Des leaders pour le Québec!

Le retard entrepreneurial du Québec est un mythe ! À preuve, en décembre 2012, il y avait dans la province 100 889 entreprises de 5 employés et plus, comparativement à 141 240 en Ontario, dont la population est pourtant 1,6 fois plus nombreuse. D’autres chiffres : 24,3 % des entreprises canadiennes de plus de 5 employés et 27 % de celles qui en comptent de 100 à 499 sont sises au Québec, qui ne comprend que 23,6 % de la population du pays.

Les Québécois ignorent trop souvent le talent, l’ingéniosité et le courage de ces milliers d’entrepreneurs, qui se démènent dans un monde où la concurrence vient de partout. L’actualité s’associe depuis bientôt 20 ans au magazine torontois Profit pour faire connaître ces leaders de la croissance qui bâtissent les Bombardier ou Cascades de demain.

Ce sont de jeunes entreprises qui connaissent une augmentation fulgurante de leurs ventes. Les 500 participantes au classement de Profit ont vu leurs revenus annuels grimper, en moyenne, de 710 % de 2007 à 2012 ! En d’autres termes, elles ont multiplié leur chiffre d’affaires par huit en cinq ans.

Ces petites surdouées ont créé 46 780 emplois pendant cette période, chacune d’entre elles ayant généré, en moyenne, 94 emplois par année. C’est d’autant plus remarquable qu’elles ne comptaient, en moyenne, que 68 employés en 2007.

Mis en contexte, ces chiffres sont encore plus spectaculaires. Car à peine la moitié des entreprises québécoises seront encore en activité cinq ans après leur création et à peine plus du tiers le seront après neuf ans !

Vous découvrirez dans la nouvelle section Leaders de la croissance de L’actualité.com qui sont ces premiers de classe et en apprendrez plus à leur sujet en lisant leur portrait. Vous pourrez venir brasser des idées avec eux dans le groupe de discussion des Leaders sur LinkedIn.

Ces leaders ont certains points en commun : ils ont eu une bonne idée, sont ambitieux et courageux. Ils ont dû trouver un marché, s’entourer des bonnes personnes, chercher du financement et vendre, vendre, vendre, sans cesser d’innover. La majorité ont réussi à pénétrer les marchés internationaux. Et su déceler les bonnes occasions, comme cet entrepreneur en construction de Baie-Comeau qui a pressenti le boum minier dans le Nord québécois. D’autres ont choisi d’améliorer les technologies à la mode, telle cette entreprise qui veut démocratiser le commerce électronique ou cette autre spécialisée dans la vidéo haute définition par Internet.

L’innovation est dans l’ADN des entrepreneurs. On ne peut pas créer une entreprise si on n’a rien de neuf à proposer, et on ne peut pas faire vivre une entreprise sans rester à l’affût et maintenir son originalité. « Cela se fait un peu par hasard : on se heurte à un problème, on trouve une solution et on découvre qu’elle a un potentiel commercial », dit Keith Carter, de StoneShare, à Gatineau.

« Innover ». À L’actualité, nous prenons ce mot au sérieux. Nous avons créé des plateformes, tant dans l’édition papier que sur le Web et la tablette électronique, pour mettre en relief notre importante couverture économique et rendre compte des exploits, mais aussi des doutes et des défis des entrepreneurs. L’actualité compte ainsi jouer plus que jamais un rôle actif dans l’essor entrepreneurial du Québec. C’est une affaire de société.