Caisse : pour mettre les choses en perspective…

La Caisse de dépôt et de placement du Québec retranchera-t-elle 20, 30, 40 milliards de dollars ou plus à son actif cette année ? Un site américain nous donne une petite idée de ce qui nous attend lors de la divulgation des résultats de la Caisse en début d’année 2009. The Business Sheet fait état des revers de fortunes des hommes les plus riches au monde. Voici donc ce qui est arrivé à certains des investisseurs les plus riches, les plus aguerris et les mieux conseillés. Sont-ils tous des incompétents, pire des « spéculateurs » ? Bien sûr que non. Leur déconfiture illustre cependant le genre de marché et de contexte dans lesquels la Caisse évolue depuis quelques mois.

Steven Jobs, le brillant PDG d’Apple a perdu 2,3 milliards de dollars depuis le début de l’année. Bill Gates a vu sa fortune fondre de 3,5 milliards de dollars. Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon.com, a perdu 3,6 milliards et le baron de la presse Rupert Murdoch, 4 milliards de dollars. Voilà pour ceux qui s’en sont plutôt bien sortis…

Les deux fondateurs de Google, Sergey Brin et Larry Page, ont perdu 12,1 milliards de dollars depuis janvier. Chacun d’eux a perdu 1,5 milliard dans le seul mois d’octobre. Kirk Kerkorian, le principal investisseur de MGM (casinos) perdu 86 % de sa fortune, soit 13 milliards de dollars.

Les pertes boursières de Warren Buffet, presque un dieu pour les boursicoteurs du monde entier, ont retranché 13,6 milliards à un actif de 50 milliards. Même en perdant 42 milliards de dollars en 2008, la Caisse ferait aussi bien que l’investisseur le plus célébré de l’histoire.

Et il y a pire. Lakshmi Mital, le principal actionnaire du géant mondial de l’acier ArcelorMital, a perdu 50 milliards de dollars depuis le mois de juin.

Arrêtez donc de chercher des scandales là où il n’y a qu’une sévère crise financière et économique.

Laisser un commentaire

« Arrêtez donc de chercher des scandales là où il n’y a qu’une sévère crise financière et économique. »

Elle est bien bonne celle là.

Tous le monde a compris qu’il y a une crise.

Comprennez vous la différence entre la caisse et tous les exemples que vous citez?

Vous être capable de citer ces exemples parce que vous connaissez leur chiffres…

On ne crie pas au scandale, on veut être certains que nos chefs politiques, pas juste Charest, soient au courant !
C’est eux qui doivent savoir, pas madame Chapados, de la rue Panet !

« Arrêtez donc de chercher des scandales là où il n’y a qu’une sévère crise financière et économique. » >duhamel

Depuis quand vouloir avoir une information, c’est crier au scandale?

Vous avez écrit des billets questionnant des compagnies, des rendements, des gouvernements et vous ne vous êtes pas excusé d’avoir inutilement crié au scandale!

Qu’est-ce qui se passe dans ce cas-ci qui affole tant les fédéraleux libéraleux à Charest?

La fortune du père Buffet est investie 100% dans Berkshire qui est 100% actions!Rien à voir avec la Caisse qui est seulement 40% actions, qui est investie mondialement.

Charest avait fait tout un plat pour 30 millions de pertes dans Montréal Mode. On peux-tu capoter s’il a perdu 300 Norbourg cette année? Et que les cotisations vont exploser l’an prochain?

A Noel: arrêtez de tout mélanger. Non mais il faut tout vous expliquer ? Des pertes en bourse sont temporaires, sur papier (et Charest n’y est pour rien), tandis que l’argent flambé dans les projets que vous chérissez comme les Gaspésia et les Montréal Mode, on ne le revoit jamais (pertes réelles, et votre chum Landry en est directement responsable). Capiche ?

@MB

Il t’en manque un gros bout! Hier matin le Globe nous a appris que la Caisse a liquidé pour 10 milliards d’actions récemment, un cinquième du portefeuille actions. Cet argent est perdu pour toujours. On est à des années lumière de Montréal Mode (la perte dans Gaspesia est autant due aux Libéraux qu’aux Péquistes)

C’est quoi le maudit mystère de la caisse de dépôts.

C’est quoi le mystère de ne pas vouloir sortir les états financiers de la caisse de dépôts.

On nous parle d’intrusion politique en nous faisant que sa ne se fait pas.

Pourtant jamais dans toute l’histoire de la caisse, il n’y a eu autant de politicaillerie autour de la caisse.

La caisse doit planifier pour beaucoup plus que 10 ans. Elle doit planifier pour le jeune homme de 25 ans qui prendra sa retraite dans 30 ou 35 ans.
Cela n’empêche pas de pouvoir sortir des états financiers complets tous les mois surtout avec tous les moyens technologiques d’aujourd’hui.

