Des entreprises du Québec à l’honneur

Il y a de belles entreprises au Québec. J’en ai été témoin une fois de plus mardi soir à Toronto alors que des entreprises québécoises ont remporté deux des quatre premiers Prix d’affaires internationales HSBC attribués par la Banque HSBC Canada. Si vous voulez mon avis, une autre entreprise finaliste de Montréal, Fordia, aurait très bien pu remporter un troisième prix pour le Québec.

Toon Boom Animation a mérité le prix « Entreprise internationale de l’année HSBC- petite et moyenne entreprise » alors que Forensic Technology a obtenu le même prix  dans la catégorie «grande entreprise ».

ToonBoom conçoit, développe et commercialise des logiciels d’animation servant à produire des dessins animés et autres contenus numériques. Elle réalise 95 % de ses ventes à l’étranger et elle est présente dans 120 pays. 70 % des dessins animés sont réalisés avec ses logiciels, dont les Simpsons et les productions de Disney en 2D.

Avec Forensic, l’autre grand gagnant québécois, nous passons de l’animation à la série CIS. En effet, ses technologies d’identification balistique et d’armes à feu sont utilisées dans les trois séries de la célèbre franchise. Dans la vraie vie, le FBI, la GRC, la SQ et 300 corps policiers de 60 pays comptent sur Forensic pour retracer l’arme d’un crime à partir de ce qui reste du projectile ou de la douille éjectée. La société montréalaise détient 95 % du marché de l’identifcation balistique!

Fordia n’a pas remporté le premier prix dans sa catégorie, mais ses réalisations sont également exceptionnelles. L’entreprise montréalaise, dont les revenus approchent les 100 millions de dollars, est le plus grand fabricant mondial d’outils diamantés utilisés dans le forage minier. 60 % de ses ventes sont réalisées à l’extérieur du pays où elle a 13 bureaux en plus de compter sur ses 27 distributeurs.

Alain Paquet, son vice-président et copropriétaire était évidemment déçu de ne pas avoir remporté un prix, mais il s’estimait par ailleurs bien heureux de l’annonce du Plan Nord. Certains trouvent que les redevances minières ne sont pas à la hauteur, mais il est quand même question d’investissements de plus de 3 milliards de dollars par année pendant 25 ans, des investissements qui vont rapporter à des entreprises comme Fordia en plus de créer des milliers d’emplois au Québec. Nous aurons bien l’occasion de revenir sur le sujet au cours des 25 prochaines années …

Entretemps, bravo à ces trois entreprises du Québec. Je vous invite à consulter et à fréquenter le site Affaires sans Frontières, une collaboration de L’actualité et du journal Les Affaires pour en savoir davantage sur les gagnants.

 

Laisser un commentaire

Des bineries, qui dès qu’elles deviennent intéressantes sont achetées par des américains, faute d’investisseurs locaux. Pas surprenent, au Culbec tout l’argent va au gouvernement (et à la pseudo-culture) et dans la consommation. Tout un avenir qu’on est en train de se bâtir!

Encore heureux que pour les mines les investisseurs ne peuvent pas extraire à distance…

