Ce qui n’est pas de la faute du gouvernement Charest

J’écoutais tout à l’heure les commentaires hautement démagogiques de Bernard Drainville sur les rumeurs entourant la démission possible de la ministre des Finances. À entendre le député de Marie-Victorin, c’est tout juste si Monique Jérôme-Forget n’avait pas provoqué à elle seule la crise économique qui secoue le monde entier.

Selon l’opposition, la ministre aurait délibérément menti sur la situation économique du Québec et sur l’état des finances publiques. C’est de bonne guerre, mais cela ne tient pas la route. La situation économique se dégrade de jour en jour et des prévisions qui apparaissaient raisonnables pas plus tard que la semaine dernière sont déjà infirmées cette semaine. Raison de plus quand on fait référence à des commentaires effectués en novembre ou en décembre dernier.

Vous voulez des exemples ? Je lis dans le Journal de Montréal du 11 décembre dernier les commentaires de l’ancien président de Rio Tinto Alcan, Dick Evans, disant que son entreprise ne s’attend pas à faire des arrêts de production au Québec. Moins d’un mois plus tard la nouvelle présidente annonçait 300 pertes d’emploi et la fermeture en juin de l’usine de Beauharnois.

Le 5 décembre, le Globe And Mail, publie un article dithyrambique sur l’industrie aéronautique montréalaise qui, malgré la crise, aurait le vent dans les voiles. La semaine dernière Bombardier annonçait 710 mises à pied à Montréal et Pratt & Whitney 1100 mercredi dernier.

Le gouvernement prévoit donc un déficit pour le prochain exercice. Était-ce inévitable en novembre ? Je donne le bénéfice du doute à la ministre. Les recettes provenant des taxes perçues par le gouvernement sont en baisse de 19 %. Pour sûr, la ministre ne pouvait pas savoir à l’époque que les revenus tirés de l’impôt payé par les entreprises baisseraient de 46 % en octobre et de 67 % en novembre. Ces chiffres sont sans précédent. On n’a jamais rien vu de tel, même au pire des récessions du début des années 1980 ou des années 1990.

La tempête est assez violente comme ça, pas besoin de faire de surenchère politique.

Laisser un commentaire

Monsieur Duhamel, vous confirmez que les maisons d’évaluation, les économistes, les mathématiciens de probabilités, les experts en tout genre ne peuvent admettre leurs limites d’astrologues.

Tout ce qu’ils peuvent dire, c’est que si tout va aussi bien que ça va, ça devrait continuer de bien aller.

Pas besoin de s’appeler Henri-Paul Rousseau ou Monique Jérome-Forget ou n’importe leque bonze néocon libertarien ou socialiste pour dire une telle évidence.

Je crois qu’il est très sain que leur piedestal de spécialiste se révèle aussi valable que les astrologues chinois.

N’ayant aucune formation SPÉCIALISÉE en économie, je prédis que si tout va bien, tout va aller bien, et que si cela s’améliore, ça devrait aller mieux.

Je postule le pôste de ministre des Finances ou celui de président-directeur-conseiller major de la CDP.

Non mais! Y en a marre de tous ces clowns!

Une constance entre le gouvernement Libéral provincial et Conservateur fédéral.
Le chateau de sable économique commence à céder.(comme les infrastructures gouvernementales d’ailleurs)
Les gouvernements improvisent au jour le jour en pavoisant sur les virgules.
La dette va encore augmenter de façon dramatique.
Ce consortium insignifiants de plus de 500 députés va finir par nous avoir à l’usure.
En plus, faut endurer leurs déclarations insipides dans les journaux et voir leurs faces à la TV.
Les trois quarts des députés élus sur l’échelle Canadienne ne valent même pas leurs salaire et ne contribuent aucunement à l’avancement de la société.
On est du pour un ménage de fond en comble.
Siouplait pu capable moi.

