5 choses que votre transporteur aérien ne vous dit pas

On vous a laissé sur le tarmac? On vous doit de l’argent, pas un bon d’échange!

(Photo: Pexels)
(Photo: Pexels)

1. Nettoyez votre navigateur

Les compagnies aériennes ont accès à vos anciennes recherches de vols et n’hésitent pas à gonfler les prix pour «créer un sentiment d’urgence et boucler la vente», explique la chroniqueuse voyage Nora Dunn. Assurez-vous de toujours effacer vos témoins (cookies) et votre historique de navigation afin de profiter des bons tarifs.

2. Vous serez remboursé si les prix ont baissé

Air Canada offre une garantie du prix le plus bas si le tarif de votre vol a baissé de plus de cinq dollars. L’attrape? Vous devez trouver le billet au prix inférieur dans les 24 heures qui suivent l’achat de votre premier billet. Micki Kosman, cofondatrice du blogue de voyage The Barefoot Nomad (Le bourlingueur aux pieds nus), suggère de consulter my.yapta.com/airline-refunds pour rester à l’affût des remboursements proposés par les transporteurs américains. Si vous voyagez avec WestJet, par contre, le service n’est plus offert.

3. Évitez les vendredis

C’est le moment où toute une armada de voyageurs d’affaires rentrent chez eux pour la fin de semaine: attendez-vous à payer beaucoup plus cher, signale Micki Kosman. En règle générale, il faut viser les vols du mercredi et du jeudi pour économiser. Vous pouvez aussi utiliser le service Recherche de vols de Google afin de dénicher les meilleures dates pour vous envoler à bon prix.


À lire aussi:

Un vol sans escale, ça c’est des vacances!


4. On vous a laissé sur le tarmac? On vous doit de l’argent, pas un bon d’échange

Si on vous a refusé l’embarquement en raison d’une surréservation, Air Canada devra vous verser un dédommagement de 200 dollars pour un retard de moins de deux heures, en plus de vous fournir un autre moyen de transport. Vous avez attendu de deux à six heures? On vous doit 400 dollars. Enfin, tout retard de plus de six heures vous donne droit à 800 dollars. WestJet a la même politique que les transporteurs américains: si on vous refuse l’embarquement et que le retard occasionné est compris entre une et deux heures, on vous remboursera l’équivalent de deux fois le prix de votre vol d’aller, jusqu’à concurrence de 650 dollars.

5. Les hommes devraient arrêter de snober les sacs à main

En plus des bagages à main, les passagers peuvent apporter un article supplémentaire dans l’avion, mais «beaucoup de gens, surtout les hommes, n’en profitent pas», indique Micki Kosman. Pour les femmes, c’est souvent un sac à main, mais les hommes pourraient très bien apporter une sacoche, une serviette ou, pourquoi pas, un sac à main.

Cet article a été adapté de MoneySense.

Les commentaires sont fermés.

Mes commentaires:
1. Je crois que d’utiliser la navigation privée (in private) a le même résultat).

5. Non, pitié. N’encouragez pas les gens à emmener d’avantage de bagages dans la carlingue. C’est déjà un gros irritant. Rien de tel que d’arriver un peu après que la moitié des passagers soient entrés pour réaliser qu’il n’y a déjà plus de place pour les bagages à main dans les compartiments…