Deux citations et une réflexion

Meilleure citation sur le financement du nouveau Colisée par les contribuables

« JAMAIS ! Financé à 100 % ? Quelle folie ! À ces conditions, je veux une concession. C’est comme dire, « Je veux un restaurant… Mais je ne paie pas pour le local, les chaudrons, les poêles, les frigos… Et je garde les profits ! »

Louis Morissette en interview avec Patrick Lagacé, dans La Presse, le 31 décembre.

Tout est là.

Pire citation de 2010

« Il faut réduire notre niveau de vie, trop élevé pour cette planète… La décroissance implique une contraction du PIB dans les pays industrialisés qui consomment trop de ressources, et ce, pour permettre aux pays pauvres de se développer. »

Fabrice Flipo, un spécialiste de l’écologie, en interview dans le Journal Les Affaires du 21 au 27 août 2010.

Il y a dans ce discours la substance même de cette idéologie. Il faut s’appauvrir pour permettre aux autres de s’enrichir. Il faut manger moins pour que le voisin se nourrisse. Ce qu’on a, on l’arrache forcément à l’autre. La privation est une vertu. Et on balaie du revers de la main des milliers d’années de progrès technologiques qui ont conduit à l’amélioration du bien-être de l’humanité et de l’espérance de vie des humains dans tous les pays du monde, sauf peut-être au Zimbabwe et en Corée du Nord.

Laisser un commentaire

Il faut plutôt mettre fin aux guerres inutiles (Afghanistan) et aux guerres illégales (Irak).
Juste en 2010, Obama a dépensé 1 000 milliard$, ce qui représente une somme d’environ 1 000$ par mois par famille états-unienne. Et ici, au Canada, le budget de la Défense ne cesse d’augmenter.
Si les USA et l’OTAN larguent plus de bombes sur plus de pays mulsumans, est-ce qu’il y aura plus de gens qui seront prêts à commettre des attentats contre l’Occident ou est-ce qu’il y en aura moins? La réponse est dans la question.

Le pire du pire, c’est la SAQ. Les sacs de plastic, les sacs tout court, qui ont sauté dans le but de protéger l’environnement parce que, comme on sait, ça prend 4000 ans pour se débarasser d’un sac de plastic (les pharaons en avaient dans leur tombe)

Pas assez de payer notre vin un prix de fou, on risque de casser la boutelle (et de se casser le cou) sur la glace en sortant, les bouteilles sur les bras! Fou raide cette politique de la SAQ. Fou raide. Fou raide.

Est-ce parce qu’on est un peuple bonasse qu’on ne se plaint pas? Moi en tout cas, je me plains à chaque fois que je vais à la SAQ. Y’a des maudites limites aux folies des écolos.

Bravo M.Duhamel
beau raisonnement… Me, Myself and I
Cette fois ci, vous allez m’accuser de vouloir faire le choix d’être pauvre au lieu de riche.
Vous avez le mérite en ce début d’année 2011, au moins d’être constant

J’ai lu la citation de Louis Morissette dans La Presse et je suis à 100% d’accord avec lui (l’article ne dit pas si Lagacé le go-gochiste s’est étouffé dans son café par conttre…).

Labaume veut un Colisée? Qu’IL le paie lui-même!!!

Pour ce qui est de Flipoo, eh ben c’est…du Flipo! Totalement déconnecté et disjoncté. Du stuff d’illettré économique.

En 1798, Thomas Malthus a annoncé que la Terre n’avait pas assez de ressources pour supporter une population supérieure à 1 milliard d’individus… Aujourd’hui la Terre supporte une population de près de 7 milliards d’êtres humains.

En 1972, le Club de Rome a prédit qu’à partir de 1992, la Terre allait connaître des pénuries de ressources naturelles… Nous sommes en 2011 et nous attendons toujours les pénuries…

En 1992, le Club de Rome a affirmé qu’à partir du milieu des années 90, il y aurait une diminution de la quantité de nourriture disponible par habitant. Depuis, la proportion de gens souffrant de malnutrition diminue constamment…

Les exemples de discours catastrophistes de ce type sont très nombreux et ils ont tous une chose en commun: ils sont tous faux.

Qui ici est disposé à quitter son emploi pour améliorer le sort de la planète ?

Monsieur Duhamel, quelle est votre définition de « richesse »? Si, pour vous, cette richesse se mesure en une quelconque unité monétaire, ça en dit long sur vos valeurs et votre conception de l’humanité. (En écrivant ces lignes j’écoute les Grands reportages sur RDI. On y parle de l’exploitation des enfants dans les plantations de cacao en Côte d’Ivoire… pays qui est étrangement en crise politique au même moment. Mais je dois être hors-sujet puisque la Côte d’Ivoire a une croissance économique positive) Vous avez le droit de prendre le temps de vous cultiver avant d’écrire, peut-être allez-vous comprendre que le concept de décroissance ne signifie pas faire de l’occident un autre tiers-monde mais simplement un endroit où tous sont en mesure de subvenir à leurs besoins et d’avoir un emploi qui fait du sens… ce qui est différent de travailler toute l’année pour un beau deux semaines de vacances dans le sud et pour faire la file au boxing day (mais c’est bon pour l’économie ça).