Aussi pathétique et démago que Jack Layton qui accuse Harper d’être responsable du déficit commercial. Lolll

Les imbéciles comme Bernard Drainville mérite amplement de se faire traiter… d’imbécile. Vous voulez niaiser le monde? Préparez-vous à vous faire ridiculiser.

Comment les gens peuvent encore croire et tolérer les politiciens (tout parti confondus), ça me dépasse.

C’est toujours fascinant de voir la puissance du balancier économique d’une perte d’emploi sur la société.
Mathématique simplet de base: un emploi à 60 000$ dollars rapporte +ou- 23 000$ d’impot à la société.
En perdant son emploi, le travailleur ne cotise plus à l’impot donc 23 000 de perte nette pour l’état, ensuite s’il ne trouve pas un emploi à salaire inférieur il devient prestataire
d’assurance emploi et recoit la prestation maximal de près de 22 500$ donc une perte nette + ou moins 45 000$ pour l’état.
Donc 100 emplois perdu à 60 000$ peuvent couter à l’état 4.5 million de dollars au lieu de 2.3 million de revenu.
Et pour nous citoyens que cela peut-il représenter? je n’en ai pas la moindre idée.
Par chance que nos politiciens ont un brillant plan d’action et controle la situation.
D’après mon instinct les placements à la bourses devraient décliner comme une douce agonie. Gardé vos placements qu’ils disent. Mon oeil.

En novembre, le monde entier était en récession, ça allait mal au point qu’en pleine campagne électorale il y a eu une « crise » politique à Ottawa. Et au Québec on allait s’ensortir sans problème?

Charest n’a certe pas provoqué les crise économique mais il a menti effrontément sur toute la ligne.

Il est plus simple, plus démagogue de dire que tout va bien; c’est ça que le bon peuple veut entendre.
La vérité ? il n’en veut pas ! Racontez-lui une belle histoire avant qu’il aille se coucher et dormir. Ne lui faites pas peur avec des prédictions alarmistes, même si elles ont toutes les chances de se réaliser, surtout en campagne électorale !
Si Charest et Jérome-Forget nous avaient dit la vérité avant les élections, ils auraient été balayés de la carte électorale, tout comme l’ADQ….

LA GUERRE DES SACCOCHES.

Mme Marois disait que Québec allait perdre un milliard en péréquation. Mme Forget était dans le déni.
Mme Marois disait qu’on ne pouvait avoir de surplus avec la crise qui s’en venait. Mme Forget était dans le déni (idem à Tawa en passant)
—–
Hier TVA nous apprenait que Rousseau avait reçu l’an passé des bonis de 800,000$!!! Deux fois son salaires! Ca prend une Commission d’enquête sur la Caisse. C’est le scandale du siècle.

Je ne sait pas jusqu’à quel point le gouvernement est ou n’est pas responsable de la catastrophe à la Caisse. Il me semble que le mandat actuellement n’est pas le problème mais plutôt son exécution et ça ne devrait surprendre personne.

En effet il est clair que tout monopole est inhéremment inefficace et la caisse EST un monopole en ce sens que ses clients lui sont acquis, d’ailleurs même devant des preuves éclatantes de son incompétence nul ne remet cela en question.

Comme Hydro-Québec et bien d’autres bureaucraties gouvernementales ou para-gouvernementales à l’abris de la concurrence la caisse est devenu un nid à patronage où les gestionnaires passent plus de temps à se battre entre eux pour obtenir des postes ou grossir leur influence que pour réellement faire avancer l’entreprise. Dans un monde concurrentiel de telles entreprises finissent par perdre des parts de marché, pour la caisse pas de problème les clients sont de-facto pris en otage.

Pire, non seulement la caisse est apparemment incompétente et inefficace mais en plus elle prête flanc au patronage politique et à tout moment (ou élection) pourrait devenir l’instrument de l’idéologie du parti qui dirige l’assemblée nationale, une chose qui ne manquera surement pas de se produire dans l’avenir, l’ADQ ET le PQ ayant déjà annoncé la couleur à cet effet.

