Comment les parents déterminent l’avenir économique de leurs enfants

Votre famille pourrait bien être le déterminant économique le plus important de votre vie.

Photo © John Moore / Getty Images
Photo © John Moore / Getty Images

Chaque enfant, adolescent ou jeune adulte a son destin en main. Rien ne lui est impossible s’il met son cœur au service de sa volonté. Un discours optimiste ? Pas qu’un peu ! Une étude américaine du Bureau national de recherche économique prend l’exemple des États-Unis pour montrer à quel point l’avenir de la plupart des jeunes du pays est écrit d’avance.

La vaste majorité des étudiants sont incapables de gravir une marche dans l’échelle des revenus, et ce, même dans les régions des États-Unis où le contexte leur est le plus favorable. Ainsi, seuls 8% des enfants nés au début des années 1980 et ayant grandi dans les familles du quintile le plus pauvre de la nation ont réussi, aujourd’hui, à atteindre le quintile supérieur des salariés.

La porte de l’ascenseur social n’étant que très légèrement entrouverte, c’est la position des nouveau-nés sur l’échelle économique qui détermine le futur de la plupart d’entre eux. Autrement dit, la situation financière des parents est peut-être le déterminant économique le plus important dans la vie d’un enfant qui vient de naître.

Ceux ayant des parents riches ont d’ailleurs 80% plus de chances de fréquenter l’université que ceux dont les parents ont des revenus plus faibles. Plus troublant encore : les adolescentes issues des familles les plus pauvres sont 37% plus susceptibles d’avoir un enfant que les filles nées dans les familles du décile le plus riche.

Les parents jouent un rôle tout aussi important dans l’avenir économique de leurs enfants en choisissant leur lieu de vie. Par exemple, ceux qui choisissent d’aller vivre au sud-est des États-Unis ne font pas forcément un cadeau à leur progéniture : les taux de mobilité sociale de villes comme Atlanta et Charlotte sont inférieurs à ceux de la plupart des pays développés dans le monde.

La probabilité qu’un enfant atteigne le 20% supérieur du revenu national en partant du 20% inférieur est de 4,4 % à Charlotte, mais il monte à 12,9 % à San Jose et à Salt Lake City – la moyenne américaine étant de 7,8 %.

Selon l’étude, cinq facteurs expliquent cette différence géographique dans la mobilité intergénérationnelle : la ségrégation résidentielle, l’inégalité de revenus, la qualité de l’éducation, le capital social et la structure familiale.

La naissance est une loterie…

Les plus populaires