Arrêtez de payer pour ce que vous avez déjà

Tous les Québécois peuvent accéder gratuitement – et légalement – à des centaines de milliers de films, livres, journaux et magazines depuis le confort de leur maison. Voici comment en profiter.

Thomas Guignard/flickr, montage L'actualité

Mettez une clôture quelque part, et quelqu’un essaiera inévitablement de passer par-dessus. C’est ce qui s’est produit avec la multiplication des murs payants sur les sites Web au cours des dernières années.

Nombre d’internautes sont passés maîtres dans l’art de contourner ces grillages numériques afin de lire — ne devrait-on pas dire voler ? — les articles qu’ils protègent. Les plus intenses vont jusqu’à bidouiller le code informatique des pages Internet pour accéder aux textes convoités !

Si vous habitez au Québec, sachez que tous ces efforts sont, dans bien des cas, inutiles. À quoi bon essayer de sauter par-dessus une clôture lorsqu’il y a une porte grande ouverte juste à côté, gracieuseté de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) ?

Non, je ne suis pas en train de vous dire d’aller en plein cœur de Montréal pour utiliser les postes informatiques de la Grande Bibliothèque. Je parle plutôt de profiter des vastes ressources numériques de BAnQ depuis le confort de votre maison.

Ces ressources incluent notamment un accès à PressReader, qui permet de lire sur un écran la version papier de plus de 5 000 journaux et magazines, entre autres Le Devoir, Le Journal de Montréal et, oui, L’actualité.

À cela s’ajoute Eureka, un puissant moteur de recherche pour trouver et lire des articles, dont des exclusivités Web, du Québec et d’ailleurs. Il y a également les magnifiques archives de National Geographic. Sans oublier un abonnement complet au site et aux applications du New York Times, y compris sa section Cooking, dont raffolent les cuisinomanes.

Remarquez que l’offre numérique de BAnQ va bien au-delà des médias. Il y a bien entendu le prêt de livres numériques, qui donne accès à des dizaines de milliers de titres en français. Mais il y a aussi une foule de services auxquels on ne s’attend traditionnellement pas d’une bibliothèque, même numérique.

Votre abonnement permet ainsi d’utiliser diverses plateformes de visionnement en continu, dont Kanopy et AVOD, qui proposent amplement de quoi remplacer Netflix pendant quelques mois.

Vous avez également accès à hoopla, pour écouter des livres audios et de la musique, et lire des bandes dessinées, dont des romans graphiques ; à munki, qui renferme des centaines de contes à écouter pour les enfants de moins de 8 ans ; à AutoMate, qui fournit des guides pour réparer et entretenir plus de 30 000 modèles de voitures — idéal pour les bricoleurs amateurs comme moi. Et que diriez-vous d’apprendre une nouvelle langue avec l’application Mango Languages ?

S’abonner à tous ces services numériques coûterait plus de 1 000 dollars par année. Passer par BAnQ permet d’en profiter gratuitement, tout en vous assurant que les propriétaires de ces contenus, dont les auteurs, les musiciens et les médias, seront rémunérés.

Pour s’inscrire aux services numériques de BAnQ, il suffit de remplir le formulaire en ligne en utilisant une adresse valide au Québec. L’abonnement sera activé peu de temps après, et demeurera valable tant que vous habiterez dans la province.

Une fois abonné, vous devrez vous connecter au portail numérique de BAnQ chaque fois que vous voudrez consulter l’une des ressources numériques. C’est un léger inconvénient, certes, mais ce n’est rien comparé à certaines des astuces pour contourner les murs payants…

Notez qu’il est facile de se perdre devant l’offre énorme de BAnQ. Un bon endroit où commencer vos recherches est la section « Premiers pas », qui donne un aperçu de tous les services proposés.

Une fois que vous aurez fait le tour du catalogue numérique de BAnQ, assurez-vous de faire le ménage de vos abonnements désormais superflus. Vous ne voulez surtout pas que ceux-ci se transforment en abonnements morts-vivants, qui grugent votre portefeuille mois après mois.

Les commentaires sont fermés.