Faire des milliers de dollars grâce à un robot

Confier vos investissements à un robot-conseiller peut, au cours de votre vie, vous faire économiser une petite fortune en frais de gestion.

Photo originale : Daphné Caron

Tous les samedis, L’actualité vous propose une astuce concrète et simple à appliquer pour vous aider à joindre les deux bouts en ces temps difficiles. Abonnez-vous à notre infolettre pour recevoir tous nos conseils.

Si vous détestez payer des frais financiers et êtes du genre à chercher les meilleurs forfaits bancaires, les robots-conseillers devraient vous plaire.

Les robots-conseillers automatisent vos investissements. Non pas la sélection des produits financiers — c’est un expert qui s’occupe de cette partie —, mais plutôt les opérations comme les achats de titres et le rééquilibrage de votre portefeuille. Quel est l’avantage ? Des frais de gestion beaucoup moins élevés.

L’ensemble des frais de gestion des robots-conseillers au Canada est généralement en deçà de 1 % de la valeur de vos actifs, comparativement à près de 2 % pour les fonds communs gérés activement. 

Vous vous dites peut-être : « un petit point de pourcentage d’écart ? C’est tout ? »

Oui, c’est tout. Mais ce n’est pas petit : c’est énorme ! Grâce à la magie des intérêts composés, un écart de 1 % en frais de gestion peut facilement représenter des dizaines de milliers de dollars de plus dans vos poches lorsque viendra le temps de prendre votre retraite.

Il existe une dizaine de robots-conseillers au Canada. Plusieurs sont des jeunes pousses comme Wealthsimple, le plus important robot-conseiller au pays avec cinq milliards de dollars en actifs sous gestion, tandis que d’autres, comme Portefeuille futé BMO, proviennent d’institutions financières établies. Chacun a ses particularités, alors prenez le temps de bien les comparer avant d’arrêter votre choix.

Il est toutefois important de comprendre que, contrairement à ce que le nom laisse entendre, un robot-conseiller ne donne pas de conseils financiers. Certes, il établira votre profil de risque lors de l’ouverture de votre compte en vous posant quelques questions — un humain vous contactera ensuite pour valider le diagnostic de l’algorithme —, mais c’est tout. 

Si vous vous demandez combien vous devez économiser pour votre retraite, ou si vous avez une situation financière complexe, mieux vaut donc consulter un planificateur financier en chair et en os. 

 

Laisser un commentaire
Les plus populaires