L’entrepreneurship québécois était basé sur une entreprise de personne qui se développe (que ce soit Bombardier, Cirque du Soleil, Jean Coutu, Céline Dion et René, Péladeau,Desmarais etc).
Ce modèle fonctionne jusqu’au jour ou l’entreprise doit être léguer, malheureusement les enfants habituellement née avec une cueillère d’argent on moins la fibre entrepreuneur, sont moins combatifs, et n’ont malheureusement pas la vocation ou dévotion que leur prédécesseur. La Mondialisation entré en bourse ils perdent le contrôle, finissent par appartenir a des intérêts étrangers. On est fier et supporte les entreprises de chez-nous mais il faut de la volonté politique pour encouragers les gens d,ici a investir dans les entreprises d’ici, ou protégers une participation majoritaire par des résidents du Québec sans restreindre la croissance. peut-être avec des actions non participatives au pouvoir, et en créant des groupes d’investisseurs d’ici incluant une participation de l’état pour assurer le maintient des entreprises en sol québécois et actif dans l’économie québécoise. Au lieu de supporter des entreprises étrangères qui ferment leur porte et déménagent leur pénates quand ils trouvent une meilleure opportunité ailleurs. Comme exemple les Cie minières qui vont venir ici, les obliger a créer une antité distincte pour le Québec qui ne sera pas soumis au contrôle et aux décisions de leurs autres entreprises ailleurs dans le monde. Accepter une participation de l’état et d’un groupe d’investisseurs québécois en favorisant par des mesures fiscales les investisseurs québécois, on interdisant la vente a des intérêts étrangers et obligeant l’investissement des profits dans d’autres entreprises ici. La transformation et d’autres entreprises dans la région certaines sociales (comme le transport en commun, le logements social coopératif par exemple). On doit exiger que les entreprises d,exploitation des ressources naturelles (mines, eaux, agriculture, marines qui sont les ressources et richesses profite au développement de la richesse collective). Donc que tout l’entreprises soit contrôlé par des investisseurs québécois et que les profits soit réinvestie au Québec. Bien sur les étrangers pourront utiliser les profits des entreprises de 2iéme et de 3ième secteur pour invesrtir ailleurs (malgré qu’on incitera la participation des investisseurs d’ici dans ces entreprises aussi) mais tout ce qui est du secteur primaire doivent obligatoirement être controlé ici et que les profits soit a 100% réinvesti dans l’économie ici.
A qui appartient le cirque du soleil? Hydro-Québec, Noranda après avoir tant investi collectivement que ce soit en budget, prêt ou subvention, on s’en souviens.

« Des bineries, qui dès qu’elles deviennent intéressantes sont achetées par des américains,… »

Je suppose que pbrasseur nous parle de Bombardier et de Cadadair ou de Couche Tard.

Deux entreprises de la province de Québec sont à l’honneur. La preuve que dans ce pays on peut réussir. Vive le Canada

@ Youlle (# 3):

Bonne idée de nous rappeller que le dynamisme éclatant des entreprises québecoises est né et s’est développé à l’intérieur de notre beau et grand pays, Le Canada.