Pour se prémunir contre d’autres désastres futurs il ne reste donc qu’une solution: DISSOUDRE LA CAISSE ET PLACER LES FONDS DANS DIVERSES INSTITUTIONS PRIVÉES.

Je croyais qu’un poste comme ministre des finances, demandait une certaine expérience et compétence.

Savez ça fait un moment déjà que j’entend des gens se plaindre du travail des journalistes qui empirent la situation et blabla…

Soit, ils font maintenant parti de l’équation. C’est tout!!!

Un ministre des finances aurait dû savoir qu’un déficite serait inévitable et ce depuis août 08. Et surtout, il devrait savoir que nous en sommes seulement qu’à la mi-chemin de la tempête.

Les dégâts plus important sont à venir! Alors si vous croisez une personne qui veux pas voir la vérité en face soit elle est ignare, ou stupide.

«DISSOUDRE LA CAISSE ET PLACER LES FONDS DANS DIVERSES INSTITUTIONS PRIVÉES.» >> P Brasseur

Vous en avez à proposer?

M. Garamond a bien raison.

Il s’agit de dire qu’on a les politiciens qu’on mérite pour choquer une grande partie de la population.

« DISSOUDRE LA CAISSE ET PLACER LES FONDS DANS DIVERSES INSTITUTIONS PRIVÉES. »

C’est vrai que le privé nous a montré son efficacité et sa gestion éclairée…

Les propos des souverainistes sont souvent tordus.Une chance que Jean Charest a déclenché des élections avant car ça aurait été l’enfer il a vraiment le pif. Encore une fois tout ce qui se passe dans le monde est la faute du gouvernement Charest quelle lâcheté! Peut-être que s’il n’y avait pas eu de mauvais placement dans le papier commercial et que le capitaine du bateau (nommé par les péquistes) ne se serait pas sauvé avant que le bateau ne coule il y aurait moins de dégâts; de toute façon ça ne sert à rien de faire des suppositions de toute sorte la Caisse va sortir son bilan en fin de mois et les gérants d’estrade vont tous arriver avec la vérité et la solution car eux peuvent se permettre de changer le monde sans lever le petit doigt.

Il semble que Brasseur soit complètement déconnecté de la réalité. L’efficacité du privé! quel farce. Le privé privatise les profits et socialise les déficits. Combien de milliards le gouv. Américain va donné au privé? Et tous ceux qui ont des REER dans des institutions privées savent compté leur pertes qui n’est pas moindre que celle de la CDP.

Pour faire suite à mon commentaire #15.
D’où viens l’argent que le gouv. Américain prête aux financiers pour les aider à sortir de la crise? Non le gouv. Am. n’a pas une immense chambre forte dans laquelle il empile les dollars et dans laquelle il va pigé au besoin. Le gouv. Am. va emprunter aux banques à un certain taux d’intérêt pour reprêter cet argent aux banques sans intérêt. Voilà qui le genre ce gammick qui réjouis les Brasseur de ce monde. Il n’y a pas de doute, le privé est très efficace pour siphoner toute la richesse de la société.

@ Jacques d.

Ce n’est pas le privé qui privatise les profits et socialise les pertes, ce sont les keynésiens et les libertarien ont dénoncé ce comportement.

Les libertariens ont condamner les USA pour leur « phony economy » qui consiste en ce moment à imprimer de l’argent.

Mais cette situation ce n’est pas la faute du privé, cette situation c’est une preuve évidente de la stupidité des systèmes étatiques.

Pierre Brasseur à raison: qu’on dissolve la caisse et qu’on laisse les gens de placer leur argent où bon leur semble. Certains vont la dépenser, d’autre vont la cacher sous leur matelas, d’autre vont la jouer en bourse, certain vont la perdre dans un vidéo-pocker ou encore acheter des bon du trésor.

Bottom lin, les gens seront libre de faire ce qu’ils veulent avec leur argent.

« Ce n’est pas le privé qui privatise les profits et socialise les pertes… » (DG)

Tiens tu nous en sors une autre gratis.

