Découvrez votre pointage de crédit

Les prêteurs et les créanciers peuvent en dire long sur une personne à partir de son pointage de crédit. Mais qu’est-ce qui détermine ce chiffre ? Voici les cinq facteurs qui l’influencent.

iStockphoto.com

Nous avons tous vu l’une de ces publicités télévisées qui nous invitent à vérifier notre dossier de crédit. La plupart de ces pubs proviennent des États-Unis, mais cela ne veut pas dire que les Canadiens ne devraient pas suivre ce conseil.

Une bonne évaluation de crédit facilite les choses quand vient le temps d’obtenir un prêt hypothécaire ou une marge de crédit. Les entreprises de télécommunications peuvent vérifier votre dossier de crédit avant de vous octroyer une ligne téléphonique, tandis que d’autres voudront s’assurer que vos antécédents de crédit sont fiables avant de conclure une entente avec vous.

Mais combien de Canadiens comprennent vraiment le fonctionnement du pointage de crédit ? Pas assez, affirme Jeff Schwartz, directeur général du cabinet torontois Consolidated Credit Counseling Services of Canada.

Cinq facteurs
Votre pointage de crédit est déterminé par cinq facteurs : vos habitudes de paiement, vos dettes en souffrance, vos antécédents de crédit, vos demandes de crédit récentes et vos types d’emprunts.

Vos habitudes de paiement permettent tout simplement de vérifier si vous réglez vos paiements à temps. Si vous payez vos factures en retard, votre pointage pourrait en souffrir. Habituellement, une entreprise signale un retard de paiement à l’agence d’évaluation du crédit quand ce retard remonte à plus de 30 jours, explique Jeff Schwartz.

Les éventuels prêteurs chercheront également à savoir si vous avez accumulé un surplus de dettes. Ils voudront vérifier si vos dettes en souffrance – cartes de crédit, prêts hypothécaires, marges de crédit ou autres – excèdent votre capacité de paiement.

À partir de quel montant une dette représente-t-elle un surplus ? Selon Heather Battison, directrice principale responsable de l’éducation des consommateurs à TransUnion, vous devriez tenter de limiter vos emprunts à la moitié de votre limite de crédit. Autrement dit, si vous possédez 2 cartes de crédit assorties d’une limite de 5 000 $ chacune et une marge de crédit de 10 000 $, votre solde ne devrait pas dépasser 10 000 $ pour ces 3 produits de financement. « Visez ultimement un solde de moins de 30 % », précise-t-elle.

Vos antécédents de crédit indiquent la façon dont vous avez remboursé vos emprunts dans le passé. Votre pointage sera meilleur si vous utilisez – et remboursez – la même carte de crédit depuis 10 ans que si vous l’avez seulement depuis quelques mois. C’est pourquoi Heather Battison nous met en garde contre l’annulation de nos cartes de crédit, surtout les plus anciennes. Si vous fermez un compte, ces antécédents de crédit seront effacés, explique-t-elle.

Les cartes de crédit offertes aux étudiants universitaires sont un bon exemple de cette situation. Bien des gens cessent de les utiliser après avoir obtenu leur diplôme. « Annulez les cartes les plus récentes ou ayant les plus petites limites de crédit. Ainsi, en consultant votre dossier, on verra que vous détenez une carte de crédit depuis 10 ans et que vous avez toujours effectué vos paiements à temps », conseille-t-elle.

Vous pouvez vérifier votre pointage de crédit autant de fois que vous le souhaitez, mais les autres peuvent consulter votre dossier seulement deux fois par année sans que cette information vienne altérer votre pointage. « Le fait de solliciter un prêt à cinq endroits différents indique qu’une personne a de la difficulté à obtenir du crédit et que sa situation financière est peut-être instable, observe Jeff Schwartz. Et qu’arrivera-t-il si tous ces prêteurs vous consentent un prêt en même temps et que vous vous retrouvez avec cinq fois plus de crédit qu’auparavant ? La situation risque vraiment de vous échapper. »