Vous aurez beau avoir le plus grand des petits châteaux de l’Ile des Sœurs, un SUV et une quelconque voiture de luxe dans votre entrée, deux télés LCD hautes définitions (que vous devrez changer pour des télés LED 3D de toute façon), ça veut dire que vous avez beaucoup d’unités monétaires ou que vous êtes très endetté… dans un cas ou dans l’autre ce n’est aucunement un synonyme de bonheur, de santé, de culture, ni même de qualité de vie.

En attendant, vous pouvez continuer d’ignorer la réalité dans laquelle nous vivons et d’acheter des sacs de Kit-Kat dans un quelconque magasin à rabais pour distribuer aux enfants à l’halloween, c’est plus facile et moins dérangeant pour votre culture économique.

J’espère que vous comprendrez que, malgré la personnalisation de mon commentaire, il ne s’agit pas d’une attaque personnelle à votre égard… Je réponds simplement à vos affirmations.

Pendant ce temps en Amérique du Nord le secteur manufacturier connaît des pertes d’emploi alors que les consommateurs achètent des produits de la Chine et autres pays où reignèrent la pauvreté – et le communisme. On aura beau sortir les crocs quand on entend des propos comme ceux de Monsieur Flipo dans les faits c’est ce qui se produit.

Affirmer une chose et son contraire est un fait avérer. Le conservateur Charest veut payer la moitié avec notre argent….la moitié de n’importe quoi…..Labaume venant d’une région dite conservatrice veut payer avec notre argent…..Labaume lui aussi vient du monde des affaires….Péladeau flairant la bonne affaire veut contribuer…mais combien????
Puis Harper lui le vrai conservateur dit non mais…
Sont socialistes les messieurs quand ça fait leur affaire.
Sur que concernant la vie de la planète et sur la planète et puisque tout le monde cite tout le monde…….un commentaire de source inconnue…:
« Il est inconcevable que naître sur une planète qui peut supporter la vie et avec des richesses abondantes on puisse mourir de faim et même souffrir de la faim »….cette conférence était tenue dans une région costale et qui n’avait plus de ressources, les pêcheurs de cette région ayant pêché la dernière crevette.
Dieu donna l’intelligence à l’homme. Aux autres il donna des cheveux.

@Francois

Gérald veut un échangeur de 3 milliards? Qu’il le paie!
Gérald veut une salle de concert de 230 millions? Qu’il la paie!
Gérald veut un toit de 300 millions sur son maudit stade? Qu’il le paie!

@ Jonathan

La décroissance implique invariablement un PIB négatif. Un PIB négatif implique invariablement des pertes d’emplois.

Toi, tu serais prêt a quitté ton job pour sauver la planète ?

@ M. Duhamel

« « Il faut réduire notre niveau de vie, trop élevé pour cette planète… »

Vous répondez:

« Il faut s’appauvrir pour permettre aux autres de s’enrichir. Il faut manger moins pour que le voisin se nourrisse. »

Vous donnez cette réponse sans expliquer le pourquoi de vos AFFIRMATIONS.

Les ressources de la planète ont une limite et vous n’êtes pas assez calé en savoir pour nous dire si cette planète est est capable de faire vivre 7 milliards ou 11 milliards d’habitats.

Donc j’en conclue que vos affirmations sont semblables aux dretteux et aux libertariens.

Ainsi est ce blogue.

Bonne année M. Duhamel.

Parlant d’instruction Monsieur Youlle, savez-vous que depuis 1900 la population mondiale a augmenté de 400 % et que la superficie des terres cultivées que de 30 %. Sommes-nous en train pour autant de mourir de faim ? Non, car les rendements ont crû de 400 % depuis lors, les récoltes de 600 % et que, tout cela pris en compte, la production a augmenté de 50 % par habitant. Hélas, il arrive à chaque époque que des pessimistes nous annoncent que nous sommes au bord du désastre. Un économiste, Robert Malthus, prétendait que la production agricole ne pourrait satisfaire aux besoins d’une population en croissance précisément parce que « les ressources de la planète ont une limite ». Il a eu tort, comme tous ceux qui répètent la même niaiserie depuis deux siècles. Malthus et les écolos anti-développement oublient une chose: l’être humain et sa formidable capacité d’inventer et de trouver des solutions. Nous sommes 7 milliards et jamais dans notre histoire nous avons collectivement tant mangé. (Source The Rational Optimist, Matt Ridley)

M. Duhamel,

Excusez moi je suis assez occupé par les temps qui courent. Que voulez-vous c’est l’économie.

