Budget : les réactions de nos blogueurs

Le ministre des Finances, Nicolas Marceau, a annoncé le retour à l’équilibre budgétaire en 2013-2014. « Un miroir aux alouettes », dit Josée Legault. Mais une promesse tout de même tenue, note Alec Castonguay, qui a comparé les annonces faites mardi avec les engagements pris par le PQ durant la campagne. Avec ce budget, le gouvernement finalise cependant son grand écart politique, explique Pierre Duhamel.

Photo : J. Boissinot / PC

Le gouvernement Marois a-t-il respecté ses engagements ? Le Parti québécois a-t-il fait un virage vers le centre-droit ? Les réponses de nos blogueurs.


Le gouvernement Marois face au PQ

Le budget est l’outil par excellence d’un gouvernement pour influencer l’action de l’administration publique, imprimer son style de gestion et remplir ses engagements électoraux.

Je ne vais pas répéter toutes les nouvelles rapportées par mes collègues journalistes.

Concentrons-nous sur un exercice simple, mais efficace : comparer le budget du gouvernement Marois avec les promesses qui ont porté le Parti québécois au pouvoir.

LIRE LE BILLET D’ALEC CASTONGUAY >>


Budget Marceau : lâcher la proie pour l’ombre ?

Dès ce samedi, Pauline Marois l’avait bel et bien dit en entrevue au Globe and Mail. Le premier budget de son gouvernement serait taillé en bonne partie pour «rassurer» le milieu des affaires et les agences de notation, lesquelles, lança-t-elle, ne viendraient pas «frapper à sa porte» si elle livrait le déficit-zéro dès 2013-2014.

À noter: l’usage fort significatif du mot «si»…

Cet objectif, son ministre des Finances, Nicolas Marceau le confirme en effet avec son premier budget.

LIRE LE BILLET DE JOSÉE LEGAULT >>


Le budget libéral du PQ

C’est un budget pour avoir la vie sauve pendant au moins un an qu’a présenté le gouvernement du Parti Québécois. Les partis d’opposition maugréeront, menaceront et s’opposeront, mais aucun parti sérieux n’ira en élections contre un gouvernement à peine élu qui promet le retour à l’équilibre budgétaire sans mesures outrageusement fâcheuses et inacceptables.

Comment construit-on un budget pour avoir la vie sauve pendant un an ? D’abord, en écartant plusieurs des éléments controversés de sa plateforme électorale.

LIRE LE BILLET DE PIERRE DUHAMEL >>


Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie