L'impression d'avoir été manipulés
Affaires et économieChronique de Pierre Fortin

L’impression d’avoir été manipulés

« Les électeurs ont pu comprendre que le gouvernement libéral avait passé trois ans à se bâtir une cagnotte simplement pour leur distribuer des bonbons à la veille de l’élection de 2018. »

Les électeurs ont plusieurs raisons de bouder les libéraux dans les sondages. L’une d’elles est sans doute la frustration engendrée par les trois années d’austérité budgétaire imposée à tous, sauf aux médecins, de 2014 à 2016, suivies par la soudaine volte-face expansionniste de 2017 et 2018. Cette bascule budgétaire a pu donner une impression de racolage électoral plutôt que d’effort réel d’amélioration des services publics. Les faits accréditent cette perception des choses.