Netflix, Tou.tv, Crave, Disney+… Quels comptes pouvez-vous partager ?

Donner les mots de passe de ses comptes payants à un ami ou à grand-maman est une pratique courante. Mais avez-vous le droit de le faire? Au moment où Netflix dit s’apprêter à sévir contre cette habitude, voici ce que stipulent les conditions d’utilisation des principaux services de diffusion.

montage : L’actualité

Parmi les 220 millions d’abonnés de Netflix dans le monde, 100 millions partageraient leur mot de passe avec des membres de leur famille ou des amis, selon ce qu’a révélé l’entreprise dans ses derniers résultats trimestriels. Cette pratique facile à détecter (en surveillant les adresses IP utilisées pour accéder à des télés intelligentes, par exemple) est officiellement interdite, mais elle a été tolérée jusqu’ici parce qu’elle a permis au service de se faire connaître, notamment auprès d’un public qui n’avait pas l’habitude de payer pour la télé en ligne.

Pour freiner sa récente perte d’abonnés (une première depuis le lancement du service) qui a fait chuter la valeur de son action, Netflix compte désormais mettre fin à ce partage d’ici un an. On ignore quelle stratégie sera retenue, mais il faut s’attendre à ce que les abonnés qui partagent leur mot de passe se voient offrir une porte de sortie. Dans certains pays, Netflix leur permet déjà de payer un supplément mensuel pour ajouter des utilisateurs occasionnels à leur compte.

Les entreprises de diffusion en continu n’interdisent pas toutes le partage de forfait. Dans la plupart des cas, elles entretiennent toutefois un flou autour du phénomène, en interdisant le partage de mot de passe, tout en permettant la diffusion simultanée sur plusieurs appareils, par exemple (ce qui est évidemment aussi pratique lorsque plusieurs personnes au sein d’un même foyer souhaitent regarder des émissions différentes en même temps).

Un partage de mot de passe comporte après tout quelques risques. La personne avec qui vous partagez votre compte pourrait ainsi réaliser des achats avec votre carte de crédit si la plateforme permet d’effectuer des transactions (par exemple sur Amazon Prime Video et Disney+, qui permettent de louer des films). Si vous réutilisez votre mot de passe d’un service à un autre (une habitude à proscrire) et que vous le partagez (plutôt que de l’écrire vous-même dans l’application), vous donnerez aussi accès à plusieurs de vos comptes à la fois.

Voici ce que vous devez savoir par rapport au partage des principaux services de diffusion.

Amazon Prime Video

La création de différents profils personnalisés est permise, afin que chaque membre de la maisonnée ait son propre historique et ses propres vidéos recommandées. Trois émissions peuvent être diffusées simultanément pour un seul compte.

Dans ses conditions d’utilisation, Amazon mentionne que l’utilisateur « a la responsabilité d’assurer la confidentialité de [son] compte et de [son] mot de passe », et qu’il « assume la responsabilité de toutes les transactions effectuées dans [son] compte ou à l’aide de [son] mot de passe ».

Dans certains pays, Amazon autorise le partage d’un abonnement Prime Video à un autre adulte et à quatre adolescents en créant un « household » (maisonnée), pourvu que toutes ces personnes résident dans le même pays. La fonctionnalité n’est toutefois pas offerte au Canada.

Apple TV+

Apple permet de partager un compte Apple TV+ avec cinq invités, à condition d’être abonné à l’offre groupée Apple One. Le partage s’étend alors à Apple Music, à Apple Arcade et à l’espace de stockage en ligne iCloud+. Un forfait Apple One individuel coûte 15,95 $ par mois, tandis que le forfait familial coûte 20,95 $ par mois.

Selon les modalités de service d’Apple, les membres d’une « famille » ne sont pas tenus d’habiter au même domicile, mais simplement de vivre dans le même pays. Un utilisateur peut se joindre à une nouvelle famille un maximum de deux fois par année, et le gestionnaire du compte peut modifier les membres de la famille une fois tous les 90 jours seulement. 

Club illico

Le service de diffusion Club illico de Vidéotron n’encadre pas le partage de forfait ni la création de profils multiples, mais l’application permet deux visionnements simultanés sur deux appareils différents.

Dans les modalités d’utilisation de ses sites Web, Vidéotron précise cependant que vous « êtes en tout temps responsable de vos noms d’utilisateur [et] de vos mots de passe », et donc des transactions portées à votre compte.

Crave

Les abonnés au forfait Crave Total peuvent regarder du contenu en continu sur quatre appareils en même temps.

Bell interdit toutefois, dans ses modalités et conditions, « de permettre à une autre personne » d’utiliser votre mot de passe.

Disney+

Disney+ permet la diffusion simultanée sur quatre appareils différents ainsi que la création de profils personnalisés.

Le contrat d’abonnement de Disney+ interdit « le partage des identifiants de connexion avec des tiers », mais précise tout de même que « si vous autorisez d’autres personnes à accéder à votre compte Disney+, ce Contrat […] s’applique également à leur accès ».  

Netflix

Netflix permet la création de profils personnalisés et la diffusion sur deux ou quatre appareils simultanément, selon le forfait choisi (Standard, à 16,49 $ par mois, ou Premium, à 20,99 $ par mois).

Même si l’entreprise a fermé les yeux sur le partage de compte depuis sa création, elle est l’une des plus claires dans ses conditions d’utilisation, où elle inscrit que ses services « ne peuvent pas être partagés avec des personnes qui ne font pas partie de votre foyer ».

Tou.tv EXTRA

Tou.tv EXTRA ne permet pas la création de profils personnalisés, mais le visionnement en simultané est possible sur trois appareils.

Tout comme Netflix, CBC/Radio-Canada est aussi sans équivoque dans les conditions d’abonnement à ICI TOU.TV EXTRA : « le contenu visionné via votre abonnement est destiné exclusivement à votre utilisation personnelle et privée ».