5 idées pour faciliter le transit des bagages à l’aéroport

L’attente aux points de contrôle douaniers, le cafouillage du comptoir électronique d’enregistrement, les interminables minutes perdues à poireauter devant le carrousel à bagages… Autant d’irritants et de facteurs de stress qui minent l’expérience du périple en avion. Voici 5 innovations qui gagnent à être connues (et imitées) par plusieurs transporteurs et aéroports du globe.

Photo : Thomas Cooper / Getty Images
Photo : Thomas Cooper / Getty Images

L’attente aux points de contrôle douaniers, le cafouillage du comptoir électronique d’enregistrement, les interminables minutes perdues à poireauter devant le carrousel à bagages… Autant d’irritants et de facteurs de stress qui minent l’expérience du périple en avion, et qui sont souvent reliés à la (pénible) manutention des bagages. Surtout lorsqu’on n’a d’autre choix que de les subir, parce qu’on se déplace par obligation.

Or, de plus en plus de solutions à ces ennuis sont mises en place ou à l’essai, à mesure que les cieux s’encombrent d’avions et que les nerfs des passagers deviennent à vif, avant et après le décollage. Voici 5 innovations dégotées par Future Travel Experience, et qui gagnent à être connues (et imitées) par plusieurs transporteurs et aéroports du globe.

Étiquette à bagages électronique
Même si elle existe déjà depuis quelques années, cette étiquette continuer de susciter l’intérêt : après avoir été lancée par Qantas en 2011, voici que British Airways vient de la mettre à l’essai. Son principe : reproduire tout ce qui figure sur l’étiquette papier fournie par le transporteur sur un petit écran numérique attaché en permanence à sa valise.

Entre autres avantages de cette étiquette, on peut changer les données qui y apparaissent simplement en apposant son téléphone multifonctions à sa surface — par ailleurs quasi indestructible, comme en témoigne la vidéo ci-bas. En outre, le code barres y est d’une qualité nettement supérieure, ce qui minimise les risques de perte de bagage ou d’envoi au mauvais aéroport.

 

Pré-enregistrement et dépôt des bagages hors aéroport
S’il n’est offert que par un nombre restreint d’aéroports, le pré-enregistrement risque de proliférer, à mesure qu’on découvrira ses avantages.

Il permet aux passagers de se pré-enregistrer en certains points de chute (centre de congrès, compagnie de location de voitures, hôtel…) et d’y récupérer leur étiquette de bagage (comme au Rotana d’Abou Dhabi), voire d’en profiter pour y laisser leurs valises et ne plus s’en soucier jusqu’à l’arrivée à destination, où elles seront récupérées (comme il est possible de le faire à l’aéroport McCarran de Las Vegas).

 

Pré-impression des étiquettes de bagages
Plutôt que d’attendre qu’un préposé — ou une machine rébarbative — lui fournisse l’étiquette, le passager n’a qu’à peser son bagage à la maison ou à l’hôtel, l’enregistrer en ligne, imprimer l’étiquette et l’y fixer lui-même, avant de déposer le tout au comptoir express, à l’aéroport.

Offert depuis cette année par Iberia, la pré-impression des étiquettes permettrait d’accélérer d’au moins 30 minutes le processus de dépôt des bagages à l’aéroport.

 

Repérage accéléré des bagages perdus
Même si rien n’empêchera jamais les manutentionnaires de continuer à égarer les bagages, rien n’empêche les compagnies aériennes de les retrouver plus aisément.

À l’aéroport de Kuala Lumpur, des préposés de Malaysia Airlines circulent désormais à la recherche des passagers éplorés de ne pas retrouver leurs valises, le iPad sous le bras.

Grâce à une application spéciale, ils peuvent sur-le-champ entamer le processus de recherche en numérisant la carte d’embarquement… et en évitant aux voyageurs de perdre leur temps dans les files d’attente.

 

Livraison des bagages à l’arrivée et au départ
Vous venez d’atterrir à Miami, vous avez un rendez-vous pressant dans l’est de la ville et votre hôtel est situé dans l’ouest ? Vous pouvez confier vos valises et votre sac de golf, après qu’ils eurent été dédouanés, à Bags VIP : ses manutentionnaires se chargeront de livrer le tout à votre hôtel, tandis que vous sauterez dans un taxi pour vos obligations.

Au retour, Bags VIP s’occupera de livrer de nouveau ces bagages, mais de l’hôtel à l’aéroport. Évidemment, il y a des frais, mais ce sera toujours moins cher que deux taxis… et moins barbant que de traîner vos encombrantes valises en ville.

Déjà présent aux États-Unis, ce service sera offert en 2014 en Europe, avec AirPortr.

https://www.youtube.com/watch?v=1sOfqorU-g0

 

Qui sait, peut-être pourra-t-on bientôt livrer les bagages par drône ?

Pour lire l’article de Future Travel Experience, cliquez ici.

Pour me retracer sur Twitter en quelques secondes, c’est par là.

Les commentaires sont fermés.

Je voyage en moyenne 150+ jour/an pour le boulot, et ce depuis 16 ans. Je n’ai jamais perdu un bagage.
Une solution simple pour ne pas perdre vos bagages: « Voyager léger » , Si ça n’entre pas dans un « carry-on » c’est probablement que vous n’en n’avez pas besoin. Que ce soit pour un weekend, 1 semaine, 2, 4, … la solution est la même. Quand votre bagage est avec vous vous en êtes le seul responsable. Pour ceux qui en doute, essayez-le. La plus part des gens transportent une foule de choses et de vêtements qu’ils n’utilisent même pas. Bon voyage 🙂