Je croyais que vous l’aviez oublié…

Des changements climatiques en vue y a t-il seulement le niveau des mers qui augmente?
http://www.ec.gc.ca/eau-water/default.asp?lang=Fr&n=D44BCC98-1
La fonte des glaciers cause des innondations et on a besoin de nos ingénieur pour créer des véhicules individuel, collectif et de marchandises pour nous déplacer en toutes conditions innondation, verglas, neige, boue etc.
http://www.linternaute.com/actualite/monde-international/un-debut-de-siecle-en-images/voiture-amphibie.shtml
http://alltrends.over-blog.net/article-le-concept-car-icona-fuselage-est-chinois-73416147.html
Idéalement amphibien et submersible (avec option volant) donc un tout terrain pour 3, 6 passagers(individuel) et collectif 60 passagers tout électrique évidement.
Un réseau de transport suspendue (le long des autoroutes et des grandes artères) à laquel on peut s’accroche pour faire voyager en toute sécurité plus rapide géré par un système informatisé.
http://www.logismarket.fr/demag/monorail-suspendu/877826760-577901238-p.html
http://www.google.ca/imgres?imgurl=http://38.img.v4.skyrock.net/380/gil-sun/pics/2174693753_small_1.jpg&imgrefurl=http://gil-sun.skyrock.com/2174693753-technologie-dans-20ans-le-monorail-detronera-t-il-le-train.html&usg=___TVxdhcSyRG53pManbQGDLphMRo=&h=268&w=400&sz=30&hl=en&start=106&zoom=1&tbnid=xVIlroeYY4kF7M:&tbnh=160&tbnw=210&ei=yCrRTdPuMoLL0AG19sCWDg&prev=/search%3Fq%3Dmonorail%2Bsuspendu%26um%3D1%26hl%3Den%26sa%3DN%26rls%3Dcom.microsoft:fr-ca%26rlz%3D1I7GPEA_en%26biw%3D1419%26bih%3D671%26tbm%3Disch0%2C2926&um=1&itbs=1&iact=hc&vpx=135&vpy=324&dur=5266&hovh=184&hovw=274&tx=102&ty=114&page=6&ndsp=18&ved=1t:429,r:12,s:106&biw=1419&bih=671
Donc voici une idée qui devrait créer un consensus.
Un système de rail deux en bas surmonté par une au dessus qui est construit le long des autoroutes pour parcourir tout le Québec dans les 2 directions. Infrastructure provinciale. Le réseau est utilisé sur le dessus par des TGV publics et privés(coopérative et cie), idéalement les vagons de marchandises sont autonomes(amphibiens avec des roues rétractables et un moteur électrique pour faire la livraison jusqu’à leur clients. La parti supérieure pour TGV ne fait que du longue distances pour atteindre de plus grandes vitesses de pointes.
Les deux voies suspendues en dessous a moteur roue, une voie pour l’interrurbain pour tous les véhicules amphibiens individuels, collectifs et de marchandises peuvent être suspendu et circuler de manière automatisées a moteur roues.
Il va s’en dire que des stationnements entrepôts automatisés en hauteur pour les véhicules individuels, collectifs et de marchandises.
http://www.robo-park.com/
Tandis que l’autre voie qui fera des arrêts multiples sera exclusivement pour le transport des personnes en collectifs certaines publics et d’autres privés(coopératives et cie).
Il est temps de mettre la priorité sur les infrastructures qui vont nous permettre de circuler autrement, plus efficacement au niveau énergétique, plus respectueux de l’environnement, plus rapide et efficace mais surtout beaucoup moins couteux en entretien. Pas de déneigement, de nid de poule et la capacité de développer les régions, d’y vivre, d’y travailler et de résider, d’étudier n’importe ou sur le territoire.
Donc de pouvoir développer des centres de services beaucoup plus gros et plus efficace. Que ce soit en santé, en éducation, loisirs, divertissement, sportifs et culturels et de développer de grande entreprises dans des endroits ou il n’y a pas beaucoup de main d’oeuvre puis que la main d’oeuvre pourra se déplacer rapidement sur tout le territoire rapidement, en toute sécurité, sans fatigue et faut bien le dire d’une manière beaucoup plus économique et écologique.
La densification de centre urbain en éco-cités durables ajoutera a celà une meilleure gestion du développement du territoire en utilisant moins de ressources et ayant plus d’autonomie a l’abri des intempéries avec des tours agricoles qui ne sont pas soumis aux intempéries, permmettent des cultures actuellement impossible du au climat. Une meilleure gestions des eaux(récupération et traitement) ,énergies (dans des bâtiments autosuffisants) et des déchets en faisant la récupération, le recyclage et en produisant des biens durables qui réduiront l’impact sur la surconsommation de matières premières.

Monorail suspendu ET TGV.
Pourquoi je m’oppose depuis le début au TGV?
Je dit qu’il est primordial qu’il ne soit pas au sol. Entretien (neige, travaerse des animaux expropriationetc) et qu’il doit pour être rentable faire de grande distance entre les arrêts pour atteindre des vitesses élevées. Mais parfait pour le transport des personnes et des marchandises il peut aller autour de 400km à l’heure.
Le trens-québec pour une infime fraction du prix en infrastructure lui peut atteindre 250 km, malgré des arrêts fréquents.
Donc on ne veut pas le meilleur des 2 mondes on veut les 2. Comment?
Avec un infrastructure en T des monorails de chaque côtés en dessous et un TGV au dessus.
http://www.synchro-blogue.com/wp-content/uploads/2010/02/monorail.jpg
L’infrastructure sera à la charge des gouvernements et les véhicules privés. On peut avoir un TGV privé Bombardier(coop et/ou cie) et un trens-quebec privé(coop et/ou cie).
Le réseau peut s’étendre d’Est en Ouest du pays le long de la trans-Canadienne
et la fréquence des transport selon les besoins selon les saisons.
Donc on fait le tour de la Gaspésie le long de la 132(avec la possibilité d,aller relier les maritimes85-2-95US) on poursuit tout le long de la 20(jusqu’à la 401US).
Une autre ligne au nord de Natashquan138-172-175(Lévis)-40(VieuxQuébec)-640-148-50-417-17-
Nord sud 389Labrador-Baie-Comeau, Trans-Canadienne11-Rouyn-17-15sud jusqu’à 87US, MTL10-Sherbrook-55-91Us, Lachute-Carillon-Rigaud-40Repentigny, Une boucle aut13-Aeroport-via rueSherbrookCentreville-Casino-St.Lambert-St.Bruno-Pont25-via Rue Sherbrook-Stade Olympique-viaPapineauLaval-via19Montée.Gagnon-RangSt.François-Paul.Albert-Côte.StLouis-CuréLabelle-BoulSte-Rose-13sud.
Donc pour une fois le beurre Et l’argent du beurre. Le TGV partout au Québec et le Trens-Québec partout au Québec. Le TGV fera des arrêts à 250-300km de distance.(ex.Gaspé-Matane-Rimouski-Québec-Montréal-Gatineau etc) Ira très très vite prés de 400km/heure. Le Trens-Québec a 250 km aura une ligne dans les 2 directions et fera de l’Interrurbain. Une fois ces projets réaliser on pourra faire d’autres monorail pour le transport urbain. Le tout MADE IN QUEBEC oups fabriqué au Qc, Canada Le TGV-MONORAIL sera fabriqué ici, avec nos ressources (premières et humaines) on ira le vendre et l’installer partout ou on veut bien payer le prix (de nos matières, notre main d’oeuvre et notre génie). Une valeur ajoutée payante.

Ce qui est génial avec le TGV-monorail c’est qu’enétant suspendu le TGV au dessus des monorails suspendus (de chaque côté des autoroutes au dessus de la voie d’accotement) on peut avoir un TGV beaucoup plus large donc y avoir des activités casinos, spa, spectacles, salle conférence, salle multimedias, resto, pub, café, boutiques etc avec un corridor qui longe d’un côté on peut circuler sans entrer dans les wagons. On peut peutêtre espérer encore plus de vitesse. j’avais estimé 400km/heure alors on en trouve d’autres a plus de 570km/heure, S’il est muni d’un dispositif indéraillable une peu comme les grand manèges qui sait? Il serait peutêtre possible de faire Gaspé-Montréal en moins de 2 heures. Dans le contexte ou on le construit d’une côte à l’autre et en vend aux américains, on pourrait m^me imaginer traverser en Europe via un pont qui traverse le détroit de Bering ce qui le rend vendable et reliable pratiquement partout dans le monde. Serons-nous assez vite pour en être les précusseurs. Un transport électrique du Québec qui traverse non seulement les amériques mais nous relie a l’autre partie du monde et ce avec des énergies vertes du Québec.
Nanana nanana eh!eh! les olympiques, les hockey-planet, un amphithéatre de combien de palce pour donner les en spectacles notre Celine, Les Misérables, Cirques, Casinos$$$, Monde d’Ubisoft(version diney3M), condo-hotels, SuperCampus’U’Génie sur le fleuve vite dans la MegaÉco-Cité(pont habitésàQuébec,Montréal-Gatineau, avec TGV-MONORAIL), et les Éco-Cités régionales touristiques et industrielles. Quand la distance n’a plus d’importance on peut rapprocher les marchés, les ressources (naturelles et humaines) et les concentrer les services. Tout ça en exploitant nos ressources, les transformants, utilisant des énergies vertes, développant les régions, donnant plus de services et faisant rayonner notre culture et nos sports.