Budget : six chiffres qui parlent

Le budget fédéral qui sera déposé le 22 mars prochain plongera-t-il le Canada dans une campagne électorale ? Les paris sont ouverts. Voici quelques chiffres pour y voir plus clair.

Budget : six chiffres qui parlent
Photo : S. Kilpatrick / PC

10

Les conservateurs ont besoin de l’appui de 10 députés d’opposition pour faire adopter le budget. Les 36 députés du NPD pourraient venir à leur rescousse, comme ils l’ont fait – dans un autre dossier – en 2009.

700

C’est, en millions de dollars, le manque à gagner résultant de l’annulation par les conservateurs de la taxe fédérale sur les factures de chauffage résidentiel. Le NPD réclame le retour de cette taxe.

5

Le gouvernement se donne cinq ans pour éliminer le déficit actuel, qu’il attribue totalement au contexte économique mondial.

6,1

Les libéraux exigent que le budget annule les réductions d’impôt des entreprises. Les baisses accordées représenteront 6,1 milliards en moins dans les coffres de l’État en 2012-2013.

2,2

Si le budget ne comprend pas une compensation de 2,2 milliards pour l’harmonisation des taxes de vente au Québec, le Bloc québécois le rejettera.

17,6

C’est, en milliards de dollars, la somme dont le gouvernement devra réduire les finances de l’État pour atteindre le déficit zéro.

 

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie