À propos d’hier soir — Deuxième partie

Les cinq chefs de parti ont pu faire valoir des compétences certaines et exprimer des idées claires dans le débat de Radio-Canada, jeudi soir. Mais aucun ne risque de faire bouger l’électorat, selon notre analyste, qui est également un ancien stratège politique.

Ce n’est pas une campagne Seinfeld

Contrairement à la comédie-culte de Jerry Seinfeld, la campagne électorale au Québec est loin d’être à propos de rien. Les récents sondages montrent que les enjeux sont élevés pour tous les partis.

La crise de l’habitation s’en vient

Si vous croyez que le logement, et plus largement l’habitation dans son ensemble, est en crise, vous n’avez encore rien vu. Plusieurs facteurs en marche actuellement reviendront hanter les politiciens dans quatre ans.

Savez-vous planter des arbres ? À la mode…

Viser la carboneutralité d’une campagne électorale, comme le font quatre partis, est un joli symbole. Le défi politique dans la sauvegarde du climat, c’est justement de sortir de la parabole et d’avoir un impact réel. Ça, c’est moins facile.

Québec solidaire est-il en chute libre ?

Les sondages ne donnent peut-être pas 50 nuances d’orange ou de bleu, mais les écarts entre leurs résultats pour le PQ, le PCQ et surtout QS sont suffisamment importants pour attirer l’attention de notre chroniqueur. Il nous explique ce qui se passe.

À propos d’hier soir

Ce fut une soirée difficile pour François Legault, mais plutôt réussie pour les quatre autres chefs, estime notre collaborateur, un ancien conseiller politique. Voici son bulletin.

Le vernis craque pour la CAQ

La mauvaise campagne de François Legault se répercute sur les intentions de vote pour la CAQ. Mais il va en falloir pas mal plus pour ébranler les colonnes du temple, tant ça se divise en arrière.

D’où viennent les candidats ?

Les bilans financiers personnels des chefs ne révèlent pas grand-chose qu’on ne connaît pas déjà. Savoir à quelle classe socioprofessionnelle appartiennent leurs candidats serait pas mal plus utile.