Cependant, Heather Battison précise que votre pointage de crédit peut faire l’objet de vérifications plus de deux fois pendant une période de deux semaines si vous magasinez un prêt hypothécaire ou automobile. Ces vérifications n’attireront pas l’attention, assure-t-elle. C’est seulement le signe que vous êtes à la recherche d’une forme de financement bien particulière. »

En dernier lieu, les prêteurs voudront savoir quels produits de financement vous détenez. Ils veulent s’assurer que vous êtes en mesure de gérer plusieurs formes de crédit autres qu’une simple carte. Le fait de posséder un prêt hypothécaire, un prêt-auto et une marge de crédit, en plus de votre carte de crédit, jouera en votre faveur.

À quoi correspond un bon pointage ?
Le pointage de crédit parfait est de 900, mais le pointage moyen des Canadiens avoisine les 700, ce qui demeure un bon résultat, affirme Heather Battison. Cependant, un pointage inférieur à 620 pourrait compromettre votre capacité d’emprunt.

Si votre pointage est faible, cela ne signifie pas que vous ne pourrez jamais emprunter de nouveau. Certains prêteurs vous consentiront de l’argent, mais à un taux d’intérêt plus élevé.

Vous pourriez également tenter d’améliorer votre pointage de crédit, mais ne vous attendez pas à remonter la pente du jour au lendemain. D’après Jeff Schwartz, il faut compter de six mois à quelques années de dur labeur avant de voir de réels progrès. Son conseil ? Assurez-vous de régler vos factures à temps et gardez tous vos soldes en bas de 50 % de votre limite de crédit disponible.

Ne pas utiliser le crédit pendant un certain temps reste parfois la seule solution. Une faillite, par exemple, peut dévaster votre pointage de crédit et entacher votre dossier pendant sept ans. Les défauts de paiement, quant à eux, peuvent ternir votre dossier pendant six ans.

De l’avis d’Heather Battison, tout le monde devrait consulter son dossier de crédit une fois par an pour s’assurer qu’il ne contient pas d’inexactitudes et vérifier si son pointage s’améliore. Si vous songez à acheter une maison, faites ces vérifications tous les quelques mois pour savoir où vous en êtes, ajoute-t-elle.

Une interprétation subjective
Si le pointage de crédit est calculé en fonction d’un algorithme précis, la façon dont les institutions financières utilisent cette information – les dossiers indiquent notamment le solde des cartes de crédit – dépend uniquement d’elles. Même avec un mauvais pointage de crédit, vous pourriez obtenir un prêt, mais il est difficile de prévoir l’importance qu’un prêteur accordera à un aspect de votre dossier au détriment d’un autre.

« Ce n’est pas toujours une question de pointage, observe Heather Battison. Chaque institution possède son propre modèle d’évaluation, mais ça, beaucoup de gens ne le savent pas. »

Son conseil ? N’attendez pas qu’une publicité télévisée vous dise de vérifier votre pointage de crédit. Prenez-en connaissance tout de suite, assurez-vous qu’il est bon et rectifiez le tir dans le cas contraire. « Vous devez vérifier votre crédit, surtout en prévision d’un achat important », insiste Heather Battison.

***

Vous aimeriez connaître votre pointage de crédit ? Deux agences d’évaluation du crédit peuvent vous fournir cette information : Equifax Canada et TransUnion. Moyennant des frais, vous pourriez obtenir immédiatement votre dossier de crédit auprès de ces deux entreprises (Equifax exige des frais de 24,95 $, et TransUnion, des frais de 14,95 $). Il suffit d’avoir en main votre numéro d’assurance sociale, votre numéro de permis de conduire et d’autres données d’identification personnelle pour remplir le formulaire de demande électronique.
Vous pouvez également vous procurer votre dossier de crédit sans frais auprès de ces entreprises en imprimant le formulaire et en l’envoyant par la poste.

Pour en savoir plus, consultez le document explicatif préparé par Industrie Canada sur les dossiers de crédit au www.ic.gc.ca/eic/site/oca-bc.nsf/fra/ca02179.html.