5N Plus – Le marchand de poudres à tout faire

Le quotidien de Jacques L’Écuyer, président et cofondateur de 5N Plus, à Montréal, peut se comparer à une aventure en montagnes russes ! 

5nplus
Jacques L’Écuyer, président de 5N Plus – Photo : Joannie Lafrenière

Le quotidien de Jacques L’Écuyer, président et cofondateur de 5N Plus, à Montréal, peut se comparer à une aventure en montagnes russes ! Heureusement que cet homme de 54 ans n’a pas peur du risque : il évolue dans l’industrie très cyclique des ressources naturelles, où les prix varient parfois de façon folle.

C’est ainsi qu’il y a deux ans, 5N Plus figurait au sommet du palmarès des Leaders avec une croissance de 2 459 %. L’an dernier, la société montréalaise fondée en 2000 n’y apparaissait plus. Cette année, elle y fait un retour, au 11e rang des entreprises ayant connu les plus fortes croissances des cinq dernières années.

5N Plus rend des métaux purs encore plus purs (grâce à différents procédés). Des métaux utilisés entre autres dans les panneaux solaires, les téléphones intelligents et les ampoules DEL, autant de produits qui connaissent une popularité croissante partout sur la planète. « Ces temps-ci, le prix des métaux s’est raffermi et le marché du solaire est encore plus prometteur. Nous avons le vent dans le dos ! » dit Jacques L’Écuyer.

L’entreprise, qui a déjà des usines au Laos, en Malaisie, en Chine et en Corée, vise maintenant le marché asiatique.

Actuellement, l’un de ses principaux clients est First Solar, le plus important fabricant de panneaux solaires au monde, dont le siège social se trouve aux États-Unis. First Solar s’approvisionne exclusivement chez 5N Plus en tellurure de cadmium, un composé semi-conducteur utilisé dans la fabrication des cellules photovoltaïques qui composent les panneaux.

5N Plus purifie également du bismuth, pour en faire un bismuth de grande qualité, dont l’utilisation est de plus en plus répandue en substitution au plomb pour les alliages, notamment dans l’industrie automobile.

L’avenir de l’entreprise se joue aussi dans l’infiniment petit. « Dans l’électronique, la tendance est à tout miniaturiser. Les composants, les pâtes et les poudres doivent donc aussi être de plus en plus fins », explique le président de 5N Plus, un passionné des métaux.

Pour répondre à cette demande, 5N Plus a acquis une entreprise ontarienne, Advanced Machine and Materials (AM&M), qui fabrique des poudres métalliques utilisées pour souder les composants des produits électroniques.

Avec la multiplication des tablettes et des téléphones intelligents, voilà Jacques L’Écuyer reparti pour une montée dans le grand manège des montagnes russes !

Activité : Produit des métaux purs et des produits chimiques spéciaux
Chiffre d’affaires en 2013 : 459 millions de dollars américains
Nombre d’employés en 2013 : 650
Ventes hors du Canada en 2013 : 95 %
Croissance 2008-2013 : 678 %
Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie