Bourse: l’acheteur sera-t-il achete?

Montréal a-t-il perdu ? Toronto a-t-il gagné ? Pour certains, tout se résume à un jeu à somme nulle. Selon cette théorie simpliste, s’il y a un gagnant, il doit nécessairement y avoir un perdant. Je pense plutôt que Montréal et Toronto gagnent et perdent dans cette transaction.

Montréal gagne parce qu’elle conserve le monopole au Canada sur cet immense terrain de jeu qu’on appelle les produits dérivés. Elle conserve ses droits sur une éventuelle Bourse du carbone. De plus ses dirigeants ont reçu beaucoup d’argent, d’autant plus que la performance de la Bourse est moins bonne depuis la crise du «subprime».

La Bourse de Montréal perd son indépendance. Elle avait ses propres ambitions et menait, à sa mesure, une stratégie d’acquisition.

La Bourse de Toronto gagne parce qu’elle s’impose comme la seule Bourse canadienne. Elle paie un prix raisonnable et évite une surenchère avec des rivales américaines qui rôdaient autour de la Bourse de Montréal.

Mais Toronto devient elle-même une cible plus attrayante pour les gigantesques Bourses comme NYSE ou Euronext qui s’imposent au niveau international. Comme le fait remarquer Derek DeCloet, dans le Globe And Mail, les titres des grandes entreprises canadiennes sont plus souvent transigés sur la Bourse new-yorkaise qu’à la Bourse de Toronto. La nouvelle TMX sera plus grosse, plus forte et plus diversifiée. Elle demeurera néanmoins une petite Bourse qui devra prouver sa nécessité et sa pertinence.

C’est pour cette raison que je ne croyais pas à l’indépendance de la Bourse de Montréal. Tôt ou tard, elle se serait fait gober par une autre Bourse et sur des bases moins favorables que celles offertes par Toronto.

Laisser un commentaire

Dommage que les centres de contrôles partent de Montréal pour aller à Toronto, qu’on en soit rendu heureux à tenter de sauver les meubles… Bravo à 40 ans de politique sans vision qui ont contribué au déclin économique de Montréal et en on fait une succursale de Toronto ! D’un autre coté, si le marché des produits dérivés est si profitable et en plein essor pourquoi Montréal n’aurait pas pu continuer son expansion et ensuite négocier de façon plus profitable ?

L’action de la BdM a monté de 40% ces dernières semaines. Est-ce qu’on pourrait savoir combien d’options avaient Lucky Luc?

En d’autres termes a-t-il vendu pour faire un coup d’argent en se sacrant complètement de Montréal et de sa bourse?

Tiens, comme Fortier dernièrement avec Alcan. Et comme tellement d’autres dans notre histoire.

Ceux qui me lisent savent que je crois que le drame de notre peuple, depuis 1760, c’est trahison de nos élites. Tragique à quel point nos élites se sont toujours couchés devant les Anglais -et maintenant devant les nouveaux arrivants- simplement pour protéger leurs intérêts de classe, leurs intérêts personnels. Au diâble la plèbe. Enfin c’est ma vision de notre histoire. Dans le cas de la vente de la bourse, ca semble très bien s’inscrire dans cette longue et bien triste histoire de trahison de nos élites.

« Ceux qui me lisent savent que je crois que le drame de notre peuple, depuis 1760, c’est trahison de nos élites. Tragique à quel point nos élites se sont toujours couchés devant les Anglais -et maintenant devant les nouveaux arrivants- simplement pour protéger leurs intérêts de classe, leurs intérêts personnels. » (Jacques Noël)

Trahison aussi pour leurs enfants, qui eux devront recommencer une fois de plus à zéro s’ils ont une certaine fierté.

Pour eux c’est moi, moi, moi, qu’ils s’arrangent les descendants.

Héritage du comportement selon le bâton et la carotte du conquérant.

La fusion les rachats d’entreprises est un cheminement vers la puissance du plus grand, du monopole. Ce phénomène rend de plus en plus difficile la partance de petites entreprises.

Que se passera-il lorsque Wall mart sera un des seul détaillant de la planète, comme Microsoft, et c’est bien clair que l’on se dirige vers cette voie et plusieurs en sont fiers de ce gigantisme.

Quels seront leurs prix?

Bon, c’est encore la faute des autres, les méchantes « zélites » qui nous auraient trahis…

C’est déprimant de voir les gens refuser de prendre la responsabilité… Et ça veut un pays…

En passant, Yvon Fleurent, au lieu de faire de la démagogie sur les monoppoles, allez donc écouter ça:

http://www.econtalk.org/archives/2007/10/boudreaux_on_ma.html

Je vous donne un extrait:

« If two companies want to get together and one wants to buy another, most people would say that shouldn’t be allowed. Won’t it inevitably lead to lower competition and consumer harm? Tradeoff between today and tomorrow. There is a long-term benefit from letting firms swallow each other. « Capital is greedy and capital is fast. » If a large firm starts making above-normal profits, others will jump in. Real form of competition is not just via imitation of same products, but by innovation. The higher the profits, the greater the lure for competitors. Overwhelming evidence that this kind of competition is real and seldom fails except when stomped on by state interference. Schumpeter said only source of monopoly power is government. Companies are always subject to the « gales of creative destruction. » Wal-mart: Why do they keep lowering their prices if they are a true monopoly? The best long-run strategy is to continue to innovate, making small amount on a lot of sales, reduces the possibility of attracting competitors. You can raise your price, and lower them only if a competitor comes in. But it turns out to be rare. Instead they just keep their prices down because someone could be enticed to come in and do it a totally different and maybe even better way. IBM example. Recent example: Microsoft, one of the claims is that it is so dominant and has so large a market share that it will just grab markets for all its applications. But Firefox is now the dominant web browser. Ironic. Stan Lebowitz and Steve Margolis research: MS kept pushing its prices down and its quality up. If it truly had monopoly power why would it have done that? If there’d been no antitrust laws would they have exploited monopoly power that they did have? »

Vous le plus mal placé ici pour reprocher la démagogie aux autres M. Gagnon.

Je vois que vous savez « copier coller » en Anglais M. Gagnon.

C’est commode « copier coller » et pas besoin de prendre de responsabilité. Pas besoin de se tremper, juste contredire.
.
.
Bien moi j’en ai des opinions.

Il y a bien longtemps que Microsoft a fait beaucoup de dégâts et en fait encore.

Microsoft nous a fait perdre 15 ans d’évolution en écrasant les meilleurs qu’eux en se servant de son monopole.

C’est un fait reconnu pas les plus grands spécialistes.

Le correcteur grammatical en est un des meilleurs exemples. Celui de Microsoft aujourd’hui est de la camelote comparé à ce qui à déjà existé et il en est de même pour les fureteurs Internet.

Ça leurs a pris 25 ans avant pour développer Excel pour Windows alors que ce logiciel était une adaptation de celui conçu au départ pour Apple jusqu’en 2007.

Quelques-uns commencent à percer, mais on a perdu 15 ans quand même en enrichissant une entreprise à la performance douteuse qui empochera encore beaucoup d’argent pendant plusieurs années avec des produits biens ordinaires.

Bell est aussi un bel autre exemple reconnu présentement.

Bien sûr que Small is bautifull reviendra à la mode, mais beaucoup d’argent aura sorti nos poches vers les monopoles privant pendant ce temps les plus petits plus créatifs.

@ Yvon Fleurent:

Moi je ne mélange pas les faits avec les opinions.

Microsoft ne nous arien fait perdre, au contraire. S’il ont pu supplanter le monopole que représentait la suite de WordPerfect, c’est à cause de l,xcellence de leur produit.

Si aujourd’hui Firefox gagne en popularité, c’est à cause de l’excellence de leur profit.

Stan Lebowitz and Steve Margolis research: MS kept pushing its prices down and its quality up.

Tu sais pourquoi je n’ai jamais été intéressé par les produit Apple: parce qu’ils ont toujours été beaucoup trop chers.

Vive le monopole de Microsoft !

Quand on a l’esprit de contradiction bien ancrée,

Contre le monopole d’Hydro Québec un jour.

« Vive le monopole de Microsoft! » (David Gagnon) aujourd’hui.

De 400$ pour XP à 500$ pour Vista. 25% de plus.

Probablement une baisse inversée causée par le rebondissement du push down des prix.

Si Firefox et Linux gagnent en popularité et en qualité c’est surtout au départ parce que beaucoup de gens luttent bénévolement contre le monopole de Microsoft.

@ Yvon Fleurent:

Hydro-Québec c’est un monopole D’ÉTAT.

i.e. un monopole qui est créer par la coercition d’un gouvernement.

Microsoft c’est un « monopole » qui a été créer par des consommateurs qui désirait, volontairement, acheter leur produit.

La différence est plutôt évidente…

« Microsoft c’est un “monopole” qui a été créer par des consommateurs »

Ouais c’est vraiment songé.

Bien dit M. Gagnon. Il y a un monde de différence entre un monopole d’état et un «monopole» créé par le choix des consommateurs.

Je ne voulais pas revenir, mais la constatation du ridicule et de la contradiction me fascine.

On crie au scandale quand le monopole d’Hydro Québec, décidé et approuvé par les citoyens qui veulent aussi le garder, leur vend l’électricité à prix extraordinairement compétitif en Amérique.

D’un autre côté ils applaudissent le monopole de Microsoft, poursuivi par le gouvernement des USA pour abus, quand il se sert à volonté dans leurs poches.

L’électricité, on à pas le choix, on la paye.

Pour Microsoft, on peut copier. Vive ce monopole qu’ils disent.

C’est bien malheureux, mais on ne peut pas copier sa consommation d’électricité.

Mais avec Microsoft Vista, plus cher, ce sera moins drôle pour les adeptes de la copie frauduleuse. XP lui, ne sera plus supporté par Microsoft dans un avenir pas si lointain. Donc ce sera Vista, pas le choix vous allez le payer.

Pas idiot ce monopole.

@ Yvon Fleurent:

Qui a approuvé le monopole d’Hydro-Québec, Loto-Québec ou de la SAQ ?

Pas moi, mais le gouvernement m’oblige a faire affaire avec ces monopoles. Je n’ai pas d’autre choix.

Par contre, j’ai le choix de faire affaire avec le « monopole » que constitue microsoft. Bill gates ne m’oblige pas en vertu d’une loi gouvernementale à acheter ses produits.

Par exemple, je n’ai pas acheté Vista et ce n’est pas dans mes plans de le faire.

Pour le support de Windows XP, Microsoft c’est déjà engagé à le maintenir jusqu’en 2014 !!!

D’ailleurs le Service Pack 3 de XP devrait sortir au cour de l’année 2008.

Pour ce qui est de l’électricité, n’a-t-on pas le choix d’avoir un monopole?

Même si on privatise et que plusieurs sociétés sont ainsi créées, si tu habites à telle place tu n’as pas le choix de faire affaire avec le distributeur local. C’est ce qui arrive avec le téléphone, le sans-fil est compétitif mais avec fils, il n’y a aucune compétition. À Québec, c’est Bell, je ne peux pas m’abonner à Telus, sur la Côte-Nord c’est Telus et je ne peux pas m’abonner à Bell. Sans être des monopoles nationaux, ça reste pareil, c’est un monopole régional et nous sommes pris. Pareil avec le câble, Vidéotron et Cogeco se divisent le territoire.

Si on privatise Hydro-Québec monsieur Gagnon, vous n’aurez probablement pas le choix de faire affaire avec le monopole électrique de votre municipalité, l’électricité sans-fils n’est pas encore disponible.

« Qui a approuvé le monopole d’Hydro-Québec…Pas moi » (David Gagnon)

Ce sont les citoyens lors d’une élection.

Alors cher étudiant, allez blâmer votre grand père s’il a voté pour dans le temps.

N’oubliez pas de lui dire que vous êtes en furie contre lui parce que sa décision fait en sorte que vous payez l’électricité la moins cher en Amérique et probablement au monde à un maudit monopole que vous détestez.

Manquez le pas le vieux qui a brimé vos droits!

Ben, si vous en payez de l’électricité!!!??

.
.

PS. En vous observant comme étudiant, vous avez possiblement raison de dire qu’il n’est pas si bon, après tout, le système d’éducation. En tout cas pour vous!

Etienne, # 13

Celle-là M. Étienne, je crois qui n’y a pas grand monde qui y avait pensé.

Vous parlez aussi du monopole privé du téléphone.

Dans la région métropolitaine le câble et la Cie de téléphone sont en compétition.

Le téléphone a perdu son monopole et les prix dégringolent.

Environ 90$ pour câble, tel., et Internet haute vitesse.

Ici par contrat la Cie de tel. a gardé son MONOPOLE privé pour le tel.

Plus de 90$ mais pas de câble et le câble passe juste au dessus de mon jardin.

Quand les compagnies de téléphones ont perdu le monopole privé pour l’interurbain, en entreprise, j’ai gagné une fortune.

Les interurbains sont passés de 100% à 5% en quelques mois parce que le monopole a été aboli.

Espérons que Tellus Bell et Rogers perdront leur monopole (à trois) et que Quebecor aura des ondes.
Les prix baisseront la technologie disponible ne sera plus arriérée comme aujourd’hui pour ces trois.

@David Gagnon

Comment ça fonctionne?

Est-ce qu’une personne a le choix entre différents fournisseurs d’électricité?

Ils partagent tous le même réseau de fils?

P.S. À Baie-Comeau, la moitié de la ville (Baie-Comeau d’avant fusion) a son barrage et son réseau, nous ne sommes pas branchez sur Hydro-Québec, nous sommes branchez sur « la division électrique de la ville de Baie-Comeau ».

Hydro-Québec n’a pas le monopole partout.

@ Etienne:

La compétition ne se fait pas au niveau de consommateurs mais au niveau des producteurs qui vendent au réseau de distribution.

@ Yvon Fleurent:

Le téléphone a surtout perdu son monopole à cause du cellulaire. En afrique, dans plusieurs pays les cellulaires sont plus populaire que le téléphone « ordinaire ». Pourtant le téléphone ordinaire a le monopole, mais voilà, les monopoles entrainent des innovations technologiques annulant ces derniers.

Tout ça décrit par l’économiste Joseph Schumpeter il ya plusieurs années: les monopoles qui exigent un prix trop cher sont condamnés à mourir d’eux-mêmes.

Mais le monople que tu décris, celui du téléphone au Canada est d’abord et avant tout un « monopople d’état ». C’est l’état qui empêchait la compétition avec des lois. Heureusement, Harper est en train de metttre de l’ordre la dedans.

Bell n’a pas perdu son monopole à cause du cellulaire ni avec Harper m. Legrand connaisseur.

Bell a perdu la plus grande partie de son monopole quand le CRTC a donné le droit de vendre et de facturer des interurbains à d’autres compagnies.

Maintenant c’est le CRTC mais pas Harper qui a décidé de vendre des bandes passantes aux nouvelles compagnies et d’exclure les trois grands présents.

Il y aura encore plus de compétition donc le contraire des monopoles et les prix baisseront la technologique sera meilleure et Bell et les autres feront moins d’argent.

Plus Bell perd son monopole plus les prix baissent et les services augmentent contrairement à ce que vous disent vos gourous, et cela depuis 15 ans et plus.

