10 conseils pour réussir ses achats en ligne

Vous effectuerez vos courses de Noël sur le Web cette année ? Ces astuces pourraient vous faire économiser gros.

Illustrations : Guillaume Perreault

(Illustrations : Guillaume Perreault)

⇒ De nombreux sites offrent un rabais de 10 % à 20 % en échange d’un abonnement à leur infolettre… que vous pouvez annuler une fois l’achat réalisé.

⇒ Comparez automatiquement les prix dans plusieurs boutiques grâce à des sites spécialisés, tel Shopbot.ca. Certains montrent même l’évolution des prix dans le temps, afin que vous soyez sûr d’acheter au bon moment.

⇒ Vous avez trouvé une aubaine imbattable ? Certains commerces en ligne la battront de 10 % en vertu de leur politique du plus bas prix garanti.

⇒ Honey, une extension pour navigateur Web, cherche automatiquement des codes promotionnels pour les produits qui se trouvent dans votre panier d’achats.

⇒ Vérifiez la politique de retour avant d’acheter. Les frais peuvent être élevés, surtout dans le cas des produits provenant de l’étranger.

⇒ Les sites de remises en argent, tel Ebates, redonnent un pourcentage des achats effectués sur les sites de grandes chaînes comme Gap, Home Depot, Best Buy et plusieurs autres.

⇒ Les bons vieux rabais postaux existent toujours ! Une recherche sur le site du fabricant permet parfois d’économiser quelques dollars en plus une fois le produit reçu.

⇒ Si votre employeur le permet, faites expédier vos colis à votre bureau plutôt qu’à la maison pour ne plus jamais manquer le livreur. Sinon, le service gratuit FlexiLivraison, de Postes Canada, offre la possibilité de recevoir vos paquets au bureau de poste.

⇒ Sauf exception, des frais de douane doivent être payés pour tout colis provenant de l’étranger. Certains commerçants, dont Amazon, facturent ces frais au moment de passer la commande. Autrement, vous devrez les acquitter auprès de Postes Canada pour récupérer votre paquet.

⇒ À moins d’être serré dans le temps, inutile de payer pour une livraison accélérée. Si le colis provient du Canada ou des États-Unis, il arrivera généralement en quelques jours seulement.

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

2 commentaires
Les commentaires sont fermés.

