Faire de l’argent une cenne à la fois

Voici comment vous pouvez économiser, mais surtout faire fructifier… votre p’tit change.

tovovan / Getty Images / montage : L’actualité

Les beaux jours de l’argent papier, de la monnaie et des tirelires sont pas mal passés, mais les enseignements du « petit cochon » de votre enfance sont toujours d’actualité : mettre régulièrement de l’argent de côté, ne serait-ce que quelques sous, permet d’économiser pour l’avenir. Plusieurs plateformes lancées au cours des dernières années reproduisent cette bonne habitude, adaptée à l’utilisation des cartes de débit ou de crédit. Et puisque c’est avec des cennes qu’on fait des piastres, les dollars accumulés y génèrent des intérêts, ce qui fait gonfler le montant de votre épargne.

Voici comment ça fonctionne. Des applications comme Moka (autrefois Mylo) et Wealthsimple arrondissent au dollar supérieur (ou plus si vous le désirez) la somme de chacune des transactions effectuées avec votre carte de débit ou de crédit. Si votre épicerie vous coûte 98,75 $, par exemple, elles ajouteront donc 25 ¢. Elles déposent ensuite votre « monnaie » dans un compte de placement de la plateforme. 

Si seul l’aspect tirelire virtuelle vous intéresse, la Banque Scotia offre son programme « Déposez la monnaie » : chaque fois que vous utilisez la carte débit de l’institution financière, la transaction est arrondie à une tranche supérieure et la différence entre le coût réel de chaque achat et la somme arrondie est déposée dans un compte d’épargne. L’application Koho offre un service semblable avec l’option « Montants arrondis ».

« Il n’y a pas de petites économies », affirme Fabien Major, planificateur financier à Gestion de patrimoine Assante et collaborateur de L’actualité. « Je crois que les outils qui permettent d’arrondir les transactions font prendre conscience de l’effet multiplicateur des petites sommes. » Les différents frais de quelques dollars imposés par les banques en sont d’ailleurs le parfait exemple, fait-il remarquer. « Les banques sont des expertes de la gestion rigoureuse des petites sommes et parviennent à les transformer en milliards de dollars, dit-il. Le particulier a aussi ce pouvoir-là. » 

Pour ceux et celles qui ne peuvent mettre de côté de grosses sommes ou qui n’ont pas le réflexe de faire prélever de l’argent de leur compte chaque semaine ou chaque mois, cette épargne automatique à petites doses « permet d’adopter de bonnes habitudes », ajoute-t-il.

Attention, Moka et Wealthsimple offrent gratuitement la fonctionnalité qui arrondit chaque transaction, mais le premier impose des frais fixe (à partir de 3,99 $ par mois), et le second des frais de gestion (à partir de 0,4 % par année) lorsque vous utilisez leurs services pour investir votre monnaie économisée en bâtissant un portefeuille d’actions, d’obligations ou de fonds négociés en Bourse adapté à votre profil.

Il faut également savoir que même si les plateformes affirment prendre les moyens nécessaires pour protéger vos données, il n’est pas sans risque de lier vos comptes bancaires ou de carte de crédit à des tiers, comme des entreprises de technologie financière. « La personne qui décide de le faire doit en être consciente et devrait notamment s’assurer que l’entreprise ou l’application avec laquelle elle s’apprête à faire affaire a mis en place un système robuste de protection des renseignements personnels », explique le porte-parole de l’Autorité des marchés financiers, Sylvain Théberge. 

L’Agence de la consommation en matière financière du Canada a d’ailleurs publié une mise en garde à ce sujet en 2018. Les consommateurs qui divulguent leurs noms d’utilisateur et mots de passe à une tierce partie « pourraient enfreindre les contrats d’utilisation conclus avec leur institution financière et être tenus responsables des pertes découlant d’opérations non autorisées, et ce, même si un fournisseur de service met en place des mesures de sécurité », écrivait-elle.

Comment faire 711,75 $… sans rien faire

Avec votre tirelire virtuelle, les intérêts sont calculés non seulement sur le montant que vous avez mis de côté (la « monnaie » de chacune de vos transactions), mais également sur les intérêts accumulés au fil du temps. Puis sur les intérêts des intérêts des intérêts… C’est la magie des intérêts composés.

Disons que vous réglez plus d’une vingtaine de transactions hebdomadairement avec votre carte, que vous arrondissez la somme chaque fois et parvenez à mettre de côté 25 $ par semaine pendant cinq ans. Vous aurez versé 6 500 $ dans votre tirelire virtuelle. En plaçant cet argent dans un compte dont le taux d’intérêt moyen est de 4 %, votre épargne s’élèvera à 7 211,75 $, soit un rendement de 711,75 $. De nombreuses calculatrices sont disponibles en ligne, notamment sur les sites des institutions financières. Elles vous permettront de constater que votre « petit cochon » virtuel peut vous rapporter beaucoup plus que celui qui ramasse la poussière depuis trop longtemps dans la bibliothèque de votre salon.

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.

« En plaçant cet argent dans un compte dont le taux d’intérêt moyen est de 4 %, votre épargne s’élèvera à 7 211,75 $, soit un rendement de 711,75 $ ».
Quel compte offre 4% en moyenne ? Si vous en connaissez un, svp j’aimerais le connaître.

Répondre

Au sujet de l’article « Faire de l’argent une cenne à la fois », vous dites:

« En plaçant cet argent dans un compte dont le taux d’intérêt moyen est de 4 %, votre épargne s’élèvera à 7 211,75 $, soit un rendement de 711,75 $ ».

Votre article semble dater un peu, c’est quand la dernière fois ou vous avez vu un compte de banque donnant des taux d’intérets de 4% en moyenne … selon ma mémoire c’etait probablement autour des années 2005-2008.

Répondre

« Disons que vous réglez plus d’une vingtaine de transactions hebdomadairement avec votre carte, que vous arrondissez la somme chaque fois et parvenez à mettre de côté 25 $ par semaine pendant cinq ans. »

Il y a en moyenne 0,50 $ qui serait déposé dans le compte bancaire pour chaque transaction. Disons qu’une personne fait 25 transactions par semaine, cela correspond à environ 12,50 $ hebdomadairement et non pas 25 $.

Au final les intérêts gagnés après 4 ans seraient beaucoup moindres, soit environ 350 $. Aussi, il n’y a pas de compte d’épargne qui offre 4 %.

Les chiffres de cet article sont irréalistes.

Répondre