Des conférences en ligne comme si vous y étiez

Leaders de la croissance 2020 : Après avoir perdu tous ses contrats en quelques jours, le fournisseur de services audiovisuels Expert’ease s’est retroussé les manches pour créer une plateforme numérique reproduisant l’expérience des conférences.

Martin Blanchard (illustration : Pauline Stive / L'actualité)

Présenté parLogo partenaire

Expert’ease

Services audiovisuels pour événements
Croissance 166 %
Chiffre d’affaires entre 5 et 10 millions
Employés 60
Siège social Montréal

L’alignement des astres laissait entrevoir une année record pour Expert’ease, une entreprise montréalaise de services audiovisuels pour conférences, réunions, concerts et autres événements. Puis est arrivée la pandémie.

En quelques jours à peine, tous les contrats à venir de l’entreprise ont été annulés. « C’est cinq millions de dollars qui ont disparu d’un coup, raconte le président, Martin Blanchard. On a perdu 100 % de nos revenus. »

Même après avoir licencié la quasi-totalité de son personnel, qui incluait des amis et des membres de sa famille, l’entrepreneur voyait la faillite venir rapidement. « Ou bien je m’écrasais et je perdais tout, ou bien je retroussais mes manches pour trouver une solution. » Il a choisi la deuxième voie.

En quelques mois à peine, l’entreprise a mis au point une plateforme numérique pour reproduire l’expérience des conférences. Les visiteurs de cet espace virtuel peuvent discuter avec des exposants, réseauter et assister à des discours. Le système regroupe même les participants par « tables », à l’aide de la vidéoconférence, afin de stimuler les échanges impromptus et les rencontres.

Il est encore trop tôt pour dire si cette plateforme assurera la survie d’Expert’ease, mais la réaction des clients qui ont eu droit à une démonstration est « malade », assure Martin Blanchard. Le système a même été utilisé pour un premier événement : le 50e anniversaire de l’entrepreneur. « C’était une surprise, dit-il. J’ai pu voir plein d’amis que je n’avais pas vus depuis des années, et me promener de table en table pour les saluer. » Virtuellement, évidemment.

Laisser un commentaire
Les plus populaires