Décote américaine : le Canada pourrait écoper

Pour les PME du Canada, la décote de la dette états-unienne pourrait avoir de graves conséquences : elle risque d’affaiblir le dollar américain – et de le rendre ainsi moins attrayant aux yeux des investisseurs -, ce qui gonflerait la devise canadienne. « Si notre dollar continue de grimper, l’effet sera négatif sur les exportations.

Décote américaine : le Canada pourrait écoper
Photo : PC

Pour les PME du Canada, la décote de la dette états-unienne pourrait avoir de graves conséquences : elle risque d’affaiblir le dollar américain – et de le rendre ainsi moins attrayant aux yeux des investisseurs -, ce qui gonflerait la devise canadienne. « Si notre dollar continue de grimper, l’effet sera négatif sur les exportations. Les premières touchées seront les PME, qui ne se sont pas encore adaptées à la hausse récente de notre dollar », affirme Audrey Azoulay, de l’association Manufacturiers et exportateurs du Québec.

En public, le premier ministre Harper se veut rassurant. Ottawa maintient son plan d’éliminer le déficit d’ici 2014 et surveille la situation aux États-Unis.

Mais dans les coulisses du Parlement, on partage l’inquiétude des PME. L’électrochoc de Standard and Poor’s forcera les Américains à lancer un plan d’austérité budgétaire. Des compressions de dépenses et des hausses de taxes pourraient ralentir la consommation aux États-Unis, marché dont dépendent 75 % des exportations canadiennes. Si une récession se pointe, le prix des matières premières (pétrole, minerais, etc.), vaches à lait du pays, va chuter et les investissements au Canada vont ralentir.