Achetons les Américains !

Les amateurs de hockey ont sans doute remarqué que le Boston Garden, repère des Bruins, porte les couleurs de la Banque TD et que l’aréna des Hurricanes de la Caroline est drapé de celles de la Banque Royale. Cela ne tient pas du hasard, mais traduit plutôt la volonté des banques canadiennes de s’établir aux États-Unis.

Les banques canadiennes se plaignent depuis longtemps qu’elles se sentent à l’étroit dans le marché canadien et elles investissent de plus en plus le territoire américain. La Banque de Montréal est présente dans la région de Chicago, la Banque Royale dans le sud-est américain et la TD vient d’accentuer sa présence dans le nord-est et met le pied dans le sud de la Floride.

Le Groupe Financier Banque TD annonce en effet aujourd’hui qu’il achète pour 8,5 milliards de dollars la banque américaine Commerce Bancorp. Son réseau américain regroupera dorénavant 460 succursales et son actif là-bas atteindra 48 milliards de dollars.

Il y a plus de 8 000 banques régionales aux États-Unis et la concentration du système bancaire chez nos voisins se fait à pas de tortue. Voilà une occasion en or pour les banques canadiennes, d’autant plus que le dollar canadien vaut même légèrement plus que le billet vert.

Reste à savoir si plusieurs autres entreprises canadiennes ont le cran et les ressources pour mettre la main sur leurs concurrents américains. Le temps est propice : notre dollar n’est plus une monnaie de pacotille et les Américains ont le moral au talon. Et si c’était à notre tour de jouer les conquérants ?

Laisser un commentaire

Et ce genre de chose est possible dans les économies libres.

Pas dans les économies où les citoyens font une syncopes quands des étrangers viennent s’établir chez eux !

Ni dans les pays ou le gouvernement limite la possession étrangère. Il serait d’ailleurs temps que le Fédéral supprime la restriction sur la possession de banque canadienne.

« Pas dans les économies où les citoyens font une syncopes quands des étrangers viennent s’établir chez eux ! » (Gagnon)

Que des citoyens fassent des syncopes, la danse de Saint-Guy, des manifestations altermondialistes, ridiculisent Dion et chiâlent contre Charest , Marois et même Denis Coderre, tout ça n’empêche pas la liberté économique!

Voyez comme les Canadiens sont heureux… et relaxez…

Heureusement qu’il existe des politiciens qui ont assez de courage pour ne pas faire les 4 volontés des démagogues et des populistes.

C’est le cas de Harper qui a su se tenir debout dans plusieurs dossiers.

Arrêtez de me dire que Harper est un bon premier ministre, je n’en peux plus !!!
Harper est une version clonée de Geo. W. Bush, rien de plus…

Pourquoi Harper est une version clonée de Bush ? Parce que les 2 pensent que la terre est ronde ? Sans blague, c’est sophisme et démagogie que d’affirmer ce genre de chose.

Voici un extrait du discours prononcé par Harper devant le très influant Council of Foreign Relation la semaine dernière. Malheureusement les médias en ont peu parlé.

« Aux États-Unis, on s’inquiète de l’idéologie du populisme, du nationalisme et du protectionnisme dans les Amériques, et des gouvernements qui la défendent.

Honnêtement, plus que partout ailleurs dans l’hémisphère, c’est aux États-Unis que ces forces peuvent causer le plus de torts réels. »

Noté que de grand bout du discours de Harper ont été fait en français.

« Noté que de grand bout du discours de Harper ont été fait en français. » (Gagnon)

Oui, un discours pour le Canada et un pour séduire le Québec.

Quant à ce grand, ce sublime et honorable Bush dont les Américains aimeraient bien se débarrasser, il vient de couper le droit à 40 000 000 d’Américains aux soins de santé en imposant son veto afin de bloquer le gouvernement qui voulait procurer ce droit à la population.

Même dans les tribus, les gens avaient droit aux soins de santé.

Il dit que c’est à l’entreprise privée de s’occuper de la santé.

Voilà sa peur du nationalisme.

Les plus populaires