Échangez-en, des données !

iBWAVE

Domaine d’activité : optimisation de réseaux de communication sans fil intra-muros

Nombre d’employés en 2010 : 47

Siège social : Montréal

Chiffre d’affaires en 2010 : 7,3 millions

Leaders de la croissance 2011 - iBwave
Photo : J. Lafrenière

iBWAVE

Domaine d’activité : optimisation de réseaux de communication sans fil intra-muros

Nombre d’employés en 2010 : 47

Siège social : Montréal

Chiffre d’affaires en 2010 : 7,3 millions

Croissance 2005-2010 : 787 %

 

Rien ne rend Mario Bouchard plus heureux que de voir des gens télécharger des applications sur leur téléphone intelligent, échanger des messages par courriel, sur Facebook, sur Twitter… surtout lorsqu’ils le font au bureau !

L’entreprise qu’il dirige, iBwave, vend un logiciel qui permet de déployer les réseaux Internet sans fil dans les immeubles de bureaux. Il suffit d’entrer toutes les données sur le bâtiment (matériaux, emplacement des murs, etc.) pour générer un plan indiquant où placer l’équipement nécessaire et ainsi optimiser la propagation des ondes.

Plus de 280 sociétés de télécoms dans 70 pays utilisent le logiciel d’iBwave. Elles veulent offrir le maximum de service à leurs abonnés, à un coût minimum. « Avec l’explosion des plateformes mobiles, les réseaux sont engorgés et les opérateurs cherchent par tous les moyens à optimiser leurs infrastructures. »

Cofondateur d’iBwave, Mario Bouchard, originaire de Chicoutimi, a étudié l’électronique au niveau collégial avant d’être engagé chez Bell et ensuite chez Telus. L’homme de 41 ans se décrit lui-même comme un « wannabe ingénieur ». « J’ai appris par moi-même en lisant, en programmant et en démontant tous les gadgets électroniques qui me tombaient sous la main. »

Aujourd’hui, c’est lui qui embauche des ingénieurs ! Son entreprise croît au même rythme que le marché des téléphones intelligents et des tablettes numériques, qui, lui, explose. « Chaque téléphone intelligent génère jusqu’à 24 fois plus de trafic dans les réseaux qu’un téléphone ordinaire. Et pour une tablette, c’est 120 fois », dit Mario Bouchard. De quoi faire imploser les réseaux, et faire sourire le président d’iBwave.     

 

 

Laisser un commentaire