadiens au Québec, après Montréal.

Ville, nature et culture
Photo : @VilledeGatineau

Nadine Lafond, qui y réside depuis 16 ans, explique pourquoi, après avoir voyagé partout dans le monde, elle a choisi Gatineau pour poser définitivement ses valises avec sa petite famille : « J’ai vécu à de nombreux endroits, dont Londres, Aix-la-Chapelle, Grenoble et Santiago. En revenant du Chili, on s’est demandé où on pourrait aller habiter, au Québec, et on a choisi Gatineau pour son mélange de vie urbaine et de plein air. Peu de villes intègrent aussi bien ces deux aspects. J’ai le parc de la Gatineau au bout de ma rue. Je peux aussi bien aller faire mon épicerie à pied que farter mes skis de fond et partir en randonnée au bout de cette même rue, où j’ai accès à 200 kilomètres de sentiers. Je me déplace beaucoup en mode actif. Il y a un bon réseau cyclable. L’hiver, mon conjoint va même travailler en ski de fond régulièrement. »

En fait, Gatineau est la meilleure ville de vélo au Canada et la cinquième au monde pour les villes de moyenne envergure, selon un classement de l’organisme PeopleForBikes. Au Canada, Gatineau se classe devant Montréal, Longueuil et Ottawa, se démarquant par la qualité et l’étendue de son réseau cyclable sécuritaire.

La famille de Nadine a de quoi s’amuser : en effet, le vaste parc de la Gatineau couvre une superficie de 361 km2 et compte plusieurs dizaines de kilomètres de sentiers, ce qui en fait l’un des plus grands réseaux de pistes et de sentiers en Amérique du Nord. Cette immense réserve naturelle permet de pratiquer une multitude de sports, été comme hiver, dont la randonnée, la raquette et la baignade. Avec autant de plaisir en perspective, pas étonnant que des milliers de visiteurs viennent s’y remplir les poumons de bon air, s’y dégourdir les jambes et y faire le plein d’énergie chaque année.

Pour ce qui est de la vie culturelle, la Gatinoise apprécie la programmation présentée à la Maison de la culture de Gatineau et au Musée canadien de l’histoire, le musée le plus visité au Canada. Nadine est aussi heureuse d’avoir accès facilement à l’offre culturelle d’Ottawa.

Travailler, entreprendre, étudier

L’environnement économique très dynamique de Gatineau se prête à merveille à l’entrepreneuriat, qui peut compter sur une main-d’œuvre instruite, bilingue et très qualifiée. En effet, 28,3 % de la population possède un diplôme universitaire et le taux de bilinguisme des Gatinois a de quoi impressionner, à 63,5 %.

La région métropolitaine de Gatineau-Ottawa compte d’ailleurs plus de 1 900 entreprises dans le secteur de la haute technologie qui fournissent des emplois de qualité à près de 80 000 travailleurs. La vie étudiante est également riche à Gatineau, avec l’Université du Québec en Outaouais et l’Université nationale autonome du Mexique, en plus d’Ottawa, qui compte trois universités.

Les travailleurs et les étudiants qui choisissent de s’installer à Gatineau sont choyés. Ils peuvent se permettre un train de vie confortable, puisque le coût moyen d’un logement y est inférieur de 25 % à celui de Montréal, de 33 % à celui d’Ottawa et de 200 % à celui de Toronto.

Photo : @VilledeGatineau

Au-delà des considérations économiques, les entrepreneurs et les nouveaux citoyens qui viennent s’installer à Gatineau le font aussi pour l’ambiance conviviale qui y règne, son effervescence culturelle et l’authenticité de ses habitants, qui aiment sortir et s’amuser! Contagieux, le bonheur des Gatinois est palpable dans les bars, les restaurants et les salles de spectacle, des endroits animés qui font la fierté de leurs propriétaires, des entrepreneurs qui croient au potentiel de leur ville. 

C’est le cas, notamment, de Véronique Rivest, sommelière et propriétaire du bar à vin Soif, qui est aussi ambassadrice certifiée #Outaouaisfun et récipiendaire de l’Ordre de Gatineau. Elle a choisi d’ouvrir son établissement à Gatineau, non seulement parce qu’elle en est originaire et qu’elle voulait redonner à sa ville natale, mais aussi parce qu’elle a Gatineau et l’Outaouais tatoués sur le cœur. Après avoir vécu longtemps à l’étranger, elle a réalisé qu’aucun autre endroit ne pouvait lui apporter plus de satisfaction et de joie de vivre que la ville qui l’a vue grandir.

« Pour moi, l’Outaouais correspond vraiment à l’image que les étrangers se font du Canada, cette omniprésence de la nature, dit-elle. Je ne vivrais nulle part ailleurs. »


Ce contenu a été produit par Mishmash Studio de marques en collaboration avec l’annonceur. Les journalistes de L’actualité n’ont pas été impliqués dans la production de ce contenu.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.