Au contraire les monopoles n’ont aucune raison ni aucune motivation d’augmenter la qualité et certainement encore moins de baisser les prix; ils seraient très idiots de faire cette charité. Et cette preuve existe ici dans une petite ville.

Il est sûr que les monopoles finissent par mourir quand ils sont trop gourmands, mais c’est après avoir fait beaucoup de dégâts et énormément d’argent pendant 20, 30 voir 60 ans à nos dépens.

Tout cela est écrit dans l’histoire, c’est un fait historique, contrairement à ce que vos gourous vous disent m. Gagnon.

« Mais le monople que tu décris, celui du téléphone au Canada est d’abord et avant tout un “monopople d’état”. C’est l’état qui empêchait la compétition avec des lois. » (Gagnon)

Et Bell n’y était absolument pour rien hein c’est bien sûr.

Bell un monopole d’état…hou hou houhoho hahaha!

Je vous avais dit de regarder du coté des initiés, la traitrise de nos élites. Regardez ce qui vient de sortir. Encore une fois mon pif était bon. Le drame de notre peuple c’est toujours le même: la trahison de nos élites

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/article/20071214/LAINFORMER/71214118/5891/LAINFORMER01

Fusion des Bourses: délits d’initiés dans l’air?

14 décembre 2007 – 14h08

LaPresseAffaires.com

Agrandir

Monique Jérôme-Forget

L’Autorité des marchés financiers se penche sur de possibles délits d’initiés depuis l’annonce en début de semaine de la fusion de la Bourse de Montréal (MXX) avec celle de Toronto (X).

Cliquez pour en savoir plus : Finances (général) | Parlement | Autorité des marchés financiers | Bourse de Montréal
La transaction pourrait même être annulée, selon ce que rapporte le Globe and Mail vendredi sur son site Web.

La ministre des Finances du Québec, Monique Jérôme-Forget, a confirmé vendredi que l’AMF cherche à savoir si certains membres du conseil d’administration de la Bourse de Montréal qui ont fait l’achat d’importants blocs d’actions au cours des derniers mois ont profité d’informations privilégiées.

Mme Jérôme-Forget s’est dite préoccupée par la situation et a souligné que l’AMF a le pouvoir d’annuler la fusion des Bourses.

À l’Assemblée nationale, le critique des finances du Parti québécois, François Legault, a montré des documents révélant que le PDG de la Bourse de Montréal, Luc Bertrand, a acheté plus de 150 000 actions en août.

Il pourrait maintenant encaisser un profit d’environ 1,5 M$.

Un autre membre du conseil de la Bourse, Jean Turmel, a acheté 100 000 actions la même journée. Il pourrait encaisser un profit de 1 M$.

Québec va tenir des audiences à la fin février pour discuter du projet de fusion des Bourses.

@ Yvon Fleurent:

Le CRTC agit agit selon l’agenda mit de l’avant par Harper.

Je vais me répéter mais en Afrique les compagnie de téléphone par fil avait un monopole. Monopole qui été brisé par les compagnies de cellulaire. Que les africains aient compris un principe économique que l’on ne peut pas appliquer ici, c’est triste, je l’avoue.

Les seuls « monopole » qui peuvent survirent sont ceux du type Wal-Mart et Microsoft: des monopole qui baisse leur prix (Wal-Mart) et vendent un produit de bonne qualité (Microsoft).

Mais Bell ce n’est pas un monopole qui a été créé par le libre-marché mais par le gouvernement et ses multiples régulations inutiles. Il y a quelques mois, le gouvernement interdisait au compagnie de téléphone de concurrencer directement. Il a fallut que Maxime Bernier s’en mêle pour mettre fin à ce cirque.

Je te suggères de consulter ce lien qui décrit bien comment les lois anti-monopole sont inutile car nous n’avons rien à craindre des monopoles produits dans un libre-marché.

http://www.econtalk.org/archives/2007/10/boudreaux_on_ma.html

Et nos Elvis sont très fiers de nos zélites, ils applaudissent à en avoir mal aux mains ceux qui vendent le pays, le leur.

