Comment obtenir le meilleur prix à l’hôtel

Arrêtez de multiplier les recherches sur les sites de réservation en ligne au rabais. Voici l’outil idéal pour trouver des chambres d’hôtel à prix avantageux.

Publié dans :
Bien dépenser
Consommation
venimo / Getty Images / montage : L’actualité
Temps de lecture : 6 min.

Chercher une chambre d’hôtel à bon prix peut rapidement se transformer en calvaire avec 37 onglets ouverts dans son navigateur Web. 

Les meilleures aubaines se trouvent-elles sur Booking.com, Priceline, Kayak, Expedia, Hotwire ou Hotels.com ? (Six sites qui n’appartiennent d’ailleurs qu’à deux entreprises différentes.) À moins que ce ne soit sur l’une de ces nouvelles plateformes basées sur l’intelligence artificielle, telles Staypia et GoSplitty ?

Personnellement, il y a longtemps que j’ai arrêté de multiplier les coups de sonde sur les divers sites de réservation. La raison ? J’ai trouvé la page Web la plus efficace : Google. Ou, plus précisément, Google hotels.

Google hotels est l’outil qui apparaît dans les premiers résultats de recherche chaque fois que vous googlez le mot « hôtel ». Vous l’avez probablement déjà vu, il ressemble à ceci :

A priori, cela semble banal. Il faut toutefois comprendre que Google hotels n’est pas une plateforme de réservation, mais un agrégateur qui fouille à votre place sur l’ensemble des sites énumérés au début de ce texte — et plusieurs autres encore dont vous n’avez jamais entendu parler — afin de présenter les prix de chacun. 

Dans l’exemple précédent, il m’a suffi de sélectionner le Château Frontenac pour obtenir les offres de 27 sites différents — assurez-vous cependant de sauter la section « Options en vedette », qui sont en réalité des publicités. 

On y voit le prix pratiqué à l’hôtel, soit 379 $. Certaines plateformes facturent plus cher, 388 $ la nuit. Mais ce qui nous intéresse, évidemment, c’est la meilleure aubaine, celle à 267 $, soit 112 $ de moins que si j’avais réservé directement avec le Château Frontenac ! Et ce, pour la même chambre. 

Vous pourriez vous arrêter là, mais pour profiter de toute la puissance de Google hotels, l’idéal est de visiter la page de l’outil. 

Dans le haut de la page, sur la gauche, vous trouverez l’onglet « Tous les filtres », où vous pourrez sélectionner tous les critères imaginables — dont « animaux acceptés » — pour dénicher l’hôtel qui vous convient. Voici ceux que j’aime activer lorsque je cherche une chambre à bas prix.

Le premier est une évidence pour les chasseurs d’aubaines : « Trier par prix les plus bas ». Rien à ajouter ici.

Le deuxième filtre est « Annulation gratuite ». Oui, vous pouvez généralement obtenir un meilleur prix en optant pour une chambre dont la réservation est impossible à annuler, mais à moins que ce ne soit pour une location de dernière minute, les quelques dollars en moins n’en valent pas la peine à mes yeux. Il suffit d’un imprévu pour que l’économie se transforme en une perte de plusieurs centaines de dollars…

Un autre avantage de l’annulation gratuite : si vous faites une réservation pour un voyage à venir dans plusieurs semaines ou plusieurs mois, rien ne vous empêche de faire une nouvelle recherche de temps à autre dans Google hotels et de changer votre réservation si vous trouvez une offre plus alléchante. 

Le dernier filtre que j’active est « Note des clients », que je règle à quatre étoiles et plus. Il ne s’agit pas du nombre d’étoiles de l’hôtel, mais bien de l’appréciation des clients selon les évaluations laissées sur Google. Comme tous les commentaires en ligne, c’est un outil imparfait et faillible. Mais d’après mon expérience personnelle, à ce niveau, les chambres sont généralement propres, ce qui est mon principal critère de confort lorsque je voyage. 

Avec tous ces filtres activés pour une fin de semaine en juillet dans le Vieux-Québec, Google hotels m’a proposé 40 résultats, dont voici les trois premiers : deux auberges de jeunesse — qui sont, soit dit en passant, souvent d’excellents endroits où aller peu importe son âge, y compris avec des enfants, l’accès à une cuisine permettant en plus d’économiser sur les repas — et un hôtel.

La mention « offre spéciale », en vert, indique que le prix de cet établissement est, selon Google, d’au moins 15 % inférieur à celui d’hôtels semblables à proximité, tandis que « super offre » signifie une différence d’au moins 25 %. 

Une fois que vous avez trouvé un hôtel qui vous intéresse, il suffit de cliquer sur le bouton « Afficher les prix » pour voir apparaître l’ensemble des offres. Notez qu’il faut parfois ensuite cliquer sur le bouton « Afficher plus d’options » au bas de la liste pour dénicher le prix que faisait miroiter Google dans sa page de résultats.

Si vous êtes prêt à faire la réservation, cliquez sur le bouton « Visiter le site ». Vous serez alors redirigé vers la plateforme de réservation. C’est avec elle que la transaction se fait, et non avec Google. 

Le moteur de recherche recommande d’ailleurs de vérifier si le prix offert sur la plateforme tierce est bel et bien celui que vous voyez dans Google hotels, les erreurs et les changements de prix n’étant pas impossibles. 

Remarquez que, d’une plateforme à l’autre, la manière d’afficher les prix sur leur site varie. Certaines présentent le coût total du séjour plutôt que le coût par nuit, ce qui peut donner une impression d’erreur. Même chose pour les taxes et autres frais, qui sont parfois inclus, parfois non.

Personnellement, pour avoir la certitude de faire une bonne affaire, je vais aussi loin que possible dans le processus, mais sans réserver, afin d’obtenir le coût total. Ensuite, je fais la même chose sur le site officiel de l’hôtel. Je peux alors voir jusqu’à quel point j’ai réellement un bon prix. 

Astuces en vrac

Une fois que vous avez trouvé l’hôtel idéal au prix idéal, vous pouvez appliquer quelques petits trucs supplémentaires pour en avoir davantage pour votre argent.

Premièrement, téléphonez directement à l’hôtel. Expliquez que vous avez vu tel prix sur tel site, et demandez s’il peut battre cette offre, ou sinon vous proposer un surclassement ou le déjeuner au même prix. Vous risquez de vous faire dire « non » souvent, mais certains établissements pourraient accepter, car cela leur coûtera moins cher que de verser une commission au site de réservation.

Une autre astuce consiste à s’inscrire aux programmes de fidélité. Celui de l’hôtel, si vous réservez directement avec ce dernier, vous offre parfois des services supplémentaires, tel du wifi gratuit. Celui de la plateforme de réservation, si vous en utilisez une, permet à l’occasion d’obtenir des rabais ou d’autres récompenses, par exemple des nuitées gratuites.

Finalement, avant de faire la réservation, allez sur un site comme Rakuten ou Club Boomerang pour vérifier si la plateforme avec laquelle vous réservez offre une remise en argent sur les achats. Au moment d’écrire ces lignes, Hotels.com propose ainsi une remise en argent de 6 % via Rakuten. Si vous prévoyez un long séjour, cela peut représenter une jolie somme ! 

Ce texte vous a plu ? Recevez chaque samedi nos astuces pour faire de l’argent et économiser en vous inscrivant à l’infolettre Dollars et cents. Il suffit d’écrire votre adresse courriel ci-dessous. 👇

Sur le même sujet