365 villes du Québec en « urgence climatique »

Illustration : Stéphanie Aubin

Depuis septembre dernier, 365 municipalités du Québec ont approuvé ou appuyé la Déclaration d’urgence climatique (DUC), à l’invitation de leurs résidants, soit l’équivalent de 77 % de la population québécoise.

Un franc succès aux yeux du cinéaste Michel Jetté, qui a corédigé le texte avec la productrice Louise Sabourin ainsi qu’avec André Bélisle, président du conseil d’administration de l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique. La DUC exhorte les élus à reconnaître l’urgence climatique afin de réduire rapidement et concrètement les émissions de gaz à effet de serre (GES) de leur municipalité. Elle les invite aussi à favoriser la transition énergétique et à faire pression en ce sens sur les autres échelons administratifs.

GroupMobilisation — le nom du comité citoyen fondé par le trio d’activistes — a également publié 11 pistes d’action pour aider les Québécois à interpeller leurs élus sur des enjeux concrets. Du verdissement de l’espace collectif au remplacement des systèmes de chauffage des bâtiments publics, ces « chantiers de l’urgence » font partie des solutions qui auront le plus grand effet sur la réduction des GES dans le contexte québécois, précise Michel Jetté.

 

Une présentation de unpointcinq, média de l’action climatique au Québec

 

 

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

1 commentaire
Laisser un commentaire

Concernant l’urgence climatique.
Quand allons nous prendre en main, tous les types de voyageurs ?
Sans ai trop. Par avions, par bateaux de croisières énormes, tous les types de VR,
Tous les retraités bébés boumers qui font 10, 15, voyages à travers le monde ?

Autre bémol, les humains virent au végés et végannes, qu’en est-il des animaux de compagnies dont le nombre a et n’arrête d’augmenté ?

Répondre