12 services hors pair dans 12 salons d’affaires

Ces dernières années, les salons d’affaires («lounges») aménagés dans les aéroports du globe offrent de plus en plus de services pour le moins originaux, comme le démontre cette liste.

Ces dernières années, les salons d’affaires («lounges») aménagés dans les aéroports du globe offrent de plus en plus de services originaux.

Au-delà du WiFi gratuit, des douches, des téléviseurs à écran plat, des fins mets et du champagne à volonté, certains de ces salons disposent désormais de spas ou même de petites chambres pour dormir un peu entre deux vols, entre autres choses.

The Perrin Post en a recensé 12 qui sont, pour la plupart, pas piqués des hannetons.

– Une heure de traitement au spa, au salon Première classe de Thai Airways, à Bangkok.

– Un transfert sur le tarmac en Porsche ou en Mercedes entre l’aérogare Première classe de Lufthansa et l’avion, à Francfort.

– L’accès à un bain tourbillon (mais aussi à des chambrettes pour roupiller un coup) au Premium Terminal de Qatar Airways, à Doha.

GLW_0143
Le Premium Terminal de Qatar Airways, à Doha – Gary Lawrence

-Des cabines privées pour se rafraîchir, dans le salon Première classe de Cathay Pacific, à Hong-Kong.

-Un bar à oxygène au SkyTeam Lounge (Air France, Delta, etc.) de l’aéroport Heathrow, à Londres.

-Un salon de coiffure au Virgin Atlantic Clubhouse de l’aéroport JFK, à New York.

-Une pompe à bière pression automatisée, au United Club de l’aéroport Narita, à Tokyo.

-Un piano public dans les salons des classes Affaires et Première d’Asiana, à Séoul.

-Un service de fabrication d’étiquettes personnalisées en métal, au salon Première classe de Korean Air de Séoul.

-Une mini-boîte de nuit avec DJ et piste de danse, dans le lounge F*** Me I’m Famous (signé David Guetta), à l’aéroport d’Ibiza (Baléares).

-Un billard au CIP Lounge de Turkish Airlines, à Istanbul.

-Un studio d’enregistrement et une salle de montage (!) au Virgin Atlantic Clubhouse, à Heathrow.

Crédit: Virgin America
Crédit: Virgin America

Pour me suivre sur Twitter, c’est par ici.

Laisser un commentaire