Comment faire deux millions en une soirée

Les banquiers d’affaires ne lésinent sur aucun moyen pour vendre des produits d’investissement aux riches gestionnaires de fonds. Et ces derniers n’investissent pas toujours dans l’intérêt des épargnants, montre Satyajit Das dans cet extrait de Traders, Guns & Money.

« Mon collègue et moi faisions connaître un nouveau produit de financement structuré au gestionnaire de portefeuille d’un important fonds étranger, dans le restaurant d’un hôtel chic. Trois martinis, deux bouteilles de vin, cigares et brandy. À aucun moment de la soirée nous n’avons parlé des avantages du produit en question. Après le repas, le gestionnaire s’est tourné vers mon collègue, Nero, et a dit : « Les filles vont monter directement dans ma chambre, n’est-ce pas ? » Surpris, j’ai lancé un regard à Nero, qui a murmuré quelque chose avant de changer le sujet de la conversation. Une semaine plus tard, le gestionnaire de portefeuille nous a téléphoné. « J’ai pensé à votre offre. Ça me plaît beaucoup. » Nous avons signé un juteux contrat de 200 millions, encaissant du coup un profit de plus de 2 millions. » (© Prentice Hall, 2006)

Les plus populaires