Ce que les libertariens veulent c’est moi, moi, moi et encore moi.

Les libertariens ne veulent pas de gouvernement sauf quand sa fait leur affaire du mon moi.

Pour les libertariens si le voisin n’a plus rien à manger, qui crève.

Pour le libertarien Gagnon, pas une cenne à mettre pour sauver les emplois de plusieurs dizaines de millions de gens quitte à perdre sa job et crever.

L’organisation sociale n’a pas de place pour les libertariens.

Pas pour rien qu’ils ont viré de bord contre les libertariens aux dernières élections des USA.

Pour l’instant il n’y a plus personne qui veut les voir aux USA.

Jacques d.

« Il semble que Brasseur soit complètement déconnecté de la réalité. L’efficacité du privé! quel farce. Le privé privatise les profits et socialise les déficits. Combien de milliards le gouv. Américain va donné au privé? Et tous ceux qui ont des REER dans des institutions privées savent compté leur pertes qui n’est pas moindre que celle de la CDP. »

Vous voudriez que l’AMT s’occupe en exclusivité de votre argent, ou bien le ministère des transports, celui de l’éducation ou tout autre monopole d’état qui s’enlise dans la médiocrité parce qu’elle fonctionne sans concurrence?

Non, alors pourquoi ça serait OK à la caisse de dépôt?

Certes aller au privé ne vous immunise pas contre les pertes mais au moins si une institution fait mal son travail ou vous réclame des frais que vous jugez injustifiés vous pourrez toujours allez ailleurs, avec la caisse vous êtes prisonnier.

« Selon l’opposition, la ministre aurait délibérément menti sur la situation économique du Québec et sur l’état des finances publiques. C’est de bonne guerre, mais cela ne tient pas la route. »

Franchement M. Duhamel, il semblerait que vous êtes de la même trempe que notre bon gouvernement libéral. Quand bien même vous nous citeriez tous les jovialistes qui comme Charest essayaient de nous faire croire pendant les élections que, comme il avait pris les bonnes mesures, le Québec éviterait la récession. Il est vrai que pour lui il est facile de transformer des investissements (réalité qu’il niait peu avant) nécessaires sur les infrastructures routières qui tombaient sur la tête des usagers en investissement stratégique pour sauver le Québec de la récession. Voyons-donc, avant les élections provinciales, le gouvernement Américain votait des centaines de milliards de dollars afin d’essayer d’éviter le pire pour leur système financier. Les élections fédérales se sont complètement transformer à cause de la crise financière imminente au Canada. Avez-vous déjà vu une crise semblable aux États-Unis sans que le Québec n’en subisse des conséquences? Et vous osez essayer de nous faire croire que ce n’était pas prévisible. Vous osez nous dire que Charest et son gouvernement ne l’avaient pas prévu. Si vous avez raison et qu’ils ne l’avaient pas prévu alors que la seule raison invoquée pour déclencher les dernières élections provinciale était la crise économique, comment qualifieriez-vous ces élections? Comment qualifierez-vous ce gouvernement que, malheureusement, une minorité d’électeurs ont mis en place?

Il est clair que M. Brasseur protège ou défend sa position de l’an dernier laquelle faisait la glorification du miracle privé.

Maintenant il est obligé de comparer à n’importe quoi de ce qu’il peut trouver parce que le privé tant aimé à fait faillite à Wall Street pour des raisons bien pire que la caisse de dépôts, les gestionnaires s’emplissant les poches avec la moitié du déficit, ce qui est impossible à la caisse de dépôts.

« …les pertes mais au moins si une institution fait mal son travail ou vous réclame des frais que vous jugez injustifiés vous pourrez toujours allez ailleurs, avec la caisse vous êtes prisonnier. » (Brasseur)

Mais ce que M. Brasseur nous ne dit pas, c’est que la compétition dont il nous fait les éloges tous les jours, force les entreprises à être compétitives et à être plus ou moins égales et donc aussi prisonnier.

