Boire pour le climat

Pour lutter contre les changements climatiques, une entreprise américaine propose de boire de la vodka à base de CO2.

Photo : Anthony Danielle / Eyeem / Getty Images

Air, une jeune pousse new-yorkaise, a mis au point un procédé permettant de synthétiser de l’alcool à partir de CO2 capté dans l’air. Chaque bouteille de sa vodka retire ainsi 0,5 kg de CO2 de l’atmosphère, un chiffre qui tient compte de l’énergie nécessaire à sa fabrication et à son transport.

Pour vous en procurer une, il faudra allonger 65 dollars américains… et être à New York. Air limite en effet la distribution à sa localité afin de maintenir l’empreinte carbone négative de sa vodka. Si vous envisagez un voyage dans la Grosse Pomme dans le seul but d’y boire un White Russian, mieux vaut compenser le déplacement en achetant des crédits carbone.

***

Du scotch à prix d’or

Ce mois-ci aura lieu la plus grande mise aux enchères de bouteilles de whisky provenant d’une collection privée. Richard Gooding, un homme d’affaires américain décédé en 2014, avait amassé 3 900 bouteilles, dont quelques raretés qui pourraient se vendre à près de deux millions de dollars américains chacune.

Les plus populaires