« Le CRTC agit agit selon l’agenda mit de l’avant par Harper. » (David Gagnon)

Harper n’a rien mis de l’avant pour le CRTC, il y a 15 ans.

« Les seuls “monopole” qui peuvent survirent sont ceux du type Wal-Mart et Microsoft: des monopole qui baisse leur prix (Wal-Mart) et vendent un produit de bonne qualité (Microsoft). » (David Gagno)

Il faut être naïf et inconscient au plus haut point et de façon incroyable, surtout dans le domaine des affaires pour croire et affirmer une telle chose.

Microsoft qui baisse les prix, une grande farce. Ils sont les plus chers et de très loin, et ils se font entrer dedans de tous bords et de tous côtés pour cette raison et perdent du marché. Presque tous les gouvernements de la planète les attaquent.

Belle est une entreprise à capital actions publique dans un libre marché qui, pour avoir le monopole, ont dû payer librement des fortunes pour influencer le gouvernement pour faire passer des lois et règlements. C’est ça le pouvoir des monopoles géants.

PS. Vos références m. Gagnon sont presque toujours prises de sites à parti pris pour leurs intérêts et pour lesquels vous êtes très partisan.

C’est l’équivalent de dire que Standard Oil était très bas dans ses prix et très compréhensif envers ses compétiteurs. Une farce monumentale!

@ Yvon Fleurent:

Moi je te parle de la guerre actuelle que se livre les compagnies de téléphone grâce à déréglementation. Une guerre qui me fait économiser 30$ tous les mois.

En passant Microsoft a bel et bien baissé les prix. C’est pour cette raison que je n’ai jamais acheter de Mac, trop cher.

Tout ce qui est Mac est trop cher.

Microsoft fait des produit abordable, simple d’utilisation, efficace…

Si Microsoft faisait de la merde, personne n’achèterait leur produit.

les études économiques (dont j’ai donné le lien) le montre, Microsoft a fait baisser les prix et augmenter la qualité. C’est pas mon opinion mais des faits scientifiques publiés dans des revues scientifiques.

Pour Bell tu prouves exactement ce que je disais: c’est un monopole qui a été créer par l’état.

M. Gagnon,

Vous faites continuellement la preuve qu’il ne sert à rien d’argumenter avec vous.

La seule raison de répondre à vos interventions est celle d’informer les autres de son opinion et de nos humbles connaissances.

———

« En passant Microsoft a bel et bien baissé les prix. C’est pour cette raison que je n’ai jamais acheter de Mac, trop cher. » (David Gagnon)

Microsoft Windows Vista complet 500,00$

Microsoft Windows XP complet 400,00$

Mac OX complet 129,00$

Linux 0,00$ (le prix de votre crédibilité)

Donc Microsoft le plus cher.

Mac, mêmes prix que Dell.

Tout cela prouve que la réalité est contraire à ce que vous déclarez dans votre phrase avec tant d’insistance est faux.

Il est facile pour les lecteurs d’en déduire la même choses de toutes vos autres phrases de vos intervention.

Concernant Bell, les monopoles et l’état, j’ai l’impression que l’on se retrouve dans de telles situations à chaque fois qu’une nouvelle technologie de grande envergure se développe. Il y a cent ans, créer un réseau de téléphonie partout au Canada a demandé des sommes considérables, tout comme les chemins de fer et la NASA. Les choses ont sans doute changées mais jusqu’à récemment toutes les compagnies de téléphone se servaient des infrastructures physiques de Bell pour transmettre leurs signaux. Microsoft par contre ne demande aucune infrastructure physique sur un territoire de plusieurs milliers de kilomètres carrés. Il semble que l’on ne peut se passer d’un cycle de réglementation et de déréglementation quand il sagit d’infrastructures physiques coûteuses. Gates a certainement investit pour développer son produit, mais combien ont investit les gouvernements pour développer l’informatique cinquante ans avant Gates?

Les plus populaires