Donc, si l’une d’entre elle vous charge des frais que vous n’acceptez pas, vous avez toujours le choix d’aller vers une autre qui chargera des frais semblables.

Nous pouvons observer ce fait avec les fabriquants d’électros-ménagers qui sont tous du privé. Vous n’avez pas le choix ils sont tous pareils. De la « scrap » qui dure 7 ans. Impossible d’en acheter un bon, compétition oblige.

Le privé meilleur que tout, devient une farce dont les défendeurs n’arrivent plus a défendre sans tricher odieusement.

Les êtres humains du privé et du publique sont tous les mêmes.

@ Yvon Fleurent:

La privatisation des profit et la nationalisation des dettes c’est une invention des gauchiste i.e. les keynésiens qui s’imaginent devoir sauver le monde avec leur plan de relance économique.

Les libertariens ont été très clairs avec les banques qui ont foiré: let them bleed !

Les libertariens ne veulent jamais du gouvernement. Ils ont rejeter le gouvernement dans les période de croissance économique tout comme il rejette aujourd’hui les « bailout ».

Les libertariens c’est aider toi-même ton voisin qui a perdu son emploi avec ton argent plutôt que d’avoir un fonctionnaire qui te vole ton argent, le gaspille, pour en donner une fraction à une personne qui n’en n’a pas de besoin.

@ Brasseur,
Les frais chargés par les gestionnaires de fonds de placements sont scandaleux et sont semblable d’une compagnie à l’autre. Changer de gestionniare revient à changer 4 sous pour une piasse. La principe de concurrence entre entreprises ne fonctionne pas comme il devrait. Il y a souvent collusion entre les elles. Pour illustrer le disfonctionnement du principe de concurence je vais parler de mon domaine professionnel. Lorsque des compagnies comme Microsoft ou Intel domine le marché, elles utilisent des moyens souvent illégaux pour bloquer la concurence. Ainsi le fabricant de microprocesseur AMD a du poursuivre en cours Intel qui bloquait le marché à AMD par des moyens illégaux.
De plus ces grosses compagnies poursuivent à tous propros ceux qui pourrait nuire à leur commerce (Apple vs Psystar). Pourtant elle-même ne se gênent pas pour utiliser illégalement des brevêts ne leur appartenant pas surtout lorsque ces brevets appartiennent à des particuliers non fortunés qui non tout simplement les moyens de les défendre en cours.(http://www.journaldunet.com/solutions/0407/040705_eff.shtml)
(http://www.infos-du-net.com/actualite/5662-brevet-logiciel-microsoft.html)
Depuis des Années Microsoft clame que l’open source (en autre Linux) violent leur brevêts. Hors ils n’on jamais entamé de poursuite. Pourquoi? Parce que pour ce faire Microsoft devrait révélé leur code source en ligite et alors on découvrait sans doute qu’eu même utilisent du code open source sans respecté la licence GPL.

Le privé c’est la jungle, au plus fort la poche. le profit pour quelques individus au détriment général de la société.

« La privatisation des profit et la nationalisation des dettes c’est une invention des gauchiste i.e. les keynésiens qui s’imaginent devoir sauver le monde avec leur plan de relance économique. »(DG)

Cet énoncé est complètement faux Gagnon.

« Les libertariens ne veulent jamais du gouvernement. » (DG)

Encore faux Gagnon.

Il y a des libertariens qui en veulent et d’autres qui en veulent pas. Y sont mêlés pas ordinaire. Mais que veux tu les dogmes c’est comme ça.

Et oui Gagnon quand sa leur tente seulement, pas grave si ils crèvent les autres.

Enfin tu confirme ce que je disais les libertariens ne veulent pas d’organisation sociale.

C’est l’anarchie qui leur plaît.

De toute façon Gagnon ta gagne n’est pas tellement forte. Vous êtes simplement une minorité bruyante dont les gens ne veulent pas.