C’est tout? Il n’y a rien pour m’encourager à faire plus d’achats en ligne.
Quelques expériences personnelles, dont une récente m’incitent tout à fait au contraire.
Lorsqu’on se donne la peine de vérifier les prix régulièrement sur plusieurs mois, par exemple en consultant les circulaires, on finit par avoir une certaine connaissance des prix habituels demandés et du pourcentage des rabais offerts.
Je ne comprend pas l’engouement pour les commandes en ligne spécialement au niveau des livraisons.
Je suis à ma retraite, mais ça ne veut pas dire que je ne met jamais le nez dehors. Presqu’à chaque fois que j’ai fait une commande en ligne, j’ai trouvé dérangeant de devoir tenir compte de rester à la maison une journée en particulier pour attendre le livreur.
Puis un jour, il y a 2 mois environ, j’ai fait une erreur sur mon code postal.
Et ça ne venait pas du sud, mais du Canada, de chez Best Buy.
Je me suis aperçu de mon erreur le lendemain matin de ma commande.
Ça été toute une histoire et une perte de temps pour faire corriger la situation même si le colis n’avait pas encore été ramassé chez Best Buy. Au premier coup de fil, on m’a dit qu’il fallait attendre quelques jours, laisser la livraison se faire au mauvais endroit ou non et alors être retourné à BB, puis faire des réclamations nécessaires, attendre une ou deux semaines, peut-être plus pour avoir le résultat de l’enquête et refaire la commande. Les réclamations consistaient à attester par écrit que je n’avais pas reçu ma commande et demander à ma compagnie de carte de crédit à cause de cela l’annulation de la charge.
J’ai persisté et je me suis débattu en faisant plusieurs appels et en me rendant plusieurs fois chez BB. Il s’en fallut de peu pour que je n’y arrive pas et que le colis soit livré à quelques rues d’ici. Et si cela avait été le cas, … Et même au moment des démarches en rencontrant autant de difficultés pour corriger un code postal, si cela n’avait pas été de devoir communiquer avec ma carte de crédit, j’aurais annuler ma commande dès lors.
Et depuis cet achat: 0 commande en ligne. Dans les faits c’était une commande en magasin, mais n’ayant pas l’article, le vendeur a fait des pieds et des mains pour faire la commande en ligne.
On sait tous pourquoi…: stratégie pour s’assurer que je ne change pas d’idée en sortant de cette succursale, comme en me rendant chez un compétiteur ou que je décide de ne pas l’acheter du tout ou que je remettre l’achat à un moment ou il serait disponible sur place.
Présentement, cette semaine en particulier, à cause des rabais offerts, sur 5 que je voudrais acheter, un seul était disponible au marché central hier, les autres l’étaient dans 3 succursales différentes…ou en ligne. Je vais juste m’en passer. Ça ne m’empêchera pas de bien dormir la nuit en plus d’économiser de l’$, un peu plus de $1000.
Je n’aborderai pas les autres questions des divers problèmes qui peuvent arriver et qui arrivent et qui sont un vrai foutoir lorsque qu’arrive un pépin, même lorsque qu’on fait un achat après d’une compagnie responsable, comme: pour un échange, retourner un article, obtenir des services ou faire honorer les garanties, faire corriger des prix, les négociations pour entamer ses procédures et le reste.
Après de multiples vérifications, les prix en ligne, tout compte fait ne sont pas à meilleurs prix ou rarement et surtout peuvent devenir une très grande perte de temps et d’$.
Sans souligner la langue française qui n’est pas respectée lors des transactions et des échanges, les livrets d’instructions dont le français est absent, les taxes qui ne sont pas chargées ou si elles le sont, rien ne me garantie que mes gouvernements en verront la couleur, les pièces manquantes et quoi d’autres.
Ça n’a jamais été ma façon d’acheter préférée, ça aurait pu arriver plus souvent cependant, mais depuis l’histoire avec Best Buy, zéro achat en ligne est mon objectif.
Même en magasin, localement, en arrivant en étant renseigné sur les produits et les prix, il arrive probablement un problème avec 10% des achats que j’ai fait à ce jour. Je n’ose pas imaginer la montagne de difficultés et de pertes de temps, même d’$ si tout ses achats avaient été fait en ligne.
En terminant je tiens à souligner qu’Amazon en tant que plus gros vendeur en ligne (que je connaisse) et offrant un site canadien en français m’insulte grandement qu’en au respect et la qualité de ma langue française, c’est à vomir. Il se contente de mauvais programmes de traductions automatiques. Mon argent, provenant du francophone que je suis n’a pas la même valeur que l’$ d’un anglophone? Je songe souvent à chercher là où je pourrais m’en plaindre. On accepterait pas ça d’un marchand local pourquoi le faire de ce géant qui ne pait pas comme d’autres sa juste part d’impôts?
Achetons là où notre langue est utilisée correctement, nos taxes et nos impôts sont payés directement, avant de se préoccuper de sauver quelques dizaines de dollars sur un achat de $3-400. ou plus et encore ce n’est pas toujours le cas, c’est sans compter les autres frais, et que le moindre problème est plus difficile à régler!
Faire des achats et payer pour faire travailler les gens d’ici, déjà c’est toute une économie! Les gens qui reçoivent des faibles revenus de l’état, payés avec nos taxes et nos impôts, achètent peu et ne nous aide pas à payer comme nous pour les services que l’état nous fournis!

Section: Affaires et économie
Par: Marc-André Sabourin
10 conseils pour réussir ses achats en ligne
Vous effectuerez vos courses de Noël sur le Web cette année ? Ces astuces pourraient vous faire économiser gros.
Autant pour l’environnement que pour l’économie au « sens large » et tout compté, la meilleure économie se fait en achetant dans nos magasins surtout lorsqu’on habite des villes et des grandes villes ou leurs banlieue…
Acheter en ligne est bon pour l’économie d’ailleurs, de d’autres pays la majorité du temps.
Ça ne fait pas travailler beaucoup de gens au Québec et au Canada.
En plus lorsque les taxes sont chargées, reviennent-elles toujours dans les poches de nos gouvernements?
Une chose est certaine, les compagnies situées dans un autre pays ne paient pas d’impôts ici.
Et qu’est-ce qui paye pour nos services? Nos taxes et nos impôts!
Qu’est-ce qui paye les faibles revenus d’un citoyens du Canada et du Québec qui n’a pas d’emploi? Nos taxes et nos impôts!
Qui est-ce qui payent nos taxes et nos impôts? Ceux qui habitent le Canada et le Québec et qui le font sans tricher.
Lorsqu’on économise $100. en faisant un achat provenant des États-Unis, il faut enlever à cet économie le manque à gagner par nos gouvernements à cause de cet achat.
Et ça c’est un point de vue économique!
Le titre de la section de ce blogue est pourtant: AFFAIRES ET ÉCONOMIE. Faut-il s’en offusquer ou en rire?