Être payé pour donner votre avis, ça vous tente?

Voici comment gagner de l’argent en donnant votre avis sur à peu près tout ! 

Publié dans :
Faire de l’argent
Astuces
montage : L’actualité
Temps de lecture : 4 min.

Voici une manière simple et plutôt amusante de gagner quelques dollars de plus par mois, sans trop bousculer son quotidien. Il suffit d’aimer faire connaître son opinion. Et d’être prêt à passer du temps devant l’écran de son téléphone ou de son ordinateur. Combien de temps ? L’équivalent de quelques séances de flânage sur les réseaux sociaux, disons. Le boulot : répondre à des sondages en ligne.

Les entreprises, les chercheurs et les gouvernements ont besoin de savoir ce que pense la population pour orienter leurs décisions concernant la mise au point de produits, de politiques, etc. Mais pour tâter le pouls d’une société, il faut des volontaires qui acceptent de révéler le fond de leur pensée, et c’est ici que vous entrez en jeu. 

Plusieurs sites de sondage canadiens récompensent les participants en offrant des points échangeables contre des cartes-cadeaux ou de l’argent (par PayPal ou des cartes de crédit prépayées). En répondant à une quinzaine de sondages à temps perdu pendant deux semaines, ce qui représente un peu plus de trois heures, j’ai obtenu une carte de crédit prépayée de 20 dollars. Pas de quoi quitter son emploi, mais un petit supplément qui ne fait pas de tort. 

Trois sites à l’essai

Je me suis inscrit à trois sites canadiens qui proposent des sondages en français : LEO, créé en 2004 par la maison de sondage Léger, qui compte plus de 400 000 membres au Canada et aux États-Unis ; le Forum Angus Reid, rattaché à l’institut de recherche du même nom ; et MOBROG Canada, qui appartient à la société allemande d’études de marché Splendid Research.

Le fonctionnement des trois plateformes est à peu près le même. Lorsque vous créez votre compte, vous devez établir votre profil. Et donc répondre à des questions personnelles : âge (sur LEO, il est possible de s’inscrire dès 14 ans, avec l’approbation d’un parent), lieu de résidence, niveau d’éducation, composition du ménage, revenu, etc.

Les trois plateformes garantissent que vos données personnelles demeureront confidentielles, que vos réponses seront anonymes et que vos coordonnées ne seront pas transmises à des tiers, à moins que vous ne l’autorisiez. Vous ne recevrez donc pas de publicité ciblée.

Une fois votre profil créé, on vous envoie par courriel des invitations lorsque des sondages y correspondant sont disponibles. La durée varie généralement de 5 à 30 minutes. Plus le sondage est long, plus les récompenses sont intéressantes, et comme on vous avise du temps prévu et de ce que le sondage vous rapportera, vous savez ce qui vous attend.

Il faut cependant accumuler un certain nombre de points pour réclamer des récompenses. Le seuil de paiement minimum est de 5 euros (environ 6,86 $) sur MOBROG, de 20 dollars sur LEO et de 25 dollars sur le Forum Angus Reid.

Expérience variable

J’ai commencé l’aventure à la fin d’avril, en ouvrant un compte sur les trois sites. J’avais décidé de répondre à tous les sondages qu’on allait me proposer, mais je me suis vite aperçu que l’offre varie passablement d’une plateforme à l’autre. En deux semaines, je n’ai reçu que cinq sondages d’Angus Reid. MOBROG m’a régulièrement invité à participer à des enquêtes, auxquelles je me suis attelé avant d’apprendre, après quelques questions, que mon profil ne correspondait pas à celui recherché pour l’étude. Tellement que j’ai fini par laisser tomber. J’ai aussi été exclu de certains sondages en cours de route sur LEO, mais beaucoup moins souvent. Et chaque fois, on m’a offert une petite compensation sous forme de points.

L’expérience s’est d’ailleurs avérée beaucoup plus concluante sur la plateforme de Léger. L’interface est conviviale, l’application mobile permet de répondre aux sondages même lorsqu’on est en déplacement, et de nouvelles enquêtes sont proposées presque chaque jour.

Plus important encore, les sujets eux-mêmes, des enjeux locaux, m’intéressaient : ma participation m’a permis de donner mon opinion sur un nouveau système de recharge à domicile pour véhicules électriques, la présence de pipelines au Québec, l’identité québécoise ou encore une nouvelle offre pour faire mousser les sorties culturelles. Plus engageant que des questions sur une fragrance de détergent liquide, disons.

Puisque les sondages proposés varient selon le profil du répondant, il se peut très bien que votre expérience soit différente de la mienne et que vous préfériez une autre plateforme.

Ah oui, avis aux petits malins qui voudraient maximiser les récompenses en répondant n’importe quoi à la va-vite. Certaines questions sont conçues pour vous démasquer. Je vous laisse découvrir lesquelles !

Sur le même sujet