Qui a vu venir cette crise économique et qui sait qand et comment elle se terminera. Non seulement a-t-on perdu le contrôle sur l’économie, on est après perdre une pire bataille, celle du réchauffement de la planète qui détruira non seulement l’économie mondiale mais mettra en péril la survie de l’homme.

Le gouvernement de M.Harper à dit qu’il avait vu venir la crise en octobre et que le Canada allait ce tirer d’affaire et au provincial le gouvernement de Jean Charest disait la même chanson deux conservateurs un au fédéral et un autre au provincial il est le grand temps que le peuple contrôle les finances par une souveraineté administrative et pour la défense une souveraineté nationale et la gestion de crise.Il est temps pour le Canada d’avoir 13-États autonomes avant qu’il soit trop tard.
Merci et bonne fin soirée.

Peu importe le type d’idéologie, il n’en reste pas moins que le Québec est dans une situation pénible, aux États-Unis et dans le reste du Canada, on clamait qu’il y allait avoir de sérieuse difficulté financière face à la crise économique.
Au Québec on allait être au-dessus de la mêlée, bien voyons donc !, il le savait très bien qu’on allait être dans une merde, mais comme tout bon politicien depuis des décennies au Québec, ils ne sont pas la pour l’intérêt du bien collectif, mais pour garder le pouvoir, alors il raconte des sornettes et comme le peuple en général connait peu de choses en économies, il se laisse bercer par des illusions, et c’est comme cela qu’on devient la province la plus endettée par habitant de toute l’Amérique.

@ Yvon Fleurent:

Tu as beau dire que c’est faux, mais dans la réalité les libertariens s’opposent aux bailout, aux plans de relance, à la nationalisation des dettes et au corporate welfare.

C’est la pierre angulaire du mouvement libertarien: pas d’état quand ça va mal et pas d’état quand ça va bien.

Qu’on laisse le privé faire du profit ou faire faillite sans que l’état ne lève le petit doigt.

Quand tu dis que des libertariens favorise l’intervention de l’État dans l’économie, tu ne fait que démontrer que tu ne connais rien à ce mouvement. C’est aussi ridicule que si tu disais que des pro-choix sont contre l’avortement.

Et les libertarien sveulent une organisation sociale VOLONTAIRE. Pas une organisation imposée. On ne crée pas un tissus sociale robuste avec la coercition.

C’est très différent.

Mais bon, je parle à un type qui pense que les libertariens sont pour l’étatisme alors…

«Et les libertarien sveulent une organisation sociale VOLONTAIRE.» >David Gagnon

En quoi alors, monsieur Gagnon, vivez-vous donc actuellement en tyrannie au Canada ?

« Quand tu(YF) dis que des libertariens favorise l’intervention de l’État dans l’économie… » (DG)

Pauvre David. Tu es rendu loin hein…

@ Raymond Campagna:

Je payes des taxes.

@ Yvon Fleurent:
Que ça te plaise ou non, les libertariens sont pas définition contre l’intervention de l’état dans l’économie. Ceux qui pensent le contraire ne sont pas libertarien.

«Et les libertarien sveulent une organisation sociale VOLONTAIRE.” (DG)

VOLONTAIRE robustes bien sûr puisque ces bénévoles attentionnés ne VEULENT pas payer.

Seulement si sa leur tente et ils nous expliquent très bien qu’ils ne sont pas tentés.

La caricature le démontre très bien.

@ francis:

http://www.rasmussenreports.com/public_content/politics/mood_of_america/congressional_ballot/generic_congressional_ballot

@ Yvon Fleurent:

Les libertariens n’ont jamais dit qu’ils ne voulait pas payer, ils ont dit que l’aide doit être volontaire.

Quand l’aide passe par le gouvernement, elle est inefficace et gaspillé.

Au Québec on est une des province avec le moins de bénévolat. Pourquoi ? Parce que l’État nous materne.

Donc au lieu d’avoir des contacts humains sincères, on a plutôt de4s fonctionnaires qui remplissent des formulaires anonymes.