Cyberconsommateur averti

Le magasinage en ligne est de plus en plus populaire. Mais avant de passer à la caisse, il vaut mieux suivre certaines règles.

Cyberconsommateur averti
Photo : iStockphoto

Avant de faire un achat en ligne, il faut s’assurer que :

le nom du commerçant, son adresse physique, ses numéros de téléphone et de télécopieur ainsi que son adresse de courriel figurent sur la page d’accueil du site ou soient facilement repérables.

– la description du produit est détaillée et que la photo de celui-ci est suffisamment claire et grande pour en donner une bonne idée. Le prix, les taxes, les frais d’expédition, la devise, les délais de livraison et les autres frais possibles (p. ex. les droits de douane) doivent être mentionnés. Francine Jacques, auteure du bloguide La magasineuse, recommande de lire les politiques de retour et de garantie. Des cybercommerces stipulent parfois que leurs produits sont vendus tels quels avec tous leurs défauts.

– le paiement est sécuritaire. L’adresse du site de transaction devrait commencer par « https » plutôt que « http » – le « s » signifie sécurisé. Un pictogramme de verrouillage (petit cadenas) devrait aussi apparaître dans la fenêtre du navigateur.

Une fois le produit acheté, il vaut mieux sauvegarder ou imprimer la confirmation de la commande, la facture et les courriels de suivi. Ces documents sont utiles si le colis tarde à arriver…

 

Que faire si le paquet n’arrive pas ?

Achat auprès d’un commerce en ligne

La Loi sur la protection du consommateur protège les Québécois qui achètent en ligne un produit d’un commerçant québécois, canadien ou situé à l’extérieur du pays. Faire valoir ses droits auprès d’un marchand étranger peut toutefois être difficile, signale Caroline Arel, avocate et responsable du service budgétaire chez Option consommateurs.

En vertu de la Loi sur la protection du consommateur, un acheteur peut annuler un contrat de vente si le commerçant n’a pas, par exemple, livré le bien dans les 30 jours suivant la date prévue. Ce dernier dispose ensuite de 15 jours pour le rembourser. S’il ne le fait pas, le client a 60 jours pour recourir à la rétrofacturation, qui lui permet de demander à son émetteur de carte de crédit de créditer son compte du montant de l’achat.  

Achat par l’intermédiaire d’eBay

La Loi sur la protection du consommateur ne s’applique pas lorsqu’on transige avec un particulier dans eBay. Le système de paiement sécurisé PayPal rembourse toutefois l’intégralité du prix d’achat ainsi que les frais d’expédition si le bien n’est pas livré ou qu’il ne correspond pas du tout à la description qui en a été faite. Certains achats, de véhicules par exemple, ne sont pas couverts par cette protection. En cas de litige, il faut contacter PayPal au plus tard 45 jours après le paiement.

Pour en savoir plus :

Guide Le cyberconsommateur averti 

Office de la protection du consommateur 

Bureau de la consommation du Canada 

Les plus populaires