Il y a les Pierre Brasseur, Garamond, Raymond Campagna, jacques noel, A.Dallaire, Québec, C. Perron et tout les citoyens qui veulent SAVOIR.
Si danger il y a ils en seront conséquents, ce ne sont pas des enfants.

Warren Buffet y theck-tu son affaire SCANDALE, CRISE OU PAS, seulement tous les ans ou même trois mois?

Depuis quand un propriétaire n’a pas droit de regard sur les états financiers de son entreprise ET DE SON FRIC?

Le citoyen est le PROPRIÉTAIRE de la caisse de dépôt.

« Le citoyen est le PROPRIÉTAIRE de la caisse de dépôt. »

Seule chose où vous faites erreur : vous n’êtes pas le propriétaire de la caisse, vous êtes simplement un contribuable. La caisse appartient à l’état… et encore c’est en théorie un organisme indépendant donc que les parti politiques n’y ont pas d’influence (mais entre vous et moi…).

Votre seul pouvoir face à l’état c’est de choisir qui vas le diriger de manière très superficielle, une fois au 4 ans.

La Caisse de Dépôt c’est notre argent.

Si, au lieu de « donner » mon argent à la Caisse de Dépôt, je l’avais confié à un courtier, il serait dans l’obligation de me donner une update sur l’état de mes placement.

Chaque jour on peut aller sur le site du Globe et avoir la valeur de son fonds de placement. Des milliers de fonds, tous les fonds au Canada, sont accessibles.
Chaque jour les administrateurs fournissent la valeur EXACTE de leur fonds. Impossible pour la Caisse de le faire à soir alors que la catastrophe va se traduire par une augmentation substantielle de nos cotisations

http://globefunddb.theglobeandmail.com/gishome/plsql/gis.analyser

Je pense que tout cela révèle bien l’arnaque de Charest qui fait des élections, soi-disant pour prévenir la crise, sur laquelle vu son ampleur et sa nature il n’a et n’aura de toutes façons aucune prise.

Prouvez moi que j’ai tort et je battrai ma coulpe avec humilité.

@ Gilles

Ceux qui tomberont naïvement dans l’astuce mensongère de Charest ne devront point se contenter de battre leur coulpe.

Souhaitons-leur assez d’intelligence pour se botter le cul!

Charest parle de politiser la caisse alors que les gens ne veulent que connaître ses résultats. Il y a là, de toute évidence, un malaise. De quoi Charest a-t’il peur ? Les québécois savent fort bien que les résultats sont négatifs. Quelle mauvaise surprise pourrait-t’on apprendre ?Les partis d’opposition mise beaucoup sur cette affaire pour faire changer le vote des électeurs. Est-ce que ça sera suffisant ? Il semble que non…

Le Globe (encore lui) lève un autre partie du voile aujourd’hui….

Il semble de plus en plus clair que la caisse a perdu beaucoup en spéculant, je cite un autre journaliste (qui lui aussi protégeait la caisse au début:

« Côté placement, les gestionnaires de la Caisse au fil des ans ont mordu dans toutes les bulles; ils ont été de toutes les modes et les résultats ont toujours été les mêmes : fiasco après fiasco. »

M Duhamel, on attend votre méa culpa!

C’est Charest qui a joué à l’apprenti-sorcier en changeant la mission de la CDP avec le projet de loi 178, en 2004. Adopté sous le baillon.

Ce, malgré l’avis nuancé de son ministre des Finances, Yves Séguin

«Québec – La mission de la Caisse de dépôt et placement du Québec sera bel et bien changée en profondeur: le rendement financier prendra désormais le pas sur le développement économique du Québec.

C’est une rebuffade pour Yves Séguin. Il semble bien que le ministre des Finances n’ait pas réussi à convaincre le premier ministre Jean Charest de l’importance d’apporter un amendement au projet de loi pour faire en sorte que rendement financier et développement économique du Québec soient placés sur un pied d’égalité dans la définition de la mission de la Caisse.

Le projet de loi 78, qui modifie la Loi sur la Caisse de dépôt, faisait partie des projets de lois que le gouvernement Charest a voulu soumettre au bâillon, hier, afin de les adopter au terme de la présente session.»

http://archives.vigile.net/04-12/cdpq.html

De plus, on peut lire sur le même lien,

– les oppositions de François Legault (14 déc 2004)

-la critique de Jean-Marc Salvet du Soleil (15 déc 2004)

– l’approbation émerveillée d’André Pratte (16 déc 2004)

Alors, quand Charest se drape dans ses astuces mesquines de fausse pureté, il se moque des Québécois et ne pense qu’à sauver ses fesses.

« et Charest n’y est pour rien » écrit MB.

Depuis quand Charest est responsables de quelques choses au Québec?

Qui contribue à renflouer la Caisse de dépôt et placement et est-ce que le RRQ est géré par eux ?