Vous parlez de bouffe et d’agriculture.

Bien voilà c’est bien « d’adon » je vais vous revenir sur ce sujet parce que étant sexagénaire, et que c’est un domaine que je connais très bien étant né sur « une terre » et que je suis ce sujet depuis l’âge de 12 ans.

À plus.

@ M. Duhamel
« progrès technologiques qui ont conduit à l’amélioration du bien-être de l’humanité et de l’espérance de vie des humains dans tous les pays du monde, sauf peut-être au Zimbabwe et en Corée du Nord. »

Où situez-vous les USA là dedans, dont les jeunes d’aujourd’hui ont une espérance de vie inférieure à celle de leurs parents…

En partie, parce qu’ils mangent trop, et trop mal.

Alors réduire sa consommation, est-ce un vrai problème? Pas toujours.

= = =

Peut-on toujours bouffer de plus en plus de viande? Combien faut-il de surface cultivée pour nourrir un boeuf ou un porc? Un jour, peut-être faudra-t-il rationaliser et devenir plus fruits et légumes que carnivores.

Un jour, aussi, les surfaces réservées à la culture qui sert à faire des bio-carburants va concurrencer les cultures servant à nourrir le bétail ou les humains.

Le même acre de terre peut pas servir aux trois cultures en même temps…

Et les surfaces cultivables, ça gagne du terrain au dépens de… Vous êtes muet là dessus. Vous croyez qu’on peut poursuivre la déforestation jusqu’au dernier arbre?

Haiti a été vidé de ses arbres. Voyez le résultat: des terres instables, lavées par la pluie, et des terres qui ne produisent plus rien.

= = =

Ce qui est paradoxal, c’est l’importation de cornichons en provenance de l’Inde. Ça va toujours progresser? Yousqui vont mettre les gens?

Il y a une limite à quelque part.

On s’entend pas nécessairement sur la date où la limite sera atteinte mais elle va survenir…

À moins qu’on mange tous de la tourtière aux algues et que la population mondiale commence à diminuer.

Ou… à moins de vivre dans le monde d’Alice au pays des merveilles…

M. Duhamel,

Je voudrais spécifier que je ne suis pas anti-développement au contraire. Aussi je ne crois pas qu’il faudra réduire notre niveau de vie si on parle bien être.

« Parlant d’instruction Monsieur Youlle, savez-vous que depuis 1900 la population mondiale a augmenté de 400 %…”

Et moi je vous dis que la planète est capable de supporter plus de gens. Mais si on parle de cent ans, cela veut dire que si on garde le même rythme il y aura environ 27 milliards de personnes dans cent ans.

Vous parlez de rendements agricoles. L’augmentation de ces rendements est dû à la science. On cultive du maïs avec des épis plus gros maintenant. Mais vu qu’il ne se perd rien et qu’il ne se crée rien ces plus gros épis viennent de quelque part et c’est en grande partie du pétrole.

Alors si on planifie pour 100 ans, les découvertes de pétrole suivront-elles? On en est rendu à cultiver du maïs pour faire du carburant pour faire pousser le maïs et pour faire rouler les autos.

Donc il faudra augmenter les récoltes de peut être encore de 600% même plus parce qu’il faut aussi tenir compte que chaque personne consommera plus. Comme vous dites, on mange plus que jamais, mais li y en a qui ne mangent pas encore assez et d’autre comme les chinois qui veulent consommer davantage. Oui eux aussi veulent de la viande et bien d’autres.

Et aussi il y a toutes les autres ressources comme l’eau qui se raréfie. Il en y a plein l’océan, pas de problème. Mais c’est encore de l’énergie pour la transporter.

Il y a aussi le transport, avions automobiles camions et bateaux.

Maintenant M. Duhamel, vu que nous parlons toujours de 100 ans, écrivez nous pour nous rassurer qu’il aura assez de ressources pour fournir de la viande et du sucre à 27 milliards de personnes, qu’il prendront l’avion quelques fois dans leur vie, qu’il aura assez de ressources pour que 7 milliards de personnes aient leur auto, que 7 milliards de personnes auront une maison comme ici ou un logement équivalent, les meubles et l’électricité pour la faire tourner ect.

En attendant M. Duhamel quand vous décrivez le discourt de l’écolo « Ce qu’on a, on l’arrache forcément à l’autre. », c’est déjà ce qui se passe et là aussi peut être que le bout arrive. J’ai souvent de la difficulté à pifer les écolos, ils sont comme la très droite ou la très gauche. Nous sommes déjà en guerre pour l’énergie. L’Irak s’est fait voler son pétrole, et l’Occident veut avoir celui de l’Asie centrale.

Il y a toujours eu un bout à tout et sa restera.
Mais je dis que notre niveau de vie, notre confort, il faudra l’adapter à une situation complètement différente de celle que nous connaissons aujourd’hui surtout si nous voulons augmenter ce confort.