Austérité : quand on se compare…

Le Québec est l’un des États qui mèneront probablement les politiques d’austérité les plus sévères parmi les pays riches en 2015, soutient l’économiste Pierre Fortin, qui a comparé le « degré d’austérité » du Québec à celui d’une douzaine de pays développés.

Photo: Raymond Roig/AFP/Getty Images
Photo: Raymond Roig/AFP/Getty Images

Le Québec est l’un des États qui mèneront probablement les politiques d’austérité les plus sévères parmi les pays riches en 2015, soutient l’économiste Pierre Fortin, qui a comparé le « degré d’austérité » du Québec à celui d’une douzaine de pays développés.

Du lot, seuls le Japon et l’Australie ont prévu des politiques budgétaires plus austères que les siennes.

Selon lui, un budget marqué par l’austérité est « un budget dans lequel l’État vise à améliorer la partie du solde budgétaire qu’il contrôle, en ralentissant ses dépenses ou en haussant ses impôts ».

Le Québec aura ainsi un « degré d’austérité » de 1 % de son produit intérieur brut dans la prochaine année budgétaire, soit 3,3 milliards de dollars.

graphique_austerite

À LIRE AUSSI :

Le Québec, un champion mondial de l’austérité >>
Pourquoi l’économie japonaise a-t-elle ralenti depuis 25 ans ? >>

Les commentaires sont fermés.

La Grande-Bretagne a amorcé ses efforts pour ralentir le rythme des dépenses publiques beaucoup plus tôt. L’Australie est déjà fortement engagée dans le même exercice. Les gouvernements de Suède, du Canada, de Grèce et d’Allemagne ont fait de même depuis longtemps, alors que le Québec ne fait que s’engager dans cette voie, après tous les autres. Il est alors facile d’établir la comparaison que l’on observe ici pour l’année 2015. On peut faire dire n’importe quoi à des chiffres, quand ils ne montrent pas l’évolution sur un bon nombre d’années.
Quant à la France, qui semble en dépit de ses problèmes échapper aux efforts d’austérité, la communauté européenne ne cesse de la menacer de sanctions.

À l’image du gouvernement, j’ai moi-même entamé une politique d’austérité : j’ai réduit mes dépenses de plus de 50 % pour payer pour… l’austérité. Des frais de garde plus élevés, des tarifs d’électricité plus élevés… Je me suis dit : pourquoi donnerais-je davantage de sous (en TVQ) à ce gouvernement qui a déjà la main au fond de mes poches. Et ça fonctionne! j’arrive maintenant à épargner près de la moitié de mon salaire. Il reste tellement de gens dépensiers que je ne me sens pas mal du tout d’avoir aussi drastiquement réduit mes dépenses. Je fais plein de choses gratuites maintenant : j’entaille mes érables, je marche, je ne sors plus manger. C’est formidable.

Merci au gouvernement de m’avoir inspiré. Lorsque lui mettra un terme à ses mesures d’austérité, moi je compte bien continuer… On y prend goût!

@Martin C. Ça va bien dire qu’on se félicite de son austérité personnelle. Ne plus manger au restaurant, entailler ses érables, avoir des loisirs sains et gratuits. Bravo. Mais ce n’est pas à la portée de toutes et de tous parce que les personne au salaire infinimum et bénéficiaires de l’aide sociale vivaient déjà l’austérité avant même que Philippe Couillard y ait pensé.

On es dans la m…. au Québec car tout le monde veut tout avoir mais sans rien faire en retour. .les jeunes. .pas tous mais beaucoup ne veulent pas travailler on a l impression que chaque personne se sentent comme si on leur devais tout une preuve est le printemps érable il ne voulais pas d une minime hausse mais qui voit on au starbuck café et tout les autres cafés du genre a tout les jours. ..c est même étudiants avec leur iPhone derniers cris et leurs Mac. ..sérieux un café de moins par jour et voila la hausse était payer. …on es gourmand au Québec on veut tout pour rien …réveillez vous sinon on va faire faillite nous aussi! !!!!!

Tout le monde se plaint mais le gouvernement Couillard fait exactement ce que l’on attendait du gouvernement depuis tres longtemps. ..couper dans le gras de l état. ..pourquoi tout le monde veut que leurs paye soit moins réduite part les retenus mais sans que l’on vienne couper de leurs côtés. ..le Québec n’ a plus d argent il faut tous se serrer la ceinture sans exception