Un plan de premier plan

Votre plan financier ne devrait pas se limiter à vos investissements. Il devrait aussi inclure les questions de la retraite, de l’impôt, des assurances, des rentrées et sorties de fonds, et de la gestion de la dette.

planification-financiere
iStockphoto

1-Retraite D’où tirerez-vous vos revenus de retraite ? Vous profiterez sans doute du Régime de pensions du Canada, du Programme de la sécurité de la vieillesse et de votre régime de retraite au travail, si vous en avez un. Mais si ce n’est pas assez, vos économies personnelles devront prendre la relève. Pour que votre bas de laine soit suffisamment garni, commencez par déterminer l’âge auquel vous souhaitez prendre votre retraite et la somme annuelle dont vous aurez besoin pour vivre sans souci, une fois que la maison sera payée et que les enfants auront quitté le nid. Demandez ensuite à un conseiller de calculer combien vous devrez économiser chaque année et de vous proposer une stratégie d’investissement pour atteindre votre objectif. 2-Impôt Si vous êtes propriétaire et que vous cotisez à un REER, à un REEE et à un CELI, vous tirez déjà profit des meilleurs abris fiscaux existants. Si votre taux d’imposition est élevé — en d’autres termes, si vous gagnez 85 000 dollars ou plus par année —, les conseils d’un comptable pourraient se révéler rentables : ils vous donneront la combinaison gagnante sur le plan fiscal pour ces types d’investissements. 3-Assurances Évaluez ce que vous offre votre programme d’avantages sociaux au travail, puis demandez à votre conseiller d’analyser toutes vos polices d’assurance — invalidité, vie, auto et maison — pour vérifier que vos protections sont adéquates. Si vous avez besoin d’une protection supplémentaire, prenez-le en note pour inclure celle-ci dans votre plan financier. 4-Rentrées et sorties de fonds Calculez vos dépenses et vos économies actuelles en tenant un journal. Les résultats pourraient vous surprendre. Si vous dépensez plus que vous ne gagnez, votre avoir net diminuera un peu plus chaque année. « Une bonne gestion des rentrées et des sorties de fonds est la clé pour maîtriser sa situation financière, explique Karin Mizgala, PDG de Money Coaches Canada. Cela débouche sur une prise de conscience qui a plus de valeur à long terme que n’importe quel investissement. » 5-Gestion de la dette En règle générale, vous devriez rembourser vos dettes avant de penser à investir pour l’avenir. Passez votre budget au peigne fin afin de dénicher quelques économies qui vous permettraient de réduire vos paiements. Et assurez-vous d’avoir un plan d’action, par exemple en payant d’abord les dettes à intérêt élevé. Envisagez également de renégocier votre emprunt hypothécaire ou d’éliminer certaines dépenses importantes, comme les voyages, pour liquider vos dettes plus rapidement. « Faites tout ce que vous pouvez pour augmenter votre revenu et réduire vos dépenses, afin de commencer à éponger vos dettes, recommande Al Feth, conseiller à honoraires de Waterloo, en Ontario. Au bout du compte, c’est le placement sans risque qui vous offrira le meilleur rendement